Week-end aux Calanques de Cassis et en Provence

Nos vacances, c’est encore dans longtemps (un peu moins d’un mois !) et on avait très envie de voir la mer avant, alors on est partis, sur 2 jours, prendre l’air de la Provence. Nous nous sommes régalés, le beau temps et la mer bleue turquoise étaient au rendez-vous !

Au départ de Grenoble, nous avons programmé le GPS sur un de mes endroits préférés du Sud de la France : Cassis. Un peu moins de 4h plus tard, nous y étions, prêts à arpenter les Calanques. Cela fait la deuxième fois que nous nous y rendons, et j’aime toujours autant ces bras de mer bordés de falaises, avec l’eau si claire qu’on se croirait en Corse ou dans les Caraïbes… Il y a de belles marches à faire, qu’on peut ponctuer de baignades, c’est le top !

Nous avons fait une très chouette rando qui nous a pris bien 5 heures A/R, mais avec une bonne baignade au milieu :-).

Carte

Le point de départ est la Calanque de Port-Miou, à 2 km du port de Cassis. Avec un peu de chance on peut se garer au bord de la route, ou sinon il y a le parking payant.

On suit le sentier balisé vert, qui nous emmène à la Calanque de Port-Pin, puis à la fameuse Calanque d’En-Vau, très prisée des mordus d’escalade.

On peut même encore continuer après la Calanque d’En-Vau pour la voir d’en haut. Les paysages sont sublimes, l’eau est turquoise et d’une température adaptée pour la baignade !

Les chemins sont par contre parfois escarpés, les pierres sont bien lisses, il faut prévoir de l’eau et des bonnes chaussures ! Mais ça vaut le coup :-).

A savoir qu’il existe un sentier balisé bleu, partant du même point, plus adapté aux enfants.

Port-MiouCalanque de Port-Miou

Port-PinCalanque de Port-Pin

En-VauCalanque d’En-Vau vue d’en haut

Un autre truc chouette à faire dans le coin, c’est de relier Cassis à la Ciotat en voiture (environ 13 km), par la fameuse route des Crêtes. Il y a des points de vue juste sublimes, sur la Grande Bleue, le port de Cassis, et les Calanques au loin. Je ne m’en lasse pas !

Route-Cretes Route des CrêtesRoute des Crêtes

Le soir, nous sommes remontés un peu dans les terres, et avons passé une bonne nuit dans une chouette maison d’hôtes, à Rousset, réservée grâce à une Smartbox reçue en cadeau. Là encore, nous n’avons pas été déçus : le bâtiment et la chambre étaient plein de charmes, le petit déjeuner très bon…

Après une bonne grasse matinée, nous sommes allés nous promener dans le petit village de  Gordes, classé parmi les plus beaux villages de France. Ses ruelles et ses vieilles maisons de pierre en font un endroit très pittoresque !Gordes

Et enfin, non loin de Gordes, nous sommes allés visiter le village de Roussillon, et ses fameuses carrières d’Ocre. Moyennant 2,5 euros, on a accès à un sentier, permettant de sillonner les carrières pendant 30 à 50 minutes, et c’est vraiment très joli ! Ces formations orangées, créées par l’érosion, et les pins environnant nous donnaient presque l’impression de retourner dans un parc de l’Ouest Américain…

Roussillon

Voilà pour notre week-end, j’espère que cet article vous aura plu, et donné des idées !

Week-end à Gap – Lac de Serre-Ponçon

Lorsque, depuis Grenoble, on prend la Route Napoléon pour descendre sur la Côte d’Azur, on passe dans les Hautes-Alpes. On peut y être en 1h45 – 2h00… J’aime bien ce coin, les montagnes y sont belles, les gens ont déjà un peu l’accent du Sud et le soleil est au RDV… C’est une superbe région pour faire de la randonnée.

Ce week-end, nous sommes donc descendus à Gap. A la base pour assister à un concert des Rabeats (les sosies des Beatles, c’était génial), et nous avons décidé de prolonger un peu.

Bien nous en a pris, car le soleil était au rendez-vous, nous avons pu faire le marché de Gap et tester des produits locaux, puis nous promener autour du Lac de Serre-Ponçon… Une bien belle journée !

Le marché de Gap est vraiment sympa, on y trouve de bons produits locaux vendus par des petits producteurs, il fait très authentique, on a beaucoup aimé l’arpenter…

« Le » produit du moment, c’est les asperges. J’en ai vu des magnifiques sur ces étals, j’avais l’impression qu’elles étaient bien plus belles que chez nous !

Marché de GapMarché de GapLes fraises de Carpentras étaient magnifiques !

Marché de GapLes fromages locaux nous faisaient tous envie ! Nous avons craqué pour un petit fromage de brebis…

Marché de Gap

Marché de GapLa spécialité du coin : les tourtons de Champsaur. Il s’agit de petits beignets à la pâte fine et croustillante, fourrés à la purée de pomme de terre et au fromage pour les salés, et à la purée de pommes ou pruneaux pour les sucrés. Ici, on trouvait sur les étals plein de variantes de garnitures : oignons, poireaux, fromage, viande, ou framboise, myrtille pour les sucrés. Un délice !

Marché de Gap

Tourtons

Au marché, nous nous sommes procurés un petit pique-nique (tourtons, pain frais, tomates, pommes), puis avons repris la route, pour 15 petits kilomètres, en direction du Lac de Serre-Ponçon.

Ce lac est un lac artificiel, créé par l’établissement d’un barrage sur la Durance, 2 km en aval de son confluent avec l’Ubaye. Il est le deuxième lac artificiel d’Europe par sa capacité (1,272 milliard de mètres cubes) et le troisième par sa superficie (Wikipedia).

Ce qui est impressionnant, c’est qu’il est très bleu, presque turquoise en été…

Nous nous sommes garés au parking du Muséoscope lac de Serre-Ponçon, il y a un petit sentier qui nous emmène en 30 minutes de descente, sur les bords du lac. Un super moment ! Du même parking, on peut monter à pied au hameau de Rousset, la vue est superbe.

Serre-PonçonSerre-Ponçon

Serre-Ponçon

Serre-PonçonSerre-Ponçon

Voilà pour ce week-end, j’espère que cela vous aura plu :-).

Promenade à la découverte des vins liquoreux du Bordelais

Il y a de cela deux semaines, nous avons passé un petit week-end à Bordeaux chez des amis, qui nous ont emmenés à environ 30-40 km dans les terres, à la découverte des vins liquoreux. Cela pour mon plus grand plaisir ! Je ne suis pas une grande amatrice de Bordeaux rouge (disons que je ne sais pas l’apprécier à sa juste valeur je pense), mes vins préférés sont sans doute les blancs bien sucrés, servis très frais.

Je connaissais déjà le Monbazillac, le Loupiac, le Sainte-Croix-du-Mont, le Sauternes de nom seulement ; c’est ces deux derniers que je suis aller déguster sur leurs terres. Le coin est vraiment très joli, j’ai beaucoup apprécié arpenter les vignes et la pinède, cela pour tomber sur des maisons de propriétaires chez lesquels on pouvait déguster leur production.

La propriétaire d’une boutique à Sauternes nous a donné quelques explication sur les origines de ces vins liquoreux, c’était vraiment intéressant.

Carte des vins de Bordeaux

Image© http://www.vins-web.fr/

Les appellations Sauternes et Sainte-Croix-du-Mont sont représentées en jaune sur cette carte des vins de Bordeaux. Ces vignes bénéficient de l’influence de deux cours d’eau, la Garonne et son affluent le Ciron.

La rencontre du Ciron, plus froid car coulant à l’ombre des pins, et de la Garonne produit un choc thermique, et donc, en septembre des brumes qui favorisent l’apparition de la pourriture noble, le Botrytis Cinerea sur les grappes de raisins.  Sans ce champignon, jamais les vins de Sauternes et des environs n’auraient la notoriété qu’ils ont aujourd’hui, car il a la particularité de dessécher le raisin et de concentrer les sucres dans les grains. Selon la vendeuse, le raisin, lorsqu’il est récolté, contient jusqu’à 500 g de sucre pour 1 kg de jus !

Voici quelques photos de Sainte-Croix-du-Mont, c’est un joli petit village entouré de vignes, ces dernières produisent un excellent vin blanc moelleux d’un très bon rapport qualité prix.

Sainte-Croix-du-MontSainte-Croix-du-Mont

Sainte-Croix-du-MontSainte-Croix-du-Mont, Château Médouc

Nos pas nous ont emmenés à cette petite propriété, Château Médouc. Nous y avons dégusté leur production et acheté une bouteille d’un merveilleux vin, sucré et léger.

Chateau MédoucSainte-Croix-du-Mont, Château Médouc

Le vin Sainte-Croix-du-Mont revêt une très belle robe jaune or aux reflets dorés. Le nez est complexe, fin et délicat, sur des notes, nettes et intenses de fruits confits, de raisins secs, de fleurs blanche, acacia et aubépine, de notes de cire et de miel. En bouche, Sainte-Croix-du-Mont charme par son équilibre et son harmonie entre l’alcool, l’acidité et le sucre; la fraîcheur et la vivacité sont typiques de ce vin dans sa jeunesse. Certaines cuvées, sur des millésimes de grande qualité, pourront supporter plus de 30 ans de garde. C’est le vin idéal à accorder sur du foie gras. On le déguste frais, à une température de 9°C. (Source : vin-vigne.com)

Nous avons continué notre chouette journée par une pause déjeuner à Saint-Macaire, tout près, où nous avons été charmés par le centre-ville médiéval. La ville produit également un vin blanc intéressant. Nous avons déjeuné dans un café de village, où les gérants étaient vraiment très sympathiques, et où nous nous sommes régalés d’un délicieux plat du jour à 8 € (Cuisse de canard confite et pommes de terre), et de fromage de brebis du Périgord servi avec de la confiture de framboise. Trop top !

Saint-MacaireSaint-Macaire

Saint-MacaireVin de Saint-Macaire

Canard Pommes de TerreCuisse de canard confite et pommes de terre

Brebis Bergerac

Fromage de brebis du Périgord, confiture de framboise

Nous avons passé l’après-midi à Sauternes. Avant d’être un vin blanc réputé, c’est aussi un joli petit village, entouré de vignes et de belles propriétés.

SauternesSauternes

Château Filhot

Sauternes, Château Filhot

Sauternes

Sauternes, vignes

SauternesVin de Sauternes

SauternesVin de Sauternes

SauternesVin de Sauternes

Le Sauternes est considéré comme plus grand vin blanc liquoreux du monde ! En effet, depuis le 17ème siècle ce vignoble produit des vins moelleux d’une qualité incomparable. Le plus grand château de Sauternes, le Château d’Yquem est un vin très rare, très recherché, qui peut atteindre des prix exorbitants dans les ventes aux enchères. Il a eu le mérite de figurer dans la Classification officielle des vins de Bordeaux de 1855 en tant que premier cru supérieur – c’est le seul vin blanc classé comme tel – . Les autres grands châteaux sont nombreux, comme  Suduiraut ou le château La Tour Blanche ; ils sont classés soit en premier cru, soit en second cru.

Le vin Sauternes dans sa jeunesse, présente une robe dorée, très brillante. Le premier nez peut se révéler parfois fermé, mais l’aération permet au vin d’exprimer des notes de fruits confits, de pâtes de fruit et évidemment des notes rôties, de miel, de cire, fruits secs et vanille, qui se mêlent à des notes florales majestueuses. En bouche c’est un vin à l’attaque délicate mais nerveuse, la matière est puissante, dense et concentrée, aucune lourdeur. C’est un vin tout en finesse, la longueur en bouche est ahurissante et la persistance aromatique fait rêver. La capacité de garde des Sauternes sur les années exceptionnelles peut largement dépasser les 100 ans ! Il est fantastique à accorder sur des foies gras, mais aussi sur des poissons, des volailles pochées, des fromages à pâtes persillées. Sa température de dégustation doit être de 9°C. (Source : vin-vigne.com)

Voilà pour ce petit week-end ! Je vous conseille vraiment d’aller vous promener dans ce coin si vous avez l’occasion, même si vous n’êtes pas forcément fana de vin, la promenade vaut le détour !

Et je précise que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, le vin liquoreux est à consommer avec modération ;-).

Week-end pluvieux à Sète

Nous avions prévu pour ce week-end prolongé d’aller prendre le soleil en Méditerranée. En janvier, nous avions réservé notre séjour Wonderbox reçu à Noël en nous disant qu’il ferait certainement beau début juin, que nous pourrions nous baigner… Eh bien après un mois de mai ensoleillé au possible, le mois de juin ne suit pas ! Le parapluie et le K-Way ont été nos amis pour notre découverte de la ville de Sète !

Nous avons aimé nous promener le long du canal (cette ville est surnommée la « Venise Languedocienne ») , et déguster une portion de tielle sétoise dans un des petits restaurants du port, marcher sur la plage de la Corniche, ou encore arpenter le cimetière marin dans lequel on a très beau panorama sur la ville et la mer.

Canal de la « Venise Languedocienne »

Canal de la « Venise Languedocienne » (bis)

Le Port et ses restaurants

Tout près du port, nous sommes allés nous promener sur le Môle Saint-Louis. Cette jetée pavée a été construite en 1666, sous Louis XIV et dédiée à Saint Louis parti en croisade des rives de la Méditerranée. D’une longueur de 750 m, le Môle Saint-Louis permet une belle promenade en centre-ville tout en profitant de la brise marine. Selon le Petit Futé, son brise-lames, construit pour éviter l’ensablement du port au milieu du XIXe siècle s’étend à présent sur une longueur de plus de 2 km. Et au bout, il y a un joli phare.

Phare du Môle Saint-Louis

Tout près du Môle Saint-Louis, il y a le Théâtre de la Mer. Située dans un ancien fort Vauban, cette salle de concert surplombe la Méditerranée et peut accueillir jusqu’à 1800 spectateurs. Elle abritait lors de notre passage une expo photo gratuite sur la Turquie, que nous avons pris plaisir à découvrir.

Théâtre de la Mer

Le lendemain, nous avons fait  une petite marche au sommet du mont Saint-Clair. Le ciel s’était un peu découvert, nous y avons apprécié une vue imprenable sur la ville, le cimetière marin et, au loin, sur la mer et l’étang de Thau.

Mont Saint-Clair

Sète a été aussi la ville du poète et philosophe Paul Valéry, qui la surnommait « l’île singulière », et du grand Georges Brassens. Nous sommes allés lui rendre hommage, et visiter l’Espace Georges Brassens. J’ai beaucoup apprécié cette visite, pendant laquelle on découvre sa vie et son oeuvre en se laissant guider par la voix de l’artiste.

Cimetière du Py (à côté de l’Espace Georges Brassens)

Il y a une chose que j’ai adorée lors de cette visite, c’est qu’il y avait une petite salle de projection où l’on pouvait voir des passages de concerts de George Brassens à Bobino, avec des images d’époque, en noir & blanc. Moi qui apprécie beaucoup l’artiste, j’ai réalisé que je ne l’avais jamais vu sur scène, et c’est génial. Qu’est ce que j’aurais aimé y être ! Ce qui m’a frappée, c’est qu’il est très simple sur scène mais si expressif ! Si l’on regarde bien, il a les yeux qui pétillent lorsqu’il chante des passages un peu marrants. Voyez plutôt :

Verdict : Même si le soleil aurait été plus que bienvenu, nous avons bien apprécié. C’est une belle ville, mais qui mériterait peut-être d’être un peu plus mise en valeur, notamment sur le nettoyage des rues et lieux publics.

Bordeaux & Co

Voici un petit retour sur le week-end dernier qui fut Bordelais.

Cela fait la 3° fois que j’y vais, et j’ai toujours autant de plaisir à arpenter cette belle ville. Je trouve que Bordeaux a quelque chose de particulier, on sent qu’il y fait bon vivre, et on s’y croirait toujours en vacances… C’est peut-être dû au beau temps qu’il y fait souvent, à ses rues pavées, à ses multiples terrasses de bar & restaurants toutes aussi sympathiques les unes que les autres, à ses promenades le long de la Garonne…

Voici le fameux Miroir d’eau, que l’on voit souvent dans les journaux télévisés dès les beaux jours, il est très agréable de s’y tremper les pieds !

Nous sommes passés par Andernos-les-Bains, ville thermale au bord du basse d’Arcachon, connue pour ses parcs à huitres : c’est vraiment joli.

Un petit passage également par le Grand Crohot, magnifique plage non loin de Lège Cap Ferret. Pour moi, le top 1 des plages où se baigner en France. Au moins. Une belle dune, de la plage de sable fin à perte de vue et de vraies belles vagues, qui remuent pour de vrai !

Pas mal non ? L’été, on peut s’y poser en soirée pour voir des ciels plus étoilés que jamais, et ça, c’est top.

Enfin (oui, nous avons pas mal trotté en 2 jours, nos amis ayant optimisé notre venue ce qui n’était pas pour nous déplaire !), nous gardons un magnifique souvenir du pittoresque village de Saint-Emilion, classé à l’UNESCO.

Perdu au milieu des vignes et perché au sommet d’une petite colline, ce petit village en vieilles pierres jaunes se visite à pieds. On y trouve plein de petites boutiques de vin où l’on peut déguster divers crus (agréable découverte que ce Sainte-Croix-du-Mont 🙂 ) et acheter des bouteilles à 1/4, 1/2, voire un salaire entier (!), des jolies terrasses, une superbe église monolithe…

La vue est superbe, bref je ne peux que vous le conseiller.

Je pense retourner encore et encore dans cette chouette région, qui a encore beaucoup de potentiel pour m’émerveiller 🙂 Et vous l’aurez compris, je conseille, et re-conseille une petite virée dans le Bordelais !

La Bretagne, ça vous gagne !

Les premiers beaux jours arrivent, apportant avec eux des envies de vacances et d’air marin. Parce que j’adore cette région, et que je souhaiterais vite y retourner, je partage ces quelques photos de Bretagne, qui permettront de patienter un peu avant le mois d’août !

Petite ballade à Dinard, en face de Saint Malo… C’est une très belle station balnéaire, une sorte de Deauville breton avec de jolies maisons, et un centre-ville très sympa.

Dinan, si vous ne connaissez pas,  est une jolie petite ville médiévale fortifiée des Côtes d’Armor dans laquelle il fait bon se promener. J’aime beaucoup l’ambiance qui règne dans ces ruelles, le patrimoine architectural est magnifique !

Nous nous sommes arrêtés sur cette jolie plage, à St-Cast entre Dinard et St Brieuc. L’eau était très claire, on se serait crus dans les Antilles…

Karantec, et son fort accessible à marée basse… Il y a une super ballade à faire en longeant la côte.

Tregastel, tout près de Perros-Guirec, et sa côte de Granit Rose. Je garde en souvenir une ballade dans les rochers, avec beaucoup de vent, des algues, des bernard-l’ermite, des belles vagues, et une marée montant vite !

Pour voir la vie en bleu, ce paysage de Roscoff qui avait embelli un dimanche de Pâques.

Pour finir en beauté, cette vue de Cap Fréhel, un des endroits que j’ai préféré : les falaises, la mer bleue, les bruyères à perte de vue… A voir absolument pour faire le plein de couleurs !

Et je suis sûre d’être passée à côté de très chouettes coins, il m’en reste encore beaucoup à découvrir !

En tout cas, j’ai envie de dire : la Bretagne, c’est comme la montagne, ça vous gagne 😉

Made in Normandie – Août 2009

Combien de fois on a entendu « temps de normand », « réponse de normand »…  La Normandie a sa petite réputation. Eh bien, même si je n’en doutais pas une seconde, après y être allée, je le crie haut et fort : la Normandie, c’est joli ! Et même plus que ça, mais c’était pour la rime 😉

J’ai adoré les plages, les paysages, les maisons à colombages… Ces lieux chargés de nostalgie, d’histoire m’ont vraiment enchantée.

Nous y sommes allés en voiture et avions prévu un petit circuit.

La Pointe du Hoc : cette petite avancée de la côte normande, en partie terre américaine, est un lieu de commémoration du débarquement. De nombreux blockhaus et cratères de bombardement sont encore visibles et le site est aménagé pour la visite. On ne peut qu’éprouver du respect, en voyant les falaises que les sammies américains ont escaladé, sous un bombardement nourri, pour reconquérir la France.

Nous sommes allés nous promener et piquer une tête aux plage du Débarquement (Utah Beach et Omaha Beach). Ce sont des très belles plages, même si on les voit d’un autre œil lorsque l’on a en tête les images d’« Il fait sauver le soldat Ryan » ou « Le jour le plus long »…

A quelques kilomètres, se trouve le cimetière américain de Colleville-sur-Mer.

Ce lieu est impressionnant par le nombre de tombes qu’on y voit, son entretien impeccable (à mon avis, la tondeuse doit être passée tous les deux jours !), la paix qu’il y règne, et la vue que l’on a sur la mer… Je me suis promenée parmi les croix et les étoiles de David, on peut y voir des noms d’hommes venant de tous les états des USA, des dates de naissance et de mort trop rapprochées… C’était important pour moi d’y aller,  pour y rendre hommage à ces personnes venues se battre pour un pays qu’ils ne devaient connaître pour certains que par les livres de géographie, et enterrées si loin de chez elles. Arpenter ces lieux m’a serré le coeur.

Après cette séquence « historique », nous sommes allés à Cabourg. Cette petite ville est très agréable, avec une jolie plage et des belles maisons à colombages.

Nous nous sommes arrêtés ensuite à Deauville et Trouville. Nous nous sommes promenés à la tombée du jour sur les fameuses planches, avons admiré les magnifiques maisons normandes typiques, sommes entrés dans le Casino de Deauville, et pris en photo l’hôtel Normandie Barrière (une sorte de château de la Belle au Bois Dormant, mais à colombages 🙂 ) … avant de rentrer au camping quelques kilomètres plus loin !

Autre souvenir mémorable de nos vacances : les falaises d’Etretat. Ces formations naturelles sont réellement impressionnantes. Je ne sais pas ce que j’ai préféré, marcher sur la plage de galets avec les deux falaises à droite et à gauche, ou monter en haut d’une des deux falaises et apprécier le panorama, unique dans son genre…

Et enfin, mon coup de coeur : Honfleur.

J’ai adoré le vieux port, son bassin rempli de bateaux, ses façades d’ardoises qui semblent sortir tout droit d’une peinture… J’ai été émerveillée par cette ville, ses commerces avec des devantures anciennes, ses petites galeries d’art…

Vous l’aurez compris, la Normandie est une région qui m’a plue !

Si vous n’habitez pas très loin, ou si jamais vous passez à côté, il n’y a que deux mots à dire « Allez-y » !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...