Bruges Mai 2007

10 bonnes raisons de partir en WE prolongé à Bruges, en Belgique :

1. Tout est très très très (très) joli : le centre-ville et ses vieux bâtiments, les canaux qui traversent la ville, les espaces verts…

2. C’est terriblement romantique : on peut faire un voeu au bord du lac d’Amour (Minnewater), effectuer une promenade en barque le long des canaux qui traversent la vieille ville, s’asseoir sur un banc pour discuter à l’ombre d’un saule pleureur, ou même se promener dans les petites ruelles, à pieds ou en calèche. Bruges porte bien son surnom de « Venise du Nord », et son ambiance n’a rien à envier à celle de son homonyme italienne.

3. C’est très bien desservi : on peut y aller directement en TGV (1h depuis Lille), la gare n’est pas loin du tout du centre-ville, ce dernier n’est pas grand et une fois sur place on peut tout faire à pieds. On peut louer des vélos si on veut, mais pas besoin de voiture.  Les prix ne sont pas excessifs sur place (possibilité de trouver à dormir à des tarifs raisonnables en anticipant un peu, les repas ne sont pas plus chers qu’en France…), ce qui en fait un WE sympa ET abordable.

4. On peut aller à la mer : Bruges n’est pas loin du tout de la mer, en une petite demi-heure en train on rejoint Ostende, sorte de Deauville belge. J’ai adoré me balader sur cette plage de la Mer du Nord, avec son ciel constellé de dizaines de cerfs-volants… On peut prendre le tramway de la côte belge, pour monter jusqu’à Knocke, jolie station balnéaire à la limite de la frontière avec la Hollande…

5. Il y a le musée du Chocolat, avec une dégustation à la clé. Pas besoin de plus de détails, cette raison se suffit à elle même 😉

6. On n’y prend pas de coups de soleil et il y a moins de touristes que sur la Côte d’Azur : il y a beaucoup de verdure, de coins d’ombre, et les villes d’eau sont souvent plus fraîches. J’y suis allée pour un pont de mai, il y a fait très beau mais pas trop chaud, juste parfait ! Et il n’y avait pas de trop de monde, pas de flot de touristes à chaque coin de rue. Après, j’ai lu que ce n’était pas la même en Juillet / Août, il y fait toujours beau mais c’est beaucoup plus fréquenté paraît-il.

7.  Il y a le charme du Ch’Nord : beffroi & carillons, maisons de briques rouges, toits en escaliers, bières, gaufres et moules-frites… J’adore cette ambiance, ces paysages si particuliers… C’est vraiment quelque chose. Pour se rendre compte de la chaleur et l’amabilité des Belges, il ne faut par contre pas s’arrêter aux serveurs des restaurants de la Grand Place. Faites donc quelques pas et éloignez-vous du centre-ville pour dîner dans des endroits très sympathiques et chaleureux.

8. Il y a plein de cygnes et de canards : pour qui apprécie la faune aviaire, en mai on y voit des foules de canetons ou de bébés poules d’eau qui font leurs premiers pas. Moi ça me plaît.

9. C’est une ville d’art et d’histoire : Bruges est une ville qui a conservé sa parure médiévale, et qui a été fréquentée et représentée par de nombreux peintres. On peut aller arpenter quelques musées sur la ville, son patrimoine, et sur son art. Et c’est vraiment intéressant.

10. A votre avis, il vient d’où Jeff de Bruges ? 🙂

Irlande Mars 2011

Quelques photos de notre second week-end prolongé de ce printemps : nous sommes allés chez mon frère, qui fait ses études à Letterkenny, au nord de l’Irlande. Nous y sommes restés 5 jours et avons loué une voiture.

Nous avons sillonné le comté de Donegal, visité la sublime et étonnante Chaussée des Géants, sommes allés dans le Connemara (« Terre brûlée, au vent, des landes de pierre … vive Sardou grâce à qui nous avons eu cette chanson dans la tête pendant tout le séjour :D), à Galway, aux Cliffs of Moher, à Derry, et à Belfast.

Beau programme, surtout sur 5 jours 😀 On gardera en tête des paysages magiques, des musiques entraînantes, en bref un très beau souvenir, malgré le temps couvert : c’est ce qui fait le charme de l’Irlande !

Ecosse Mars 2010

Nous avons effectué un joli WE prolongé en Ecosse, en Mars 2010. Nous sommes arrivés à Édimbourg un samedi soir, pour repartir le lendemain matin, direction les Highlands !

Nous avons vraiment aimé ces paysages splendides, calmes et sauvages… Lochs, landes recouvertes de bruyère, et sommets enneigés parfois illuminés par un rayon de soleil, la nature écossaise enivre autant qu’un verre de whisky pur malt !

PS : on a bien fouillé le Loch Ness, pas vu Nessie (sauf en plastique violet).

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...