Restaurant « La Ciboulette * » à Annecy

Comme je vous l’ai précisé dans mon dernier article, en ce moment faute d’emménagement et de cuisine non encore posée, je cuisine peu, ou alors que des choses non avouables ici (purée en flocons au micro-ondes, poisson surgelé…). En attendant avec impatience ma nouvelle cuisine, je trie mes photos.

Je vous ai retrouvé les traces de ma visite, il y a quelques mois, dans un très sympathique (et classe, il faut le dire !) restaurant Annécien : la Ciboulette.

Je préfère me rendre moins souvent au restaurant et en faire des bons, celui-ci en fait indéniablement partie :-).

Situé en plein centre-ville d’Annecy, à deux pas du Lac et du centre Bonlieu, ce restaurant classé une étoile au Michelin se cache dans une jolie petite cour fleurie. La déco est très chic, et le service l’est autant !

Nous avons choisi le menu Gourmandise, qui varie en fonction des saisons et des coups de cœur du chef, la constante étant son prix (50 €) et sa composition : une entrée au choix, poisson ou viande,  les fromages, dessert.

Les photos ont été prises en douce avec mon Iphone, pour ne pas heurter le Chef, j’espère qu’elles parviendront tout de même à vous donner une idée de notre repas !

  • Mise en bouche : Accra de morue, mini tartelette à l’espuma de chèvre, et magret de canard.

Très bien présenté, et au niveau du goût : juste parfait ! Le canard était très tendre, avec un bon goût de fumé.

Mise en bouche

  • Entrée : Foie gras caramélisé avec son lait de topinambour et truffe pour moi, Homard Bleu de l’Atlantique dans une nage d’estragon et légumes nouveaux pour une des personnes qui partageait ma table.

Là encore, tout était sans fausses notes, mention spéciale aux vraies lamelles de truffe, à tomber !

Entrée

Foie Gras

Homard

  • 2° mise en bouche : saumon fumé façon maki au céleri rémoulade, pomme Granny Smith et coulis de poivrons.

Là encore, une belle surprise. Rien à voir avec les céleris rémoulade de la cantine, ceux-ci étaient croquants, juste assaisonnés comme il faut, un peu citronnés… Miam !

Saumon

  • Plat principal : Bar en croûte d’herbes, écume de parmesan et gnocchis maison pour une des personnes qui m’accompagnait, côte de veau, petits légumes et mousse de petits pois pour moi.

… Jamais goûté une viande de veau aussi tendre ! La cuisson était parfaite, le morceau bien consistant : miam ! Les gnocchis de l’autre plat étaient très très bons aussi.

Bar et gnocchis

Veau

Je n’ai pas de photos du fromage, j’en garde tout de même un souvenir inoubliable 🙂 : un serveur est passé avec un chariot empli des meilleurs fromages de la région et nous avons dû faire notre choix. Je vous ai déjà dit que j’adorais le fromage ? 🙂 Eh bien là, j’ai été servie ! Tomme au marc, Comté, reblochon fermier affiné à point, petit fromage de chèvre…

  • Dessert : Billes de poires au vin, glace vanille et crème brûlée pour moi, et Carpaccio d’ananas, glace à la mangue, mousseux noix de coco pour autre personne de la table.

Là encore de très bons plats, tant graphiques que gourmands. J’ai un peu moins aimé les vrais galets dans mon dessert, partant du principe que tout doit se manger dans l’assiette, mais bon, c’est une idée déco comme une autre.

La glace et la crème brûlée étaient parfaites, très vanillées, crémeuses… Je garde l’idée des billes de poire au vin que je trouve très originale.

Dessert

Dessert

Quelques mots sur le chef : Georges Paccard est un savoyard pure souche. Après son apprentissage, il a fait un tour de France de 12 ans qui l’amène chez Raymond Thuillier, Roger Lapierre, Léon Ripert, François Bise et Michel Lorrain. Après deux ans aux commandes des cuisines de l’Hôtel du Palais à Biarritz, il ouvre la Ciboulette le 1er juillet 1986 dans sa ville natale, avec sa femme Marie.
Georges Paccard obtient le titre de Maître Cuisinier de France en 2001 et déccroche une étoile au Michelin en 2007. Il a travaillé en collaboration avec Jen-Pierre Coffe, et Marc Veyrat.

Voilà pour le résumé de ce bon moment gastronomique. Je garde l’adresse précieusement, la carte varie souvent a priori, pas de risque de retrouver les mêmes plats, même si ça ne dérangerait pas :-).

Le + : le pain « maison », précuit dans les Bauges et fini de cuir dans les fours du restaurant. Un bon pain, ça apporte vraiment quelque chose !

Le « point d’amélioration » : au prix du repas, j’aurais bien aimé avoir un « pré-dessert » (petit macaron ou autre)… Mais peut-être que j’en demande trop :-p.

Voilà, en tout cas pour moi, ce lieu est « testé et approuvé » !

Restaurant La Ciboulette*
Cour du Pré Carré 10, rue Vaugelas
74000 Annecy
Tél. : 04.50.45.74.57
http://www.laciboulette-annecy.com/

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 réflexions au sujet de « Restaurant « La Ciboulette * » à Annecy »

  1. Merci Maëliss pour ce billet gourmand, il m’a bien parlé et je trouverai sûrement un bon prétexte pour aller visiter la table de La ciboulette!
    Tu ne nous dis rien du chef…mais je vais aller voir ça sur le lien du restaurant.
    J’ai découvert en février « Le Mas Bottero » à Grenoble, que je te recommande…
    Des bises à toi grande gourmande! et des photos de ta cuisine…bientôt? Suis curieuse hein?
    Alannie

    RépondreRépondre
  2. @Akannie:Merci ! C’est vrai que j’aurais pu glisser un mot au sujet du chef ! Cela ne m’a pas marquée car ce monsieur est très discret et reste en cuisine. C’est M. Georges PACCARD, un annécien qui tient ce resto depuis les années 1970, et qui a permis à l’établissement de gagner une étoile Michelin en 2007 🙂
    J’ai bien envie d’aller tester le Mas Bottero également, depuis que j’ai comme toi rencontré le chef au Foodcamp. Ce sera sûrement fait dans les mois qui viennent ! Et oui, je mettrai des photos de ma belle cuisine dès qu’elle sera posée !! J’ai hâte 🙂 des bises !!

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *