Spaghettis aux coques

Un de mes plats préférés au monde, c’est les spaghettis « alle vongole »  aux palourdes, vin blanc, ail, persil, et tomates cerises.

Un candidat de je ne sais plus quelle saison de Masterchef, Marc je crois, disait qu’il utilisait des coques à la place des palourdes car moins cher et tout aussi bon. J’ai retenu l’astuce dans un coin de ma tête jusqu’à ce que je voie des belles coques en promo à la poissonnerie :-).

Je me suis donc lancée, sur la base de la recette de Sonia Ezgulian.

Verdict : une franche réussite, une tuerie même, mais il faut faire très attention à bien rincer les coques, c’est plein de sable ces petites choses là ! Personnellement je commence cette étape 1 heure avant de cuisiner la recette.

Spaghetti-alle-vongole

Temps de préparation : 15 minutes MAIS prévoir de commencer à dessabler les coques 1h avant

Pour 6 personnes :

  • 600 g de spaghettis de blé dur (j’ai pris des Barilla)
  • 1 kg de coques
  • 3 gousses d’ail
  • 10 tomates cerise (j’ai pris des tomates « cocktail », un peu plus grosses que les tomates cerises)
  • 4 c. à soupe d’huile d’olive vierge extra
  • 15 cl de vin blanc sec
  • Persil plat ou basilic frais selon votre goût
  • Parmesan

Commencez par dessabler les coques.

– Mettez-les dans un saladier, recouvrez-les d’eau froide, ajoutez une bonne pincée de gros sel, et mélangez vigoureusement. Enlevez toutes les coques cassées, vides, ou qui remontent à la surface. Laissez reposer 15 minutes : les coques vont s’ouvrir et le sable va tomber au fond du saladier. Récupérez-les à la passoire, rincez-les, et recommencez l’opération 2 à 3 fois.

Une  fois les coques dessablées et réservées, passez à la suite de la recette.

– Plongez les pâtes dans une grande casserole d’eau bouillante salée,et laissez-les cuire le temps indiqué sur le paquet moins une minute en surveillant la cuisson pour qu’elles soient al dente.
– Pendant ce temps, écrasez grossièrement les gousses d’ail avec le plat de la lame d’un couteau.
– Faites revenir l’ail écrasé dans une grande sauteuse, avec l’huile d’olive, sans le laisser trop colorer.
– Ajoutez les tomates coupées en quatre, les palourdes, le vin blanc, du sel et du poivre.
– Laissez mijoter à feu vif jusqu’à ce que les coquillages soient tous ouverts.
– Égouttez les pâtes et réservez une louche de l’eau de cuisson. Incorporez le tout dans la sauteuse, sur feu très vif, sans cesser de mélanger.
– Parsemez de persil plat ciselé, saupoudrez d’une quantité raisonnable (ou non) de parmesan et dégustez immédiatement !

Osso bucco

L’osso bucco (traduit littéralement en français par « os troué ») est un plat traditionnel milanais, très parfumé, réalisé à partir de tronçons de jarret de veau cuits dans une sauce au vin blanc à la tomate !

C’est le genre de plat que j’affectionne, plutôt simple à faire et très goûteux, qui sent bon et qui mijote longtemps.

Chaque convive peut prélever la moelle qui se situe au centre de l’os et l’étaler sur sa viande ou sur du pain avant de la déguster.

J’ai réalisé ce plat pour un grand nombre de convives (9), n’hésitez pas à diviser par 2 les quantités pour avoir 4 belles portions.

Osso-bucco-2

Osso-buccoIngrédients pour 9 personnes :

  • 9 morceaux de jarret de veau (le morceau avec l’os troué). Si les tranches sont grosses, comptez 100-130 g de viande par personne, pour ma part cela représentait 7 morceaux.
  • 8 carottes
  • 2 oignons
  • 100 g de lardons fumés (1 barquette)
  • 1 petite boîte de concentré de tomates
  • 200 ml de vin blanc
  • 200 ml de bouillon (pour ma part reconstitué avec un cube Maggi au boeuf )
  • Beurre
  • Huile d’olive

– Préchauffez votre four à 200°C.
– Farinez vos morceaux de veau.
– Faites chauffer 30 g de beurre et une cuillère à soupe d’huile d’olive à feu vif dans une grande poêle.
– Faites dorer sur toutes les faces vos morceaux de jarret. Réservez.
– Dans la même poêle, faites revenir les oignons épluchés – lavés – tranchés en petits morceaux, les carottes pelées – lavées –  coupées en petits dés, et les lardons pendant 7/8 minutes. Salez, poivrez, ajoutez le concentré de tomates.
– Déposez dans une cocotte en fonte ou un plat à tajine – ou tout plat qui passe au four et qui ferme.
– Versez le vin blanc et le bouillon.
– Ajoutez ensuite par dessus les morceaux de jarret bien colorés.
– Couvrez et laissez cuire pendant 1h30 à couvert. Pour ma part j’ai laissé un peu plus car il y avait encore un poil trop de liquide.

Servez avec des orecchiette (pâtes italiennes en forme de petites oreilles), du risotto à la milanaise, ou de la polenta.

Courgettes farcies à la viande de veau et vin blanc

Les légumes d’été sont maintenant sur les étals, c’est avec plaisir que je retrouve mes légumes chouchous : courgettes, aubergines, tomates…

La dernière fois que je suis allée au supermarché,  ce sont de jolies courgettes rondes qui m’ont attirée. J’en ai fait des courgettes farcies, mon plat de prédilection pour les dîners tout simples et bien gourmands l’été.
On peut les préparer à l’avance, les réchauffer au dernier moment, varier les farces à l’infini avec les herbes du jardin… J’adore !

J’ai choisi ici de les préparer avec une farce pleine de saveurs à base de viande de veau, parfumée au paprika, et au vin blanc. Un vrai délice !

Courgettes farcies au veau, vin blanc, paprika

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 4 courgettes rondes
  • 300 g de viande hachée de veau
  • 1 échalote
  • 1 gousse d’ail
  • 5 cl de vin blanc
  • 1 c. à café bombée de paprika
  • 240 g de riz
  • 1/2 cube de bouillon

– Coupez le chapeau des courgettes sur 2 cm.
– Évidez les courgettes à l’aide d’une petite cuillère et gardez la moitié de la chair.
– Émincez l’échalote, l’ail,et la chair de courgette, puis mettez le tout à cuire à feu doux dans une sauteuse, avec quelques gouttes d’huile d’olive.
– Une fois que le tout est cuit, rajoutez la viande hachée.
– Faites cuire 5 minutes, en mélangeant bien, mouillez avec le vin blanc, et laissez cuire encore 5 minutes.
– Transvasez le tout dans un petit saladier, mixez, et rajoutez le paprika.
– Garnissez le courgettes avec la farce et remettez les chapeaux.
– Déposez le riz au fond de votre plat à gratin, disposez les courgettes sur le riz et versez l’équivalent de 4 verres d’eau.
– Émiettez le demi cube et mettez les miettes dans l’eau de cuisson,
– Et enfournez pour 40 minutes à 200 degrés.

Dégustez chaud, avec si vous le souhaitez, un verre de Côtes-du-Rhône, qui se marie généralement plutôt bien avec ce genre de plat !

Promenade à la découverte des vins liquoreux du Bordelais

Il y a de cela deux semaines, nous avons passé un petit week-end à Bordeaux chez des amis, qui nous ont emmenés à environ 30-40 km dans les terres, à la découverte des vins liquoreux. Cela pour mon plus grand plaisir ! Je ne suis pas une grande amatrice de Bordeaux rouge (disons que je ne sais pas l’apprécier à sa juste valeur je pense), mes vins préférés sont sans doute les blancs bien sucrés, servis très frais.

Je connaissais déjà le Monbazillac, le Loupiac, le Sainte-Croix-du-Mont, le Sauternes de nom seulement ; c’est ces deux derniers que je suis aller déguster sur leurs terres. Le coin est vraiment très joli, j’ai beaucoup apprécié arpenter les vignes et la pinède, cela pour tomber sur des maisons de propriétaires chez lesquels on pouvait déguster leur production.

La propriétaire d’une boutique à Sauternes nous a donné quelques explication sur les origines de ces vins liquoreux, c’était vraiment intéressant.

Carte des vins de Bordeaux

Image© http://www.vins-web.fr/

Les appellations Sauternes et Sainte-Croix-du-Mont sont représentées en jaune sur cette carte des vins de Bordeaux. Ces vignes bénéficient de l’influence de deux cours d’eau, la Garonne et son affluent le Ciron.

La rencontre du Ciron, plus froid car coulant à l’ombre des pins, et de la Garonne produit un choc thermique, et donc, en septembre des brumes qui favorisent l’apparition de la pourriture noble, le Botrytis Cinerea sur les grappes de raisins.  Sans ce champignon, jamais les vins de Sauternes et des environs n’auraient la notoriété qu’ils ont aujourd’hui, car il a la particularité de dessécher le raisin et de concentrer les sucres dans les grains. Selon la vendeuse, le raisin, lorsqu’il est récolté, contient jusqu’à 500 g de sucre pour 1 kg de jus !

Voici quelques photos de Sainte-Croix-du-Mont, c’est un joli petit village entouré de vignes, ces dernières produisent un excellent vin blanc moelleux d’un très bon rapport qualité prix.

Sainte-Croix-du-MontSainte-Croix-du-Mont

Sainte-Croix-du-MontSainte-Croix-du-Mont, Château Médouc

Nos pas nous ont emmenés à cette petite propriété, Château Médouc. Nous y avons dégusté leur production et acheté une bouteille d’un merveilleux vin, sucré et léger.

Chateau MédoucSainte-Croix-du-Mont, Château Médouc

Le vin Sainte-Croix-du-Mont revêt une très belle robe jaune or aux reflets dorés. Le nez est complexe, fin et délicat, sur des notes, nettes et intenses de fruits confits, de raisins secs, de fleurs blanche, acacia et aubépine, de notes de cire et de miel. En bouche, Sainte-Croix-du-Mont charme par son équilibre et son harmonie entre l’alcool, l’acidité et le sucre; la fraîcheur et la vivacité sont typiques de ce vin dans sa jeunesse. Certaines cuvées, sur des millésimes de grande qualité, pourront supporter plus de 30 ans de garde. C’est le vin idéal à accorder sur du foie gras. On le déguste frais, à une température de 9°C. (Source : vin-vigne.com)

Nous avons continué notre chouette journée par une pause déjeuner à Saint-Macaire, tout près, où nous avons été charmés par le centre-ville médiéval. La ville produit également un vin blanc intéressant. Nous avons déjeuné dans un café de village, où les gérants étaient vraiment très sympathiques, et où nous nous sommes régalés d’un délicieux plat du jour à 8 € (Cuisse de canard confite et pommes de terre), et de fromage de brebis du Périgord servi avec de la confiture de framboise. Trop top !

Saint-MacaireSaint-Macaire

Saint-MacaireVin de Saint-Macaire

Canard Pommes de TerreCuisse de canard confite et pommes de terre

Brebis Bergerac

Fromage de brebis du Périgord, confiture de framboise

Nous avons passé l’après-midi à Sauternes. Avant d’être un vin blanc réputé, c’est aussi un joli petit village, entouré de vignes et de belles propriétés.

SauternesSauternes

Château Filhot

Sauternes, Château Filhot

Sauternes

Sauternes, vignes

SauternesVin de Sauternes

SauternesVin de Sauternes

SauternesVin de Sauternes

Le Sauternes est considéré comme plus grand vin blanc liquoreux du monde ! En effet, depuis le 17ème siècle ce vignoble produit des vins moelleux d’une qualité incomparable. Le plus grand château de Sauternes, le Château d’Yquem est un vin très rare, très recherché, qui peut atteindre des prix exorbitants dans les ventes aux enchères. Il a eu le mérite de figurer dans la Classification officielle des vins de Bordeaux de 1855 en tant que premier cru supérieur – c’est le seul vin blanc classé comme tel – . Les autres grands châteaux sont nombreux, comme  Suduiraut ou le château La Tour Blanche ; ils sont classés soit en premier cru, soit en second cru.

Le vin Sauternes dans sa jeunesse, présente une robe dorée, très brillante. Le premier nez peut se révéler parfois fermé, mais l’aération permet au vin d’exprimer des notes de fruits confits, de pâtes de fruit et évidemment des notes rôties, de miel, de cire, fruits secs et vanille, qui se mêlent à des notes florales majestueuses. En bouche c’est un vin à l’attaque délicate mais nerveuse, la matière est puissante, dense et concentrée, aucune lourdeur. C’est un vin tout en finesse, la longueur en bouche est ahurissante et la persistance aromatique fait rêver. La capacité de garde des Sauternes sur les années exceptionnelles peut largement dépasser les 100 ans ! Il est fantastique à accorder sur des foies gras, mais aussi sur des poissons, des volailles pochées, des fromages à pâtes persillées. Sa température de dégustation doit être de 9°C. (Source : vin-vigne.com)

Voilà pour ce petit week-end ! Je vous conseille vraiment d’aller vous promener dans ce coin si vous avez l’occasion, même si vous n’êtes pas forcément fana de vin, la promenade vaut le détour !

Et je précise que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, le vin liquoreux est à consommer avec modération ;-).

Pizza savoyarde

Il y a quelques jours, un chouette colis gourmand est arrivé dans ma boîte aux lettres, envoyé par mon nouveau partenaire Marque Savoie. Ce partenariat me fait très plaisir, car ce label représente des produits qui me sont chers, ceux de mon terroir d’origine auquel je reste fidèle 🙂 !

Créée en 1974 à l’initiative des Chambres Consulaires et Conseils Généraux des Pays de Savoie, la Marque Savoie garantit l’origine, l’histoire et la qualité de ses produits, tout en défendant la richesse et la diversité du patrimoine savoyard. En choisissant des produits portant ce logo, vous avez l’assurance de consommer les meilleurs produits de Savoie :-).

Marque SavoiePage facebook Marque Savoie

Mon colis contenait :

  • De la raclette de Savoie provenant de la Fruitière Chabert située à Vallières (74) (tout près de chez mes parents 🙂 )
  • Une bouteille de vin de Savoie AOC du Domaine Les Tartères situé à Fréterive (73)
  • Une boîte de crozets bio aux 3 céréales de la société « Alpina Savoie » située à Chambéry (73)
  • Un cabas, des livrets de jeux pour enfants et des fiches recettes.

Je vais donc vous proposer quelques recettes utilisant ces bons produits de chez moi. Pour commencer, voici aujourd’hui la recette de ma pizza Savoyarde, particulièrement gourmande !

Pizza Savoyarde

Ingrédients pour une pizza

Pour la pâte :

  • 250 g de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • 1 c. à soupe d’huile d’olive
  • 10 cl d’eau tiède

Pour la garniture  :

  • 8 tranches de Raclette de Savoie
  • 1 petit pot de purée de tomate
  • 100 g de lardons fumés
  • 1 oignon
  • Un petit verre de vin blanc de Savoie
  • 1 pincée d’origan

Commencez à préparer la pâte, environ 1h00 avant de servir.
– Déposez la farine, la levure, le sel et l’huile d’olive dans un saladier.
– Ajoutez la moitié de l’eau, et pétrissez à la main. Ajoutez ensuite l’eau tout doucement (il ne vous en faudra peut-être pas la totalité), jusqu’à obtenir la consistance idéale : très souple, ni sèche ni collante.
– Continuez de pétrir jusqu’à obtenir une belle boule. Recouvrez le saladier avec un linge.
– Laissez-la « pousser » à température ambiante, ou même près d’un radiateur si possible, cela pendant une heure environ.
– Étalez-la ensuite au rouleau à l’épaisseur souhaitée et recoupez les bords si nécessaire.
– Déposez la pâte sur une plaque couverte de papier sulfurisé.
– Préchauffez le four à 250°C.
– Émincez finement l’oignon, et faites-le revenir à la poêle avec les lardons. Une fois que les morceaux d’oignon sont translucides, mouillez avec le vin blanc et laissez cuire 5 minutes. Réservez.
– Étalez une couche de purée de tomates sur la totalité de la pâte.
– Disposez le mélange oignons-lardons.
– Rajoutez les tranches de raclette de Savoie, puis un peu d’origan.
– Enfournez pour 10-15 minutes.
– Dégustez chaud avec une petite salade !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...