Glace au lait ribot – Frozen yogurt

Si vous me connaissez un peu, vous savez que j’aime d’amour le frozen yogurt, « froyo » pour les intimes, cette glace brassée au yaourt qu’on trouve beaucoup aux USA, et qui arrive tout doucement en France. Ce p’tit goût de yaourt, cette fraicheur, ce crémeux, ces « toppings » qu’on met dessus… Ça me fait tourner la tête 😉

Avec le chaleur, c’est juste le dessert parfait, et puis c’est plus light que la crème glacée !

Vous pensez bien que j’ai essayé d’en faire à la maison, parce qu’en France c’est un peu cher, et surtout je peux m’en préparer en quantité ! Le truc c’est qu’il faut faire tourner la yaourtière pour avoir des yaourts brassés (ou en acheter). Ça se fait. Je trouve intéressant de publier ici que j’ai trouvé un raccourci pour obtenir le même goût et la même texture en utilisant le lait ribot, ce lait fermenté assez utilisé en Bretagne, qu’on trouve en hypermarché au rayon « lait frais ».

Je précise que « fermenté » ne veut pas dire « aigre », on peut comparer ce produit à du yaourt liquide nature, ou de la crème ultra-light, et on peut l’utiliser pour plein de trucs en cuisine : pâte à crêpes, à muffins, à gâteaux…

Yaourt glacé

Ingrédients pour environ 1 litre de glace

  • 500 ml de lait fermenté (Ou 500 ml de yaourt brassé si vous préférez la version au yaourt)
  • 90 g de sucre glace
  • 100 ml de crème fleurette

– Versez le sucre dans dans un saladier.
– Délayez progressivement avec le lait fermenté.
– Ajoutez la crème.
– Fouettez bien.
– Versez le mélange dans une sorbetière ou une turbine, et laissez tourner jusqu’à avoir une belle texture (environ 30 min).
– Transvasez dans un bac et mettez la glace au congélateur environ 2h le temps qu’elle se raffermisse un peu.

Sortez-la un bon moment à l’avance (la texture doit être souple), et accompagnez-la de caramel beurre salé (comme sur la photo) et/ou de palets bretons :-).

Astuce : mettez la glace dans une poche à douille cannelée pour servir, vrai effet « FroYo » garanti.

Enjoy !

* : si vous utilisez une sorbetière, le bac doit être réfrigéré depuis 24 h.

Floride Février 2015

Cela fait (très) longtemps que je n’ai pas posté ici…. Pas vraiment d’excuse, un boulot bien prenant, une vie bien remplie… et bon, aussi, un petit voyage en Floride d’une semaine début Février.

Je prends un peu de temps pour partager avec vous un récit de notre voyage.

Nous sommes partis 8 jours, dont 7 sur place. Sur les 7 jours, 3 jours à Miami et Miami Beach, 1 jour dans les Everglades, 3 jours dans les Keys.

Nous sommes allés retrouver le soleil et les cocotiers, et faire une coupure avec le quotidien. En janvier, il fait 20 à 25 degrés et le soleil est souvent présent : cela nous a fait beaucoup de bien.

Cette fois-ci, nous avons organisé notre voyage nous-mêmes, toutefois sur une période courte comme celle-ci, il est tout à fait possible de faire ce genre de voyages organisés aux Etats-Unis.

Pour vous permettre de vous repérer, voici toute d’abord une carte. Miami et Miami Beach sont sur la côte à droite, les Everglades sont au Sud de la pointe de la Floride, et les Keys sont cette enfilade d’îles encore plus au Sud.

Miami est la grande ville du comté de Miami-Dade. C’est là où l’on retrouve l’aéroport, Miami DownTown, le Dolphin Mall, Coral Gables, Coconut Grove… C’est le « centre-ville », on reconnaît la ville à sa « skyline », la barre d’immeubles visible du port.

En revanche, lorsque l’on parle de la plage, de South Beach, d’Ocean Drive, du quartier Art Deco etc…, il s’agit de Miami Beach, une autre ville sur l’île juste en face.

Miami Beach est reliée au continent par plusieurs ponts. Pour résumer : des kilomètres de plage de sable blanc bordée d’hôtels et de cocotiers. La partie Sud est très animée, c’est là où on trouve les commerces et le fameux quartier Art Deco. Le Nord est plus calme. Nous avions plaisir à dire que Miami Beach, c’est la Côte d’Azur de la Floride : belles voitures, beaux hôtels, cocotiers…

Nous avions loué un studio à Miami Beach, au niveau de la 38e rue. Nous mettions 40 minutes à pied pour descendre dans la partie Sud (10e rue), mais 10 minutes en bus.

Nous pensons que loger à cet endroit est d’un bon rapport qualité-prix, et de plus, on peut aller facilement à Miami avec les transports en commun.

A Miami Beach, nous avons longuement marché sur la plage et admiré de superbes levers de soleil, nous avons admiré les belles façades des hôtels du quartier Art Deco, nous avons bu des cocktails à Española Way, fait les marchés, mangé au restaurant, fait un peu de shopping, bref pris le soleil !

IMG_0688 IMG_0662 IMG_0660 IMG_0633 IMG_0628Nous avons visité ensuite la partie continentale de Miami (Miami-tout-court donc ;-)). Comme dit plus haut, il n’y a pas la plage. Nous avons découvert les différents quartiers : Coconut Grove, Coral Gables, la Marina… Pour cela, l’Air train (métro aérien) est très pratique, gratuit, et on peut parfois avoir une vue sympa sur les gratte-ciels !

Miami DowntownNous avons aussi visité le quartier de Little Havana, à l’est du centre-ville. On y trouve des boutiques de cigares, des restaurants cubains, on entend parler espagnol partout, et on y voit des joueurs de dominos. Il faut néanmoins savoir que ce quartier est plus cubain par les personnes qui y habitent, que par son architecture ou son ambiance.

Little Havana

Nous avons passé un après-midi à Key Biscayne, où se trouve notamment le Seaquarium de Miami, où on peut assister à des spectacles avec des dauphins, des orques, des otaries…

IMG_0729 IMG_0714

Depuis Miami, nous sommes allés en voiture de location jusqu’à Fort Lauderdale pour faire du shopping à Sawgrass Mills, un immense centre commercial. Il y a énormément de choix, et toutes les marques possibles et imaginables disponibles. Moi qui ne trouve pas souvent ce que je veux en France, là j’aurais tout acheté… Un détour sympa pour qui veut refaire sa garde-robe ;-).

Nous sommes ensuite aller visiter les Everglades. C’est un Parc National tout au sud de la Floride, très connu car étendu et composé de marécages et de terres humides. On y trouve des alligators, plein d’oiseaux, des plantes aquatiques…

Ce qui vaut vraiment le coup c’est d’aller faire un tour dans les marais en aéroglisseur (airboat), du côté de Shark Valley. De cet endroit on peut aussi partir se promener à pied ou à vélo. C’est top pour voir la faune de près. Nous avons payé environ 25 $ pour 45 minutes de balade en aéroglisseur en groupe. On voit beaucoup de compagnies qui proposent des trips en airboat sur le bord de la route, les prestations ont l’air sensiblement les mêmes. Pour un peu plus cher, on peut privatiser un bateau pour une petit groupe (genre 4 personnes), qui va beaucoup plus vite.

100_8207 100_8209 IMG_0775 Nous avons ensuite pris la route des Keys, à bord de notre grosse voiture de location.

Ce qu’il y a d’original avec ce petit archipel d’îles,  c’est qu’il est relié au continent et entièrement traversé par une route, et on passe d’île en île via des ponts.

La route est magnifique, et il y a plein d’endroits où s’arrêter. Il y a entre 3 et 4 heures de route pour relier Miami à Key West, nous conseillons de le faire sur 2 à 3 jours.

Tout d’abord nous nous sommes arrêtés à Key Largo, au John Pennekamp Coral Reef State Park. C’est paraît-il le paradis des plongeurs « bouteille », nous nous sommes contentés d’une sortie snorkelling près de la barrière de corail, et c’était vraiment chouette. Nous y avons vu des énormes barracudas, et pas mal de petits poissons colorés.

Nous avons beaucoup apprécié voir la mangrove, que nous n’avions jamais eu l’occasion de voir précédemment.

Everglades mangrove

Nous avons continué un peu la route, et avons passé une nuit à Key Largo.

100_8228Sur cette photo, on aperçoit le genre de ponts qu’il y a entre les îles.

Nous avons continué la route vers Key West, en longeant plage et cocotiers. C’était top !

Quelques photos ci-dessous de Key West, le point final et le clou de notre voyage. C’est le point le plus au Sud des Etats-Unis (partie continentale), et à Key West, on est plus près de Cuba que de Miami (environ 150 km). J’ai adoré le style de cette ville : les maisons coloniales, la plage, les cocotiers… Une vraie carte postale. Le soir c’est aussi très animé : un vrai bon lieu de vacances.

IMG_0975 IMG_0970 Key WestVoilà pour notre périple… Une belle destination que nous ne regrettons pas d’avoir choisie ! En 8 jours c’était parfait.

Un petit mot sur la cuisine pour terminer :-). A Miami et Miami Beach on mange américain bien sûr mais aussi mexicain, cubain ou encore sud-américain : par exemple de la viande grillée ou du poisson à la plancha, avec du riz, des haricots rouges…

Nous avons essayé de goûter à tous les styles, en faisant tout de même honneur aux spécialités américaines que j’adore :-).

Quelques adresses où manger :

  • « Five Guys » : 1500 Washington Ave, Miami Beach.  Une chaîne de burgers qui monte, avec de très bons burgers préparés à la demande, sous les yeux et des frites maison (sacs de pomme de terre de l’Idaho apparents). Il n’y a pas beaucoup de choix de garnitures, mais c’est rustique et vraiment top ! Du vrai burger à l’américaine, rien à voir avec Mac Donalds ou Burger King en restant pourtant dans la même gamme de prix.
  • « Mimi Frozen Yogurt » 7122 Collins Ave, Miami Beach. Du vrai bon « FroYo » comme j’aime, pas trop sucré et avec plein de « toppings » différents.

Dans les Keys, la spécialité locale est la « Key Lime Pie », c’est une tarte au citron des Keys, à mi-chemin entre la tarte au citron française et le cheesecake, dont la garniture est au lait concentré sucré et jus de citron. Nous avons trouvé une super adresse pour en manger, à Key Largo : Mrs. Mac’s Kitchens.

Key Lime Pie

© Marmiton

  • « Mrs. Mac’s Kitchens » 99336 Overseas Highway, Key Largo. J’avais adoré l’ambiance, leur salle était décorée avec des plaques d’immatriculation venues de toute l’Amérique. Le service est top, leurs poissons et spécialités de fruits de mer sont à tomber, et leur version de la Key Lime Pie est servie très froide, presque glacée : délicieuse.

Point « Pratique » :

– Nous avions acheté nos billets d’avion 4 mois à l’avance, via Expedia. Nous sommes partis avec Air France, le vol nous a coûté 650 euros / personne.

– L’hiver et le printemps sont les meilleures saisons pour partir en Floride, l’été est paraît-il étouffant, il y a beaucoup de moustiques, et des tornades, à proscrire donc.

– A Miami Beach, nous avions loué un petit studio pour 4 sur Air BnB, avec un bon rapport qualité prix, et sur les Keys nous sommes passés par Booking.com. Vous pouvez retrouver les hôtels sur mon profil Trip Advisor.

Enregistrer

Gratin de pâtes « Macaroni and Cheese »

Lors de mon voyage à New-York en 2009, j’avais adoré le « mac’n’cheese« , le gratin de macaronis au cheddar, un must de la gastronomie new-yorkaise. Après 8 jours sans fromage, l’odeur en entrant dans le restaurant m’avait limite fait entrer en transe !

La grosse dose de cheddar, la sauce type béchamel légèrement moutardée… Tout cela forme un mariage des plus heureux. Ce qui est sûr, c’est que c’est bien plus qu’un gratin de pâtes…

J’ai trouvé une recette sympa sur le site Cuisine américaine- Culture USA, et après test, je la trouve vraiment top… J’ai bien retrouvé le goût de là-bas, au détail près qu’à New-York il n’y avait pas de chapelure dessus, je n’en remettrai peut-être pas la prochaine fois.

Gratin de pâtes au cheddarPour 6 personnes soit un grand plat à lasagnes :

  • 500 g de macaronis
  • 350 grammes de cheddar râpé (pouvant être remplacés par du cantal)
  • 70 grammes de beurre
  • 40 cl de lait concentré non sucré
  • 1 c. à soupe de moutarde de Dijon
  • 2 c. à soupe de farine
  • 30 cl de lait
  • 1 pincée de sel
  • 2 poignées de chapelure

– Faites cuire les macaronis dans de l’eau salée en suivant les instructions de la boite. Égouttez-les sous l’eau froide, et réservez.
– Préchauffez le four à 180°C.
– Faites chauffer 50 grammes de beurre à feu moyen dans une casserole.
– Quand le beurre commence à frémir, ajoutez la farine et remuez sans arrêt jusqu’à ce que le mélange fonce un peu.
– Incorporez le lait concentré, toujours en remuant.
– Rajoutez la moutarde et le sel, et continuez à remuer pendant environ 5 minutes, le mélange doit épaissir et devenir crémeux.
– Ajoute le lait et environ 75% du cheddar râpé et mélangez jusqu’à ce que le mélange soit bien homogène.
– Répartissez les macaronis dans le plat à gratin, et versez la sauce par dessus.
– Remuez avec une cuillère en bois pour que la sauce soit bien répartie.
– Faites fondre les 20 grammes de beurre restants et mélangez la chapelure.
– Parsemez le dessus du gratin avec le mélange beurre / chapelure, et le reste du cheddar râpé.
– Enfournez pour 15 minutes en mode grill ou jusqu’à que le plat soit doré.

Enjoy !

Hawaii Août 2013

Entre le 13 Août et le 1er septembre 2013, nous étions au milieu du Pacifique, très exactement dans l’archipel d’Hawaii, en train de réaliser ce qui a été notre plus beau voyage à ce jour.

Pour partager ce que nous avons vécu, peut être vous donner envie de vous y rendre, et aussi pour revivre notre voyage en le rédigeant, je vous propose ce récit de voyage.

Il est ressorti de notre brainstorming annuel de recherche de destination de vacances avec M. Poire-Chocolat que nous avions tous deux envie de soleil, de plage, de cocotiers, d’îles paradisiaques, et de poissons multicolores. Parce qu’on adore marcher, il fallait aussi des beaux lieux de randonnées, et de beaux paysages assez variés (sentiers côtiers, montagnes, volcans, forêts tropicales…).

En Janvier 2013, au hasard d’une visite à la bibliothèque au rayon « livres de voyages », nous sommes tombés sur un guide qui indiquait qu’Hawaii réunissait toutes ces caractéristiques. Ce pays nous attirait d’autant plus que c’est un état des USA, pays que nous affectionnons beaucoup !
A peine rentrés à la maison, nous nous sommes précipités sur Internet pour tenter de trouver un vol pas cher pour Hawaii.

Hawaii, 50ème état des Etats-Unis, est un archipel situé en plein milieu du Pacifique Nord entre la côte Ouest des Etats-Unis et le Japon.

Sur les 6 îles principales, nous en avons visité 4 :

  • Oahu (l’île où nous avons atterri, et où se trouve la capitale, Honolulu),
  • Big Island (aussi appelée Hawai’i, la plus grande de toutes les îles),
  • Maui,
  • Kauai.

Je ne saurais dire laquelle j’ai préférée, chacune a ses spécificités et beaux endroits à visiter !

Carte HawaiiNous avons donc atterri à l’aéroport d’Honolulu International (île d’Oahu) après 25 heures de voyage (départ de Genève, escales à Newark et Los Angeles).

Nous avons atterri de nuit, notre 1ere vue de l’île a été un tas de petits points lumineux… Et une fois sur le tarmac, nos premiers pas sur l’île ont été effectués dans un air très chargé d’humidité, et aux senteurs de fleurs… Vraiment dépaysant !

Sur Oahu, nous avons logé à Honolulu, dans une auberge de jeunesse tout près de Waikiki Beach. Nous avons sillonné l’île pendant 3 jours à bord de notre voiture de location.

Nous avons adoré l’Est, ses plages et ses coins de snorkelling, la côte Nord (North Shore) et ses spots de surf, Waikiki pour la promenade, les magasins et les couchers de soleil magnifiques ; tout le reste de l’île était vraiment très chouette aussi !

Cette île est aussi la plus peuplée, et la plus « urbanisée », Honololu a tout d’une grande ville américaine, et abrite de grands hôtels, des boîtes de nuits…

Plage de l’Est d’Oahu

Plage de l’Est d’Oahu

Lanikai Beach, à l’Est d’Oahu

Lanikai Beach, à l’Est d’Oahu

Coucher de soleil à Waikiki

Coucher de soleil à Waikiki

Honolulu, vue de « Diamond Head »

Honolulu, vue de « Diamond Head »

Hanauma Bay, un des meilleurs spots de snorkelling de l’île

Hanauma Bay, un des meilleurs spots de snorkelling de l’île

Point de vue

Point de vue

Surfeurs à Waikiki

Surfeurs à Waikiki

Cocotiers à Waikiki

Cocotiers à Waikiki

Après nos 3 jours sur Oahu, nous sommes allés passer une semaine sur Big Island. Cette île est la plus grande, et aussi la plus sauvage de toutes.

Elle est moins peuplée que les autres, et c’est l’île à visiter absolument si vous aimez la nature sous toutes ses formes ! Nous y avons vu des plages de sable de toutes les couleurs, un volcan actif (le Kilauea), le plus beau coucher de soleil de notre vie sur un autre volcan (le Mauna Kea), avons randonné dans un lac de lave séchée dans le Parc National des volcans d’Hawaii, avons fait des sessions de snorkelling à couper le souffle… Pour ne rien gâcher, il y avait souvent au bord de la route des marchands de fruits vrais issus directement de l’arbre : bananes, papayes, noix de coco…

La côte Est (côté de Hilo) est carrément pluvieuse, il faut prévoir les K-Way, mais ça ajoute du charme au voyage !

A l’inverse d’Oahu, à partir de 17h30 les commerces sont fermés, il fait nuit à 18h30, et même le samedi soir, l’ambiance dans les bars est très calme.  Un rythme de vie à découvrir, en communion avec la nature !

Black Sand Beach

Black Sand Beach

Champ de lave, Hawaii Volcano National Park

Champ de lave, Hawaii Volcano National Park

Green Sand Beach

Green Sand Beach

Coucher de soleil sur le Mauna Kea

Coucher de soleil sur le Mauna Kea

Nous nous sommes offerts une excursion de snorkelling (plongée avec masque et tuba) dans un endroit magnifique : au pied de la statue du Captain Cook, sur la côte Ouest de l’île. Ce fut inoubliable ! L’eau y était cristalline, et des nuées de poissons multicolores arpentaient les coraux.

Poisson Perroquet

Poisson Perroquet

Hawaiian Green Turtle

Hawaiian Green Turtle

Poissons tropicaux

Poissons tropicaux

En une semaine, nous avons fait le tour de l’île. Mention spéciale à la côte de Kona, où nous y avons trouvé, selon nous, les plus jolies plages. Nous n’avons pas eu la chance de voir le Kilauea en éruption, nous avons juste aperçu des fumerolles orangées la nuit, mais le parc National des Volcans mérite vraiment le détour.

 

La 3ème île que nous avons visitée était Maui, nous y sommes restés 4,5 jours.

Cette île était très chouette également, avec, elle aussi, ses charmes propres. Nous y avons vu de très belles plages, (mention spéciale à Red Sand Beach), y avons nagé dans de très chouettes coins, et avons fait là aussi de très belles randonnées.

Les moments marquants de cette escale : notre randonnée dans le cratère du Haleakala, avec ses paysages ocres qu’on aurait dit dessinés à la craie ; et notre journée en voiture sur la route mythique reliant Hana à Paia, au milieu de la forêt tropicale.

Cratère du Haleakala

Cratère du Haleakala

Point de vue – Route de Paia à Hana

Point de vue – Route de Paia à Hana

Point de vue – Route de Paia à Hana

Point de vue – Route de Paia à Hana

Red Sand Beach

Red Sand Beach

Plage avec des pierres volcaniques

Plage avec des pierres volcaniques

Nous avons terminé notre périple par un saut de 3 jours sur Kaua’i, dite « l’île jardin ». Celle-ci est souvent exclue des voyages organisés car plus reculée et moins peuplée, mais là encore je pense qu’elle vaut le détour !

Ce île est riche en chutes d’eaux, champs inondés, et autres paysages spectaculaires qui ont pour point commun d’être très verts.

Nous avons beaucoup aimé nous y promener, nous nous souviendrons notamment d’une randonnée sous la pluie à Waimea Canyon, le « Grand Canyon du Pacifique », avec des paysages justes époustouflants.

Waimea Canyon

Waimea Canyon

Cultures de Taro, à Hanalei

Cultures de Taro, à Hanalei

Kīlauea Point National Wildlife Refuge

Kīlauea Point National Wildlife Refuge

Après Kauai, nous sommes rentrés à Honolulu avec un petit vol, avons passé une dernière demi-journée puis avons ensuite repris un très long vol pour la France.

Il va sans dire que nous ne regrettons pas une seconde notre choix de destination, nous en avons pris plein les yeux tous les jours, et avons pris énormément de plaisir à découvrir ces lieux. Nous garderons un souvenir inoubliable de notre séjour dans ce paradis, de nos 3 semaines insouciantes, à conduire les cheveux au vent, en maillot de bain et une fleur dans les cheveux !

En bonus : la spécialité locale, la « shave ice », de la glace pilée sur laquelle on verse des sirops colorés. Sucré mais rigolo !

Shave Ice

Shave Ice

Veau à la parmigiana

Cette délicieuse recette est issue d’un de mes livres de cuisine chouchous : Jamie’s America, de Jamie Oliver. Dans cet ouvrage, Jamie partage des recettes authentiques et gourmandes venues des quatre coins des USA.

Le veau à la parmigiana est un classique new-yorkais, apporté par les immigrés italiens. Il s’agit de bonnes escalopes de veau, panées au parmesan, posées sur une bonne couche de sauce tomate et gratinées au four avec de la mozzarella. J’ai servi ce plat avec des légumes rôtis, un vrai délice !

Veau-parmiggianaIngrédients pour 4 personnes :

  • 4 escalopes de veau
  • 2 boîtes de 400 g de tomates concassées
  • 3 gousses d’ail pelées et finement hachées
  • 1 boule de mozzarella
  • 200 g de chapelure
  • 50 g de parmesan
  • 2 oeufs
  • 150 g de farine
  • Sel
  • Poivre
  • Huile d’olive

– Faites chauffer un filet d’huile d’olive, ajoutez l’ail haché et faites cuire quelques minutes.
– Ajoutez les tomates en boîte.
– Portez à ébullition, et laissez mijoter 15-20 minutes.
– Salez, poivrez, goûtez, et rectifiez l’assaisonnement si nécessaire.

Pendant que la sauce tomate cuit, préparez les escalopes.

– Préchauffez le four à 200°C.
– Mélangez la chapelure et le parmesan dans un bol.
– Versez la farine dans un autre bol, salez et poivrez la légèrement.
– Versez les œufs dans le troisième bol et battez-les à la fourchette.
– Plongez les escalopes dans la farine : il fat qu’elles soient bien enrobées. Tapotez l’excès de farine, et réservez les.
– Trempez les successivement dans l’œuf, puis dans la farine.
– Faites chauffez une grande poêle anti-adhésive, et ajoutez un bon filet d’huile d’olive.
– Faites cuire chaque escalope 2-3 minutes de chaque côté (vous devrez peut-être vous y reprendre à plusieurs fois), et réservez-les dans une assiette, sur du papier absorbant.

Passez au montage.

– Versez la sauce tomate au fond d’un plat à four.
– Posez les escalopes sur la sauce tomate, côte à côte.
– Déchirez la mozzarella en morceaux, et éparpillez-les sur le plat.
– Faites dorer 20 minutes, jusqu’à que la mozzarella fasse des bulles.
– Dégustez immédiatement !

Brownie-cheesecake

Oui, vous avez bien lu, il s’agit ici d’une recette de brownie ET de cheesecake :-). Oui, c’est très très bon. Et oui aussi, il faut compter quelques centaines de calories à la bouchée !

Lorsqu’une amie m’a parlé de cette recette, a priori arrivée tout droit des USA (il n’y a qu’eux pour avoir des idées si décadentes), j’ai su qu’il fallait absolument que je l’essaie, et vite. J’ai récupéré sa recette, et l’ai testée, elle est parfaite.

La partie cheesecake équilibre parfaitement la partie brownie, le tout est délicieux, pas trop sucré, et fondant. Bref, vous l’aurez compris, je recommande !

Brownie-Cheesecake

Préparation : 15 min
Cuisson : 30 min

Ingrédients pour 9 gros carrés ou 18 petits :

Partie cheesecake :

  • 200 g de fromage frais type St Moret
  • 50 g de sucre en poudre
  • 1 gros œuf
  • 1 c. à soupe de farine

Partie brownie :

  • 120 g de chocolat noir pâtissier hâché
  • 100 g de beurre
  • 2 œufs
  • 100 g de sucre roux
  • 40 g de farine

– Préchauffez le four à 150 °C (Th  5).

Commencez par la partie « cheesecake ».
– Fouettez vivement dans un cul-de-poule le fromage frais avec l’œuf.
– Ajoutez le sucre puis la farine. Vous devez obtenir une pâte bien lisse et plutôt liquide.

Continuez avec la partie « brownie ».
– Faites fondre le chocolat haché avec le beurre au micro-onde environ 1 minute à pleine puissance.
– Mélangez avec une maryse jusqu’à que le chocolat soit bien fondu.
– Versez le sucre et fouettez énergiquement le tout. Incorporez les œufs un à un et enfin la farine.
– Étalez les ¾ du mélange « brownie » dans un moule carré de 20 cm de côté , versez dessus le mélange « cheesecake » et recouvrez enfin du reste de pâte au chocolat.
– Avec le dos d’une petite cuillère, faites quelques vaguelettes pour mélanger un peu les deux pâtes.
– Enfournez pour 30 minutes.
– Laissez refroidir, et coupez en carrés.
– Enjoy 😉 !

Biscuits au chocolat fourrés à la vanille (Oreo maison)

Voici une recette de petits biscuits croquants, forts en cacao et fourrés avec un délicieux glaçage vanille fondant. Ce sont des clones d’un genre de petits biscuits originaires des USA, dont le nom est en 4 lettres et commence par un O… 🙂

Ils sont merveilleux pour le petit déjeuner ou pour le goûter, trempés dans du lait froid !

Biscuits fourrésIngrédients pour une vingtaine de petits biscuits :

Pour le glaçage :

  • 125 g de sucre glace
  • 50 g de beurre mou
  • 1 c. à soupe d’extrait de vanille liquide
  • 1 c. à soupe de lait

Pour la pâte à biscuits :

  • 80 g de farine
  • 80 g de sucre
  • 75 g de cacao en poudre Van Houten  L’Original
  • 75 g de beurre mou
  • 25 g de lait
  • 1 pincée de sel

Commencez par préparer le glaçage.

– Fouettez le beurre mou avec la vanille liquide.
– Ajoutez le sucre glace en 2 fois.
– Rajoutez le lait et continuez à fouetter.
– Transférez dans une poche à douille et réfrigérez.

Réalisez les biscuits.

– Préchauffez le four à 180°C.
– Fouettez le beurre mou avec le sucre.
– Ajoutez la farine, le cacao et le sel.
– Mélangez bien, puis  ajoutez le lait petit à petit, jusqu’à obtenir une boule de pâte.
– Filmez-la et réservez 30 minutes au réfrigérateur.
– A l’aide d’un pinceau, déposez un peu de cacao en poudre sur une feuille de papier cuisson.
– Étalez la pâte sur la feuille de papier cuisson sur une épaisseur de 3 mm.
– A l’aide d’un petit emporte-pièce, découpez des disques de pâte d’environ 4 cm de diamètre.
– Recommencez l’opération jusqu’à épuisement de la pâte.
– Déposez les ronds de pâte sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et enfournez pour 12 minutes à 180°C.
– Faites refroidir à température ambiante sur une grille.
– A l’aide de la poche à douille, déposez une noix de glaçage sur la moitié des biscuits et recouvrez avec les biscuits restants.

Dégustez !

Produit offert

Cupcakes au praliné

Voici une nouvelle recette, en partenariat avec les chocolats Weiss. J’ai reçu pour tester du praliné poudre, avec pour mission de créer une recette qui me ressemble.

J’adore la pâtisserie américaine, notamment les cupcakes. Ces cupcakes au praliné sont dans la droite ligne de ma cuisine, car ils sont ultra moelleux, super gourmands avec leur glaçage crémeux et leur bon goût de praliné, et très simples à réaliser.

En plus, leur format individuel permet de les partager facilement avec une grande tablée : que du bonheur !

J’aime beaucoup ce praliné en poudre, il est très goûteux et très fin, on peut ainsi l’incorporer dans des crèmes ou des mousses sans donner un aspect granuleux.

Liste des ingrédients pour 12 cupcakes :

Pour la pâte :

  • 160 g de farine
  • 2 œufs
  • 175 g de sucre
  • 1 pincée de sel
  • 1 c. à café de levure chimique
  • 1 c. à café de bicarbonate de sodium
  • 1 c. à café de vinaigre blanc
  • 125 g de beurre mou
  • 2 c. à soupe bombées de praliné poudre Weiss
  • 60 ml de lait demi-écrémé
  • 100 ml de crème fraiche

Pour le glaçage

  • 50 g de beurre
  • 100 g de sucre glace
  • 150 g de fromage frais à tartiner type Philadelphia
  • 2 c. à soupe bombées de praliné poudre Weiss

Pour la déco

Cupcakes au praliné Cupcakes au praliné– Préchauffez votre four à 180°C.
– Déposez le beurre mou dans un cul-de-poule et fouettez-le pour qu’il soit bien crémeux.
– Ajoutez le sucre et le praliné en poudre tout en continuant à fouetter.
– Ajoutez les œufs 1 par 1 en battant bien.
– Tamisez la farine, le sel et la levure au dessus de la pâte, et mélangez.
– Ajoutez la crème fraîche et mélangez.
– Mélangez la cuillère à café de vinaigre blanc avec le bicarbonate et ajoutez à votre pâte.
– Déposez des caissettes en papier dans des moules à cupcakes, et remplissez-les aux 2/3 de la hauteur.
– Enfournez à 180°C pour 20 minutes.
– Laissez refroidir vos cupcakes.
– Préparez le glaçage : battez le fromage frais à tartiner, le beurre mou, le sucre glace et le praliné en poudre.
– Mettez le glaçage dans une poche à douille et réfrigérez 1 heure minimum.
– Pochez du glaçage sur les cupcakes et saupoudrez de praliné en poudre.
– Dégustez !

Produit offert

Pancakes

Voici une très bonne recette de pancakes. Je l’ai trouvée sur le site de Papilles et pupilles, et je la trouve top, car elle fonctionne bien et ne contient pas de yaourt, on peut donc réaliser ces pancakes avec peu d’ingrédients.

On peut les servir avec de la confiture, du sirop d’érable, de la pâte à tartiner… De quoi illuminer son dimanche matin :-).

Pancake

Temps de préparation : 10 minutes
Temps de cuisson : 15 minutes

Pour 12/15 pancakes:

  • 300 de farine
  • 40g de sucre en poudre
  • 2 œufs
  • 1 sachet de levure chimique
  • 400 ml de lait
  • 20 g de beurre fondu
  • 1 pincée de sel

– Mélangez les ingrédients secs dans un saladier, à savoir la farine, le sucre, la levure, et le sel.
– 

Dans un autre récipient, cassez les œufs, ajoutez le beurre fondu, mélangez puis ajoutez le lait.
– Versez cette préparation liquide dans la préparation solide en remuant bien pour qu’il n’y ait pas de grumeaux.
– Faites chauffer une petite poêle antiadhésive (diamètre 10 cm) à feu vif. Lorsqu’elle est bien chaude, versez une louche de pâte.
– Dès que des petits trous apparaissent à la surface, retournez le pancake et prolongez la cuisson d’une à deux minutes.
– Réservez dans une assiette, et renouvelez jusqu’à épuisement de la pâte.
– Dégustez !

Voyage culinaire dans l’Ouest Américain

En voilà un article qui attend depuis longtemps pour être publié ! Vous avez peut-être déjà parcouru l’article, nous avons fait un merveilleux road-trip dans l’Ouest Américain l’été dernier. Voici le pendant culinaire de ce voyage, un article fourre-tout où je vous fais découvrir tout ce que nous avons goûté. Car pour moi, le fait de goûter aux spécialités locales fait vraiment partie du voyage :-).

Commençons par les classiques ! On ne peut pas passer à côté de la cultissime salade Caesar, une des seules spécialités américaines qui est à peu près équilibrée ;-). J’aime beaucoup cette salade, qui marie très bien la salade iceberg, les croûtons aillés, le poulet grillé, le parmesan… J’ai proposé une variante ici.

Salade Caesar

Nous avons aussi dégusté de bons hamburgers, comme celui-ci qui nous a été servi dans un « diner » de la Route 66, avec des néons rouges, et un cow-boy qui chantait de la country ! Même pas cliché !

Burger

La Côte Ouest, comme son nom l’indique, est au bord de la mer. on y trouve de délicieuses spécialités de poissons et de fruits de mer, telles que ce plat de riz aux coques, avec une sauce au vin à tomber, ou ce filet de poisson aux câpres et crevettes... Mioum 🙂

Resto

Resto

Los Angeles est assez près du Mexique, et l’influence hispanique se fait sentir à tous les coins de rue. On peut y trouver facilement des taquerias qui servent de délicieux tacos, burritos, quesadillas, ou fajitas… Nous en prenions régulièrement.

Mexicain

Mexico

A San Francisco, sur le « Fisherman Wharf » (partie de la ville située le long des quais), il y a plein de petits snack ou restos (« Boudin » est le plus connu), qui servent des « fish and chips » ultra frais, vraiment très très bons. Les meilleurs que j’ai jamais goûtés, et de loin…

Sur les photos ci-dessous, un sandwich de Fish & Chips et coleslaw, trop trop bon, un vrai « Fish and Chips », et des frites à l’ail nouveau et au fromage, bien piquantes et délicieuses elles aussi.

Fish and Chips

Fish and chips

Frites à l'ail

Ci-dessous, un grand classique des bords de mer américains : la « clam chowder », cette soupe aux palourdes à la béchamel bien onctueuse, servie traditionnellement dans un bol de pain. J’ai vraiment adoré cette soupe, et je me suis jurée d’en refaire à la maison ! A suivre 🙂

Clam chowder

J’ai aussi adoré me balader dans les supermarché, aux USA c’est une vraie curiosité ! Ci-dessous, vous trouverez des cupcakes chimiques à souhait.

Cupcakes

Les pâtisseries sont aussi de véritables musées, les américains sont les maîtres du cake design, comme vous pouvez voir dans cette boutique de L.A.

Cupcakes

Gateau

Gateau

Je ne résiste pas à vous mettre une photo d’un magasin de bonbons de Vegas : ils ne sont jamais, mais alors jamais dans l’excès ces Américains ! 🙂

Candies

Une des curiosités de San Francisco, c’est les Fortune Cookies, ces petits biscuits en forme de croissant de lune, avec une pâte fine et croustillante, qui renferment un petit message secret en papier… Souvent une citation, ou une prédiction, un peu comme nos papillotes. Nous étions rentrés dans une toute petite fabrique dans Chinatown, la plus vieille de la ville qui les fabrique depuis 1962. On en a une poignée pour 1 $ et c’est plutôt marrant et pas mauvais.

Fortune CookiesGolden Gate Fortune Cookies Company (56 Ross Alley, SF)

En Californie, il fait bien chaud. On s’est donc lâchés sur les glaces, notamment sur celles de la marque Ben & Jerry’s. Il y a des parfums et des associations inconnus en France, tous à tomber. Au beurre de cacahuètes, au yaourt à la grecque, aux 3 chocolats, à la pâte de cookie… Ce n’était pas très cher et puis on marchait beaucoup, et on en prenait une pour deux (bon ok, une « king size ») donc on culpabilisait pas trop d’en acheter 🙂 Vraiment trop bon !

Ben & Jerry's

Ben & Jerry's

Passons aux choses sérieuses. Voici mon gros coup de coeur gourmand du voyage : le frozen yoghourt, ou FroYo pour les intimes. Il s’agit de yaourt glacé, souvent « organic » (bio), « low fat » (garanti sans calories ou presque), à plusieurs parfums (nature, chocolat, fruits variés…). Le FroYo est sensé être plus léger que la crème glacée classique, et plein de probiotiques et autres vitamines. On pourrait se dire que c’est bon pour la santé, on peut y aller quoi. Mais le vice, c’est qu’on se sert tout seul aux machines : on baisse une manette et le FroYo tombe dans le pot, puis on rajoute ce qu’on veut dedans, dessous, ou dessus… Un bon FroYo corner qui se respecte propose plein de toppings : morceaux de fruits, cacahuètes, muesli, bonbons, pépites de chocolat, bouts de pâte à cookie…, et des sirops divers et variés (chocolat, caramel, marshmallow, « hot fudge »…).

Juste une méga tuerie. On peut tenter des associations qui vont bien ou tout mélanger. Et on paie au poids. En blindant le pot, on arrive tout juste à 5 $… On en trouve un peu partout, la qualité varie, parfois on trouve + ou – de garnitures ou de parfums. « Yogurt your way ! » comme on dit là-bas 🙂

FroYo

FroYo

FroYo

FroYo

Un petit mot sur les petits déjeuner… Nous faisions souvent nos p’tites courses et mangions un petit dej tout simple dans notre chambre d’hôtel (fruits, yaourts, biscuits…) mais parfois le breakfast était inclus dans le prix de la nuit. Nous avons pu goûter à des pancakes énormes, à ces « french toast » (pain perdu !) imbibés de sirop d’érable, ou, de façon plus rustique, l’assiette « oeufs brouillés / saucisses / galette de pomme de terre » !

Breakfast

Breakfast

Voilà, c’est terminé ! Pour la route, une dernière photo de douceurs bien gourmandes et riches comme ils savent le faire là-bas : différentes variétés de « rocky road » ! Littéralement des « routes caillouteuses », il s’agit de blocs de chocolat, avec tout plein de bonnes choses incrustées dedans : noisettes, amandes, fruits secs…

Biscuits choco

J’espère que cet article aura fait voyager vos papilles !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...