Voyage culinaire dans l’Ouest Américain

En voilà un article qui attend depuis longtemps pour être publié ! Vous avez peut-être déjà parcouru l’article, nous avons fait un merveilleux road-trip dans l’Ouest Américain l’été dernier. Voici le pendant culinaire de ce voyage, un article fourre-tout où je vous fais découvrir tout ce que nous avons goûté. Car pour moi, le fait de goûter aux spécialités locales fait vraiment partie du voyage :-).

Commençons par les classiques ! On ne peut pas passer à côté de la cultissime salade Caesar, une des seules spécialités américaines qui est à peu près équilibrée ;-). J’aime beaucoup cette salade, qui marie très bien la salade iceberg, les croûtons aillés, le poulet grillé, le parmesan… J’ai proposé une variante ici.

Salade Caesar

Nous avons aussi dégusté de bons hamburgers, comme celui-ci qui nous a été servi dans un « diner » de la Route 66, avec des néons rouges, et un cow-boy qui chantait de la country ! Même pas cliché !

Burger

La Côte Ouest, comme son nom l’indique, est au bord de la mer. on y trouve de délicieuses spécialités de poissons et de fruits de mer, telles que ce plat de riz aux coques, avec une sauce au vin à tomber, ou ce filet de poisson aux câpres et crevettes... Mioum 🙂

Resto

Resto

Los Angeles est assez près du Mexique, et l’influence hispanique se fait sentir à tous les coins de rue. On peut y trouver facilement des taquerias qui servent de délicieux tacos, burritos, quesadillas, ou fajitas… Nous en prenions régulièrement.

Mexicain

Mexico

A San Francisco, sur le « Fisherman Wharf » (partie de la ville située le long des quais), il y a plein de petits snack ou restos (« Boudin » est le plus connu), qui servent des « fish and chips » ultra frais, vraiment très très bons. Les meilleurs que j’ai jamais goûtés, et de loin…

Sur les photos ci-dessous, un sandwich de Fish & Chips et coleslaw, trop trop bon, un vrai « Fish and Chips », et des frites à l’ail nouveau et au fromage, bien piquantes et délicieuses elles aussi.

Fish and Chips

Fish and chips

Frites à l'ail

Ci-dessous, un grand classique des bords de mer américains : la « clam chowder », cette soupe aux palourdes à la béchamel bien onctueuse, servie traditionnellement dans un bol de pain. J’ai vraiment adoré cette soupe, et je me suis jurée d’en refaire à la maison ! A suivre 🙂

Clam chowder

J’ai aussi adoré me balader dans les supermarché, aux USA c’est une vraie curiosité ! Ci-dessous, vous trouverez des cupcakes chimiques à souhait.

Cupcakes

Les pâtisseries sont aussi de véritables musées, les américains sont les maîtres du cake design, comme vous pouvez voir dans cette boutique de L.A.

Cupcakes

Gateau

Gateau

Je ne résiste pas à vous mettre une photo d’un magasin de bonbons de Vegas : ils ne sont jamais, mais alors jamais dans l’excès ces Américains ! 🙂

Candies

Une des curiosités de San Francisco, c’est les Fortune Cookies, ces petits biscuits en forme de croissant de lune, avec une pâte fine et croustillante, qui renferment un petit message secret en papier… Souvent une citation, ou une prédiction, un peu comme nos papillotes. Nous étions rentrés dans une toute petite fabrique dans Chinatown, la plus vieille de la ville qui les fabrique depuis 1962. On en a une poignée pour 1 $ et c’est plutôt marrant et pas mauvais.

Fortune CookiesGolden Gate Fortune Cookies Company (56 Ross Alley, SF)

En Californie, il fait bien chaud. On s’est donc lâchés sur les glaces, notamment sur celles de la marque Ben & Jerry’s. Il y a des parfums et des associations inconnus en France, tous à tomber. Au beurre de cacahuètes, au yaourt à la grecque, aux 3 chocolats, à la pâte de cookie… Ce n’était pas très cher et puis on marchait beaucoup, et on en prenait une pour deux (bon ok, une « king size ») donc on culpabilisait pas trop d’en acheter 🙂 Vraiment trop bon !

Ben & Jerry's

Ben & Jerry's

Passons aux choses sérieuses. Voici mon gros coup de coeur gourmand du voyage : le frozen yoghourt, ou FroYo pour les intimes. Il s’agit de yaourt glacé, souvent « organic » (bio), « low fat » (garanti sans calories ou presque), à plusieurs parfums (nature, chocolat, fruits variés…). Le FroYo est sensé être plus léger que la crème glacée classique, et plein de probiotiques et autres vitamines. On pourrait se dire que c’est bon pour la santé, on peut y aller quoi. Mais le vice, c’est qu’on se sert tout seul aux machines : on baisse une manette et le FroYo tombe dans le pot, puis on rajoute ce qu’on veut dedans, dessous, ou dessus… Un bon FroYo corner qui se respecte propose plein de toppings : morceaux de fruits, cacahuètes, muesli, bonbons, pépites de chocolat, bouts de pâte à cookie…, et des sirops divers et variés (chocolat, caramel, marshmallow, « hot fudge »…).

Juste une méga tuerie. On peut tenter des associations qui vont bien ou tout mélanger. Et on paie au poids. En blindant le pot, on arrive tout juste à 5 $… On en trouve un peu partout, la qualité varie, parfois on trouve + ou – de garnitures ou de parfums. « Yogurt your way ! » comme on dit là-bas 🙂

FroYo

FroYo

FroYo

FroYo

Un petit mot sur les petits déjeuner… Nous faisions souvent nos p’tites courses et mangions un petit dej tout simple dans notre chambre d’hôtel (fruits, yaourts, biscuits…) mais parfois le breakfast était inclus dans le prix de la nuit. Nous avons pu goûter à des pancakes énormes, à ces « french toast » (pain perdu !) imbibés de sirop d’érable, ou, de façon plus rustique, l’assiette « oeufs brouillés / saucisses / galette de pomme de terre » !

Breakfast

Breakfast

Voilà, c’est terminé ! Pour la route, une dernière photo de douceurs bien gourmandes et riches comme ils savent le faire là-bas : différentes variétés de « rocky road » ! Littéralement des « routes caillouteuses », il s’agit de blocs de chocolat, avec tout plein de bonnes choses incrustées dedans : noisettes, amandes, fruits secs…

Biscuits choco

J’espère que cet article aura fait voyager vos papilles !

Ouest Américain – Août 2012

Voilà, cela fait une semaine que je suis rentrée de vacances, j’ai enfin trié mes photos pour rédiger cet article ! Je vais ici vous présenter le merveilleux, incroyable, inoubliable voyage que nous avons effectué dans l’Ouest Américain cet été.

C’est une destination que je conseille à tous, nous avons adoré. Ce voyage peut plaire tant aux amoureux de beaux paysages et des grands espaces, aux photographes animaliers, aux supers randonneurs, aux fans de conduite et de belles voitures, aux accros des belles vagues ou de la bronzette, ou encore à ceux qui aiment la ville… Bref il y en a pour tous les goûts, tant qu’on croit au rêve américain !

Pour commencer, quelques chiffres :

10h30 de voyage aller
9h de décalage horaire
17 jours sur place + 2 dans l’avion
4317 km roulés au total
1500 photos
7 km de marche en moyenne effectués par jour (sachant qu’il a 3 jours qu’on a passés à conduire)
2 voitures louées
2400 € de budget/personne tout compris (billet inclus)
2 kg de frozen yaourt mangés à nous 2 😉 (minimum)

Voici ci-dessus la boucle que nous avons faite. Google ne permettant pas d’ajouter un trop grand nombre d’étapes, je confirme que nous avons fait une boucle, de Carmel nous avons rejoint LA par la Pacific Coast Highway (aussi appelée route n°1).

Nous sommes arrivés à l’aéroport de Los Angeles, le 13 Août, vers 19h, heure locale. Après un réveil très matinal dû au jetlag, nous sommes partis à la découverte de la ville, en bus et à pied.

Tout d’abord, nous sommes montés au sommet de Griffith Observatory, où il y a un chouette point de vue sur la ville, et surtout sur les fameuses lettres blanches HOLLYWOOD ! Un petite grimpette, qui nous a fait passer par de jolis quartiers avec de belles maisons et des pelouses impeccables !

HollywoodVue depuis Griffith Observatory

Ensuite, nous avons rejoint Hollywood Boulevard, que nous avons descendu. On y  voit, à nos pieds, les étoiles de grandes stars du film ou de la chanson,  des magasins d’accessoires ou de déguisements liés au cinéma, le fameux théâtre où sont remis les Oscars…

Hollywood BoulevardHollywood Boulevard

Ensuite un petit détour « shopping » à Rodeo Drive, une rue commerçante de luxe de Beverly Hills. Nous avons trouvé un petit côté « Monaco » ou « Cannes » à cet endroit, très chic, avec de belles voitures garées un peu partout… Et les palmiers en guise de platanes !

Rodeo DriveRodeo Drive

Pour continuer en beauté cet après-midi ensoleillé, nous sommes allés à la plage. Et pas n’importe quelle plage ! Santa Monica est une municipalité côtière qui borde Los Angeles, on y trouve une magnifique plage, avec de superbes vagues, et une grande jetée, avec des magasins et une chouette fête foraine en bord de mer. Elle constitue une des extrémités de l’historique Route 66.

Nous avons adoré nous promener, nous baigner, bronzer…

Santa MonicaSanta Monica

En fin de journée, nous avons fait la super balade qui relie Santa Monica et Venice Beach, une promenade en bord de mer d’environ 3 km bordée par de grands palmiers, au coucher de soleil c’était top ! Cette promenade est pas mal fréquentée par des sportifs (joggeurs, « bodybuilders »), il parait qu’en Californie ils sont à fond dans le sport, eh bien ça se voit ici !

Venice Beach est différente de Santa Monica, on y trouve beaucoup de magasins le long de la plage, de petits stands de bijoux fantaisies,  il y a pas mal de peintures sur les murs, d’artistes, de marginaux… L’ambiance y est très « cool ».

La ville de Venice est connue pour ses canaux et ses plages et est surnommé la « Venise d’Amérique » (Venice of America). Lorsqu’on s’est aventuré dans la petite ville ces canaux étaient plutôt à sec ou vaseux, mais c’était sympa quand même.

VeniceVenice Beach

Le lendemain matin, nous sommes allés chercher la voiture que nous avions réservée, et nous avons tracé la route… toute la journée ! On a tendance à sous-estimer les grands espaces, car en tant que Français, lorsque l’on roule 4h, on peut relier beaucoup d’endroits entre eux, alors qu’aux USA, on peut parfois rouler 4 h et pas avoir l’impression d’avancer !

RoadOn the road

Notre point de chute : Williams, une petite bourgade d’Arizona traversée par la Route 66. C’est sympa comme pause, on y a dormi dans un motel bien typique (que nous avons trouvé sur ce site), et mangé un burger dans un diner ou un cowboy chantait :-). Le centre de la bourgade est rempli de magasins qui vendent des souvenirs autour du thème « Route 66 », c’est fun !

Route 66Williams

Nous sommes repartis au lever du soleil, pour prendre notre 1ere claque : la visite du Grand Canyon ! Comment dire : c’est immense ! C’était magnifique, des paysages comme on en avait jamais vus, juste hallucinants.

C’est le fleuve Colorado qui a creusé ce Canyon, et ont y voit toutes les couches géologiques sur 1300 à 2000 m de profondeur.

Nous nous sommes régalés à faire une super balade qui longe le Canyon, le Rim Trail, sur 7 ou 8 km.

On descendus un peu vers le cœur, pas longtemps (2h aller/retour), c’était vraiment bien. Il ne faut pas sous estimer ce genre de rando, car on descend bien, mais après il faut remonter, et des personnes ont déjà été sérieusement déshydratées, voir pire.

Un petit mot sur les National Park : j’ai vraiment apprécié car ils sont tous très bien organisés. A l’arrivée, on reçoit des cartes, un plan des arrêts de bus, et on est invités à garer sa voiture… Des bus à émission réduite circulent très régulièrement et s’arrêtent un peu partout dans la parc. Ces parcs sont très respectueux de l’environnement, jeter des ordures ou nourrir la faune est sérieusement puni ! Et enfin, on peut se renseigner aux « Visitors Centers », où des rangers très sympathiques nous conseillent. Bref ces parcs sont très bien faits, c’est un plaisir de les sillonner !

Grand Canyon

Grand CanyonGrand Canyon

Après le Grand Canyon, nous avons roulé encore une heure, pour dormir en pleine réserve indienne Navajo. Puis le lendemain matin, nous avons roulé jusqu’à Bryce Canyon, mon coup de coeur de ce voyage !

D’une superficie de 145 km², le parc est renommé pour ses formations géologiques composées de roches colorées aux formes coniques et âgées de dizaines de millions d’années. Le parc présente un ensemble d’immenses amphithéâtres naturels parsemés de nombreux hoodoos (« demoiselles coiffées » comme on dit aussi parfois). Ils ont été formés par des gels et dégels successifs.

La vue est hyper impressionnante, je pense qu’on ne peut voir ça nulle part ailleurs ! Nous sommes restés un long moment à regarder Bryce Canyon, en se demandant si oui, ou non, nous étions sur la même planète qu’une heure auparavant…

Là aussi une super rando à faire le long du Rim Trail, le sentier qui longe la falaise, avec une super vue garantie tout le long ! Et aussi, ce qui est génial, c’est qu’on peut facilement descendre au cœur du canyon, des chemins de randot accessibles y passent.

Bryce CanyonBryce Canyon

Bryce CanyonBryce Canyon

Bryce CanyonAu cœur de Bryce Canyon

Le lendemain, nous nous sommes levés très tôt, pour voir le soleil se lever sur Bryce Canyon, puis sommes repartis. Nous nous sommes arrêtés quelques heures dans le Parc National de Zion, un peu plus petit mais très bien.

Ce parc est étonnant, on se promène principalement au bord de la rivière, bordée par un canyon très abrupt. Il y fait frais, il y a de l’ombre, des biches boivent…

Zion NPZion National Park

Quelques heures de route dans le désert plus tard, nous sommes ensuite arrivés à Las Vegas. Et là aussi, cet endroit est très impressionnant dans son genre !

Nous nous sommes promenés sur le Strip, et avons découvert les Casinos qui bordent cette avenue mythique. Ils sont tous imposants et différents les uns des autres, ça nous a fait penser à un gigantesque parc à thèmes (pour adultes :-p). On passe d’un New York à échelle réduite, à un mini Paris, puis une mini Venise, une mini Rome… Nous avons joué quelques dollars, perdus bien sur, on a visité les boutiques… et descendu en bus dans le « Downtown », le vieux Las Vegas (un peu moins bling bling, nous avons préféré 🙂 ).

Le mieux, c’est de nuit : ça brille, ça clignote partout, de toutes les couleurs… Inoubliable.

Las VegasLas Vegas

VenetianLas Vegas, The Venetian

Las VegasLas Vegas

Après une bonne nuit de sommeil, nous sommes repartis en direction de la Vallée de la Mort (Death Valley), que nous avions prévu de traverser.

Encore un épisode inoubliable ! Il faisait très, très chaud (50°C), c’était vraiment aride, et les paysages étaient encore très inhabituels ! On ne traverse pas un désert tous les jours, nous avons donc bien aimé malgré que nous ayons vraiment cuit et sué à grande eau :-).

Death ValleyDeath Valley

Death ValleyDeath Valley

RhyloliteRhyolite, village fantôme

Notre étape suivante, après une grosse demi-journée de route, fut le Parc national de Sequoia. Là aussi, encore une fois, c’était super impressionnant. Nous nous sentions tout petits au milieu de ces arbres immenses, et nous avons pu nous balader en forêt, c’était très agréable. Nous avons adoré !

ShermanParc National de Sequoia

Sequoia National ParkParc National de Sequoia

Ensuite, nous avons passé 2 superbes journées au Yosemite National Park. Ce parc est immense, très vert, et, un peu comme Zion, entouré de hautes montagnes. De la nature à l’état pur ! Là encore, c’était trop bien !

On a beaucoup marché en forêt, vu des chutes d’eau magnifiques, pas mal d’animaux…

YosemiteYosemite

Yosemite FallYosemite

EcureuilYosemite

ChipmunkYosemite

 Après le Yosemite National Park, nous sommes allés passer 3 jours à San Francisco. C’était un rêve qui s’est réalisé pour moi ! Nous avons quand même été surpris par le micro-climat qui règne dans cette ville, il y a pas mal de brume et il y fait plus froid qu’ailleurs ! Nous avons du ressortir les jeans et les polaires à certains moments !

Nous avons adoré cette ville qui a énormément de charme. En passant, merci à Mag à Lire, dont les articles sur SF m’ont bien aidée à préparer cette partie du voyage !

Pour citer quelques unes de nos activités sur place : promenade dans les rues en pente, excursion à Sausalito en passant sur le Golden Gate en bus, balade en bateau, découverte de Castro et son ambiance festive le soir, de Pacific Height et ses maisons victoriennes magnifiques, de Chinatown, dégustation de fish and chips sur Fisherman’s Wharf, shopping et pause « otaries » sur le Pier 39, adorable quai de bois en bord de mer…

Un regret : ne pas avoir réservé assez à l’avance pour visiter la prison d’Alcatraz, que nous avons vue seulement de loin du coup. Il faut s’y prendre au moins 1 à 2 semaines à l’avance, sur Internet, en août…

Le tout à pied, et je peux vous dire que ça grimpe, nous sommes repartis avec des mollets en béton :-).

Pier 39San Francisco, Pier 39

Pier 39San Francisco, les « Sea Lions », mascottes du Pier 39

Golden GateSan Francisco, Golden Gate

ChinatownSan Francisco, Chinatown

CastroSan Francisco, Castro

Cable carSan Francisco, Cable Car

AlcatrazSan Francisco, Alcatraz

Alamo SquareSan Francisco, Alamo Square, « The Painted Ladies »

C’est plein de belles images dans la tête que nous sommes repartis en direction de L.A pour reprendre l’avion. Nous avons pris notre temps, et longé la côte en prenant la magnifique Highway 1, dite « Pacific Coast Highway », qui longe l’océan, un vrai régal pour les yeux !

Nous avons fait quelques pauses, notamment à Carmel-by-the-Sea, très jolie petite bourgade préservée où on trouve notamment des galeries d’art et un bijou de plage de sable blanc, et à Point Lobos, une réserve naturelle.

Carmel BeachCarmel Beach

Point LobosPoint Lobos

 A L.A, nous nous sommes promenés un peu dans le centre-ville, assez sympathique mais sans plus selon nous,  puis avons repris l’avion pour rentrer et pour terminer ce merveilleux voyage que j’ai tenté de partager ici ! Grandiose et inoubliable !

Pratique :

  • Site pour faire l’ESTA (document obligatoire à remplir pour aller aux USA, payant depuis peu) : https://esta.cbp.dhs.gov/esta/
  • Site officiel des Parcs Nationaux, on y trouve des infos utiles : US National Park Service
  • Nous avons acheté le pass annuel »America the Beautiful » au 1er National Park visité, il permet l’entrée dans tous les parcs nationaux, il coûte 80 $ et est rentable au 4° parc visité environ (nous en avons fait 6).
  • Nous avons loué une voiture avec le loueur « Dollar », tout s’est très bien passé. Nos voitures : une Mustang :-p Nissan Versa et une Ford Focus, toutes deux récentes et propres.
  • Nous avons voyagé avec British Airways (Genève > Londres > LA), le vol nous a coûté 1000 €/personne A/R en réservant 7 mois avant via Govoyages. La compagnie est très bien.
  • Nous avons réservé presque tous nos hôtels sur le site Booking, je les ai notés sur mon profil Tripadvisor.
  • Nous conseillons de venir avec son propre GPS, en ajoutant une carte des USA : bien moins cher que d’en louer un via le loueur de voitures!

Voilà, je vous ai tout dit, et ça m’aura permis de revivre un peu ce voyage ! N’hésitez pas à me contacter pour toute question !

 

 

 

 

 

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...