Couronne de Noël au(x) chocolat(s), praliné feuilletine, et vanille

Bonjour à tous, me revoilà ! En ce moment, je prépare Noël, et à cette occasion je réalise des tests de desserts avant l’heure 🙂

Cette Couronne de Noël au(x) chocolat(s), praliné feuilletine, et crémeux vanille représente ma participation au concours « recette de dessert festif » organisé par Meilleur du Chef et son partenaire l’Atelier du Chocolat autour de sa toute nouvelle gamme à pâtisser.

J’ai imaginé une bûche façon couronne de Noël au chocolat noir 70% de cacao, avec au milieu un crémeux vanille et un insert praliné feuilletine, le tout recouvert d’un glaçage miroir au cacao.

couronne-noel-chocolat

C’est un gâteau qui est un peu long à préparer, mais le jeu en vaut la chandelle ! Fondant, croustillant, crémeux, avec un vrai bon goût de chocolat… A tomber, et festif à souhait !

J’ai préparé séparément le crémeux vanille et l’insert praliné un premier soir pour qu’ils soient refroidi  pour le montage.

Le lendemain, j’ai préparé la mousse chocolat noir et j’ai monté le gâteau.

Ensuite j’ai laisser l’entremets monté une nuit au congélateur et j’ai préparé le glaçage et glacé l’entremets le surlendemain. J’ai espacé la préparation sur trois jours mais il est tout à fait possible de tout faire sur la même journée !

Le résultat était top, la mousse avait un vrai bon goût de chocolat, la petite couche de praliné feuilletine apportait goût et texture, et la vanille adoucissait le tout. Un délice !

couronne-noel-chocolat-gateau

Recette pour 8-10 personnes (1 moule à savarin de 25 cm de diamètre)
3 * 1 h de préparation / 5 h mini de congélation / 5 h mini de décongélation

Crémeux vanille :
 
  • 180g de crème à 35% de MG
  • 1 gousse de vanille
  • 2 C. à café de vanille liquide
  • 30 g de sucre
  • 45 g de jaunes d’œufs
  • 2 g de gélatine en feuilles
Insert praliné feuilletine :
Mousse chocolat :
  • 45 g de sucre
  • 35 g de jaunes d’œufs
  • 70 g de crème liquide
  • 400 g de crème liquide entière bien froide (pour fouetter)

Glaçage miroir (il vous en restera) :

  • 180 g de sucre
  • 60 g d’eau
  • 60 g de cacao en poudre sans sucre
  • 3 feuilles de gélatine (soit 9 g)
  • 120 g de crème liquide
Jour 1 :

Commencez par le crémeux vanille.

– Faites ramollir la gélatine dans un bol d’eau froide.
– Faites bouillir la crème, la gousse de vanille, la vanille liquide et le sucre.
– Hors du feu, ajouter la crème chaude aux jaunes d’œufs en fouettant vivement puis remettez à cuire jusqu’à que la préparation nappe la cuillère.
– Laissez refroidir jusqu’à température ambiante puis chinoisez.
– Essorez et incorporez la gélatine.
– Transvasez dans une poche à douille, puis entreposez au frais.

Continuez avec l’insert praliné feuilletine.

– Mettez le chocolat dans un bol et le faire fondre au micro ondes par tranches de 30 secondes.
– Ajoutez le praliné au chocolat fondu et continuez de fouetter quelques secondes.
– Incorporez la feuilletine (brisures de crêpes dentelles) et mélangez doucement.
– Chemisez le moule à savarin de film plastique et répartissez au fond la pâte obtenue. Entreposez au frais.
Jour 2 :
Réalisez la mousse au chocolat noir :
– Mélangez le sucre avec les jaunes d’œufs.
– Faites chauffer les 70 g de crème.
– Faites fondre le chocolat à feu doux. Ajoutez la crème et le mélange sucre – jaunes d’œufs en mélangeant doucement. Entreposez au frais.
– Montez la crème restante (les 400g) en crème fouettée.
– Incorporez doucement la crème fouettée au mélange chocolat et réservez.
Montage :
– Ôtez l’insert praliné feuilletine froid du moule à savarin, nettoyez-le et séchez-le.
– Versez la moitié de la mousse au chocolat dans le moule, pochez le crémeux vanille puis disposez l’insert juste au dessus.
– Terminez avec le restant de mousse. Lissez et placez votre gâteau au congélateur.
Jour 3 :
Préparez le glaçage :
– Faites chauffer à feu moyen le sucre et l’eau pour obtenir un sirop.
– Versez ce sirop chaud sur le cacao en poudre, et mélangez.
– Faites ramollir la gélatine dans un bol d’eau froide pendant 5 minutes puis essorez-la.
– Faites chauffer la crème liquide puis ajoutez la gélatine ramollie.
– Mélangez la crème avec la préparation au cacao.
– Mélangez à l’aide d’une spatule pour obtenir un glaçage très brillant. Laissez refroidir à température ambiante.
– Sortez le gâteau du congélateur, et passez le moule au sèche-cheveux ou au bain-marie, pour le démouler.
– Placez le gâteau sur une grille.
– Glacez-le immédiatement avec le glaçage.
– Déposez-le sur un plat de service, et réfrigérez-le au moins 5h pour le décongeler.

Juste avant de le servir, décorez avec des brisures de crêpes gavottes. Bon appétit !

Atelier-du-chocolat

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Chouchous cajou

La semaine dernière, j’ai réalisé une super recette trouvée sur le blog de Bernard : les pralines thaïlandaises, que je préfère nommer les chouchous cajou. Vous connaissez tous les chouchous, ces gourmandises croquantes à base de noisettes caramélisées ? Bernard en a publié une recette simplissime, à base de noix de cajou, et avec en plus des graines de sésame pour le côté « restaurant chinois ».  J’ai trouvé que c’était une super idée de friandises à offrir,  je vous la partage donc ici. J’ai respectée sa recette à la lettre, j’ai juste doublé les doses, afin d’en offrir à la fois au boulot et à mes profs de sport. Je les ai goutées, et c’est juste à tomber !

Chouchous cajou

Ingrédients pour 4 beaux sachets :

  • 500 g de noix de cajou non grillées, non salées
  • 500 g de sucre
  • 1 c. à café de sel
  • Des graines de sésame non grillées

– Mettez le sucre et le sel dans une large poêle avec assez d’eau pour l’imbiber complètement.
– Laissez bouillir jusqu’à ce que le sucre fasse de grosses bulles épaisses.
– Ajoutez les noix de cajou natures dans la poêle.

Chouchous cajou

– Laissez bouillir en mélangeant constamment. Le sucre va alors sabler. Il faut essayer autant que possible, d’enrober et de séparer les noix de cajou.
– Ajoutez 2 grosses c. à soupe de graines de sésame.
– Toujours en mélangeant constamment, laissez légèrement caraméliser la surface des noix de cajou, sans pour autant refondre tout le sucre. Il faut juste obtenir une fine couche de caramel sur le sucre qui couvre les noix de cajou.
– Versez sur un papier sulfurisé ou un tapis de cuisson.

Chouchous cajou

Quand elles sont refroidies, séparez celles qui sont collées entre elles, puis stockez-les dans une boite hermétique, car ces pralines craignent terriblement l’humidité. Et surtout gardez-bien toutes les miettes et brisures qui pourraient subsister, cela pourrait vous servir. Chez moi, ils ont servi ultérieurement comme garniture pour des délicieux cookies, la recette est à venir !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...