La fille du puisatier

Je reviens enchantée d’un superbe moment de cinéma : le remake du film de de Marcel Pagnol, la fille du puisatier, par Daniel Auteuil. La version originale a été tournée en 1940, avec Fernandel et Raimu au casting.

Synopsis : En coupant à travers champs pour aller porter le déjeuner à son père, Patricia rencontre Jacques. Elle a dix-huit ans, il en a vingt-six. Elle est jolie, avec des manières fines de demoiselle ; il est pilote de chasse et beau garçon. Un peu de clair de lune fera le reste à leur seconde rencontre. Il n’y aura pas de troisième rendez-vous : Jacques est envoyé au front.Patricia attendra un enfant de cette rencontre. Les riches parents du garçon crieront au chantage, Patricia et son père, le puisatier, auront seuls la joie d’accueillir l’enfant. Une joie que les Mazel leur envieront bientôt et chercheront à partager, car Jacques est porté disparu…

Merveilleux film, un grand moment d’air pur et de bonheur. C’est du cinéma comme j’aime, on rit, on est ému.

Les décors sont superbes, du vrai Pagnol avec des vrais morceaux de Provence dedans ! Les acteurs sont très justes, touchants, authentiques, surtout Daniel Auteuil, qui vit son rôle à 200 %. J’ai cru revoir Ugolin de « Manon des sources », à entendre son accent chantant… Nicolas Duvauchelle en aviateur n’est vraiment pas mal du tout 🙂 (je note les efforts faits pour cacher son corps recouvert de tatouages !), Astrid Bergès-Frisbey est douce et touchante, et Kad Merad fait honneur à Fernandel, à qui il reprend le rôle, rôle presque taillé sur mesure pour lui.

Les dialogues sont à mon avis respectés, on « sent » Pagnol à chaque tirade.

Bref, à regarder sans modération.Et bravo à Daniel Auteuil pour sa première réalisation.

Tout ça me donne envie de voir la 1ere version ! J’ai lu qu’elle avait été tournée en 1940, pendant la guerre, et que certaines tirades rendaient directement hommage aux combattants français. Elles ont été censurées pour ne pas mécontenter l’occupant.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...