Sortie du livre « Les desserts de Bernard » : double jeu lecteurs-blogueurs(ses) en partenariat avec KitchenAid et Flammarion

Je ne partage pas souvent des infos ou jeux-concours d’autres blogs, mais celui-ci vaut le coup et je souhaite par la même occasion donner un petit coup de pouce à son auteur, Bernard du blog « La Cuisine de Bernard« .

Cela fait plusieurs années que je suis ce blog, on y trouve plein de recettes de France et du monde, parfaitement exécutées dans le respect de la tradition, illustrées avec de belles photos et très bien expliquées ! J’adore aussi les récits de voyages culinaires, qui font rêver. Pour moi un des meilleurs blogs « cuisine » du Web. Et l’auteur reste simple et sympathique, toujours prêt à aider ou à rendre ses recettes plus faciles. Je ne peux que vous engager à y faire un tour, la 1ere fois j’y suis restée 2 heures !

Bernard avait un rêve depuis des années, celui de sortir son propre livre. Et c’est chose faite, « Les desserts de Bernard » sort le 12 mars aux éditions Flammarion.

Et donc voici un double jeu lecteurs-blogueurs lancé à l’occasion de la sortie de ce livre en partenariat avec KitchenAid ! Deux robots KitchenAid Artisan «Bleu Glacier» et 20 livres sont à remporter, la moitié pour chaque jeu !

Cliquez sur l’image pour en savoir plus.

Jeu Cuisine de Bernard

Diététique gourmande

J’ai récemment reçu un chouette livre par le biais de l’opération Masse critique du site Babelio : Diététique gourmande – les bons réflexes pour une alimentation équilibrée, de la diététicienne Claudine Robert-Hoarau.

Diététique gourmande

J’ai beaucoup apprécié ce livre, dont l’esprit se rapproche beaucoup de mon parti-pris sur la diététique : pas de frustration, pas de restriction, juste une gestion de son alimentation avec quatre mots clef « qualité, quantité, fréquence, plaisir ». Comme l’auteur, je pense que l’on peut être gourmand, se faire plaisir et pour autant manger équilibré et faire attention à sa ligne. Cela fait presque deux ans que j’ai commencé à réfléchir ainsi et à changer mes habitudes, sans pour autant être frustrée ! Ce livre allait donc bien dans mon sens, et j’y ai trouvé de plus pas mal de bons conseils.

Tout d’abord, la qualité graphique m’a bien plu : c’est un beau livre, tout en couleurs, avec beaucoup de photos : il est très agréable à lire.

On trouve, au début, une introduction à la diététique qui traite de façon claire des points « théoriques »: définition de la diététique, des calories, des apports nutritionnels, lexique nutritionnel, point sur les différents régimes, explications sur le contenu des étiquettes … Des éclaircissements sur les bases de la diététique qui, en plus de nous donner des infos intéressantes, permettent d’appréhender facilement la suite du livre.

La partie « Diététique en situation » offre des multiples approches thématiques sur des situations de la vie courante, à chaque fois sur une double page : l’après-fêtes, l’alimentation et le sport, arrêt du tabac, alimentation des femmes enceintes, des enfants, des adolescents, des seniors, les repas d’affaires… Avec à chaque fois des conseils pratiques, des exemples de menus, ou encore des idées de « réflexes » à avoir. Ces thèmes sont, certes, abordés un peu rapidement (traiter sur 2 pages l’alimentation des sportifs alors qu’il existe des livres entiers sur la question …), il s’agit ici plutôt d’avoir une bonne « culture générale » sur les différents sujets abordés. Après, libre à chacun d’aller chercher plus d’informations sur ce qui le touche  le plus !

La partie « Diététique et pathologies » est aussi pas mal du tout ! Elle apporte des précisions intéressantes sur des thèmes variés : la protection du foie, pose d’anneau gastrique, alimentation et ostéoporose, intolérance au gluten… Tout comme la partie précédente, ces points sont abordés de matière synthétiques mais on y trouve l’essentiel. Le point fort de ce livre est la diversité :-).

Mais, en gourmande et en cuisinière amatrice qui se respecte, j’ai préféré les parties « Diététique en menu » et « Diététique et aliments « . J’ai lu avec beaucoup d’intérêt des mini-dossiers portant sur l’apéritif, les plats cuisinés, les produits laitiers,  les viandes, les fruits, le fromage 🙂 … Encore une fois, une foule de conseils très pratiques sur les apports nutritionnels, les choix potentiels à effectuer…

En enfin, en bonus, quelques recettes diététiques ET a priori délicieuses. J’ai hâte d’essayer le fondant au chocolat sans beurre 😉 !

Pour conclure, un livre très complet, accessible, pas du tout culpabilisant et plein d’astuces pratiques. Pour citer l’auteur « ... Ayons les bons réflexes alimentaires, soyons bien dans notre assiette, et surtout restons gourmands ! ». J’adhère.

Le foie gras mode d’emploi

Dans le cadre de mon partenariat avec le site  » Les agents littéraires « , j’ai reçu un chouette petit livre sur le foie gras. La contrepartie étant de vous le faire découvrir, je vous le présente dans ce post :-).

Foie gras mode d'emploi

Le livre : Le foie gras mode d’emploi de Christian Mazet, éditions Le marchand de Tyr, 32 pages, 6 euros.

Vous voulez connaître le foie gras ? Alors venez, la vite guidée commence maintenant. Jeune auteur de 39 ans, Christian Mazet est un professionnel du foie gras, travaillant depuis plus de 15 ans dans une exploitation. Le fois gras : c’est son rayon. Marié et père de deux enfants, il vous présente son premier livre, mélange de conseils avisés et de délicieuses recettes. Vous pourrez découvrir tous les secrets pour faire un bon foie gras, de l’élevage jusqu’à la mise en boîte.

Lorsque mes yeux se sont posés pour la première fois sur ce petit livre et que je l’ai feuilleté, j’avoue ne pas avoir trop accroché : une mise en page très simple, un traitement des photos paraissant un peu amateur … A priori pas grand chose en commun avec les livres de cuisine que l’on trouve en librairie, arborant des couleurs vives et des photos professionnelles sur des pages complètes !

Sa lecture approfondie m’a donné la preuve, s’il était encore la peine de le prouver, que l’habit ne fait décidément pas le moine !

On devine à travers le discours précis de Christian Mazet son professionnalisme et son savoir-faire, ses mots sont clairement ceux d‘un passionné qui met en œuvre des trésors de pédagogie pour partager sa passion, intéresser, et faire se régaler ses lecteurs.

Ainsi, ce livre est plus qu’un simple recueil de recettes autour de ce produit qui plaît tant aux gourmets, il offre un véritable tour d’horizon sur le sujet. Ici, on apprend à connaître le foie gras pour l’apprécier d’autant plus.

On y trouve des conseils très utiles sur le travail du foie et sa conservation : savez-vous qu’on peut congeler un foie gras 4 à 5 mois au congélateur sans perdre son goût et sa texture ? Pour les amateurs de cuisine, l’ouvrage offre également des conseils sur le choix, la préparation, le service et l’accompagnement du foie gras. J’ai particulièrement apprécié l’explication de toutes les appellations que l’on voit en grande surface : foie gras entier, bloc de foie gras, parfait de foie gras, médaillon, galantine… Je sais maintenant les différencier et choisir le bon produit !

Un petit point historique nous éclaire sur l’origine de ce produit, puis sur la tradition du gavage à travers les âges.

Quelques pages nous apprennent tout ce qu’il faut savoir sur l’élevage du canard pour le foie gras et le gavage : race de canard à élever, temps de croissance, dose de maïs à donner, superficie du parc… Il s’agit là presque d’un manuel pour futur éleveur, intéressant également pour qui ne s’y destina pas !

Tout au long du livre, les termes techniques sont définis dans des encadrés en bas de page, ce qui est bien appréciable.

Et, pour mon plus grand plaisir, j’ai y ai trouvé quelques recettes gourmandes et originales : le parmentier de confit de canard au foie gras, ça ne vous fait pas envie ?

Pour conclure, j’ai beaucoup aimé le côté très didactique de ce livre et apprécié avoir la connaissance complète de ce produit si particulier que j’affectionne. Christian Mazet, en plus de m’avoir donné envie de cuisiner et de déguster du foie gras, m’a convaincue de la noblesse de ce produit. Tout comme le chocolat, pour lequel il faut connaître les propriétés physiques pour arriver à un résultat professionnel, le fois gras est un produit à apprivoiser, et le résultat en vaut ô combien la chandelle !

Les livres de ma vie

Dans cet article, j’ai réuni une sélection de livres qui m’ont marqués, pour des raisons plus ou moins différentes, à certains moments de ma vie. Je trouve cet exercice intéressant, déjà parce qu’il a fallu faire un choix, et puis il paraît qu’on est ce que qu’on lit… Donc une introspection en quelque sorte 🙂

Et puis aussi parce que ces recherches dans les tréfonds de ma mémoire m’ont rappelé plein de choses et que j’ai envie de relire beaucoup de choses maintenant.

Voici donc ma sélection :

Mon 1er livre (du moins le 1er que je me rappelle avoir lu) : Les Lettres de mon Moulin, d’Alphonse Daudet.

Je me souviens avoir lu et relu ce livre, étant petite. J’ai commencé à lire seule tôt, vers 5 ans, et apparemment, je réclamais des livres à corps et à cris, et on m’a offert celui-là. J’ai pleuré pour la Chèvre de Monsieur Seguin mangée par le loup, ri de la Mule du Pape qui envoyait une ruade bien sentie au garçon qui l’avait embêtée des années plus tôt, salivé en lisant les description du buffet de Noël dans les Trois Messes Basses … Je ne sais pas si j’avais tout compris à l’époque, car il y a des morales intéressantes derrière chaque conte, et certains d’entre eux sont moins intéressants pour des enfants, mais je garde le souvenir de bons moments de lecture.  Et je relis ce recueil avec plaisir actuellement. C’est tendre, drôle, frais, et ça sent bon la Provence.

Le livre qui a marqué mon enfance : La guerre des boutons, de Louis Pergaud.

Enfin un livre où on peut lire des gros mots avec la bénédiction du maître 😉 Que ce que j’avais ri avec ce bouquin ! Je me suis régalée à lire la guerre des petits paysans de Longeverne contre « ceusses » de Velrans, à découvrir les différentes idées de Lebrac pour éviter les désagréments de la défaite (la guerre cul-nu : mythique ! ), les tactiques pour emporter la victoire, les tours pendables joués aux adultes… Je l’ai relu il y a peu, et je me suis rendue compte que ce livre était intéressant pour toutes les anecdotes historiques : on y voit l’application de l’école obligatoire au début du XX° siècle, la toute nouvelle laïcité… Un vrai trésor.

Le livre qui a marqué mes années collège : Charlie et la Chocolaterie de Roald Dahl.

« J’ai une passion pour enseigner aux enfants de devenir des lecteurs ; d’être à l’aise avec un livre et non pas découragés. Les livres ne devraient pas être décourageants mais amusants, passionnants et merveilleux ; et apprendre à être un lecteur est un avantage terrible. » – Roald Dahl.

Ma professeur de français de 6° m’a fait découvrir les œuvres de Roald Dahl : centrées sur l’enfant, fraiches, drôles, pétillantes, touchant du doigt le fantastique… toutes aussi géniales les unes que les autres.  Roald Dahl est pour moi le meilleur auteur jeunesse. J’ai dévoré « Sacrées sorcières », « le Bon Gros Géant », « Fantastique Maître renard », « Matilda » « James et la Pêche Géante« …

Mon préféré a été Charlie et la Chocolaterie. Normal pour une gourmande 🙂 L’auteur y a imaginé des sucreries merveilleuses, délicieuses et simplement déjantées, les enfants qui participent au concours avec Charlie sont des vraies caricatures, Willy Wonka est génialement toqué… un régal encore une fois ! Le film de Burton est excellent aussi, à lire et à voir !

Le livre qui a marqué mes années lycée : Shining, de Stephen King

Shining, ou l’ouvrage qui m’a permis de me rendre compte qu’on pouvait avoir peur avec un livre ! J’ai découvert les livres de Stephen King au lycée, période pendant laquelle j’en ai lu pas mal, mais celui-ci restera gravé dans ma mémoire… Je me revois dans ma chambre, à me relever pour fermer les volets et la porte à clef, puis continuer à livre nerveusement, et ne pas arriver à tourner une page tellement j’avais la trouille ! Il s’agissait d’un passage sur une bonne femme pourrissant dans sa baignoire que le petit garçon voit dans une certaine chambre, le père s’y rend, et la page se finit sur « il ouvrit la la porte et… » 🙂

Le livre qui m’a plus fait rire : Le journal de Bridget Jones, d’Helen Fielding

Ce livre un un vrai mythe, il n’y a pas d’autres mots. Ce journal intime est drôle, frais, très anglais  et tellement vrai ! On a toutes en nous une Bridget Jones, il y a toujours une Rebecca trop parfaite qui rôde, on a toutes fantasmé au moins une fois sur un homme appartenant à une des catégories interdites (alcoolique, bourreau de travail, phobique de l’engagement, mégalomane, voyeur, enfoiré affectif, pervers), et qui n’a pas rêvé d’un Mark Darcy, avocat spécialiste des droits de l’homme, gendre idéal qui plie ses caleçons en 4 🙂

Le livre qui m’a plus fait pleurer : Le cercle des poètes disparus, de N.H. Kleinbaum

Ce livre et ce film sont d’une intensité rare. On suit ces jeunes gens qui étudient dans un collège très très strict pour avoir ensuite une carrière toute tracée comme le veut papa, et qui vont s’ouvrir à la poésie, à l’anticonformisme, à l’amitié, à la vie, grâce au génial professeur M. Keating. Je ne révèlerai pas la fin, sachez qu’elle est quelque peu dramatique, et on s’attache tellement à ces personnages que j’ai pleuré à chaudes larmes.
Ce beau, très beau livre, donne envie d’avancer et de cueillir chaque jour les roses de la vie. Carpe Diem mon Capitaine !

Le livre que tout le monde devrait avoir lu : 1984, de Georges Orwell.

Parce que je pense que l’on peut arriver très vite à un régime policier et totalitaire, et parce ce livre montre bien où peut mener la réduction des libertés et « l’abrutissement » des peuples. L’auteur illustre bien ici qu’un dictateur, voire un parti peut manipuler à souhait une population qui ne connaît pas son histoire. La connaissance est la meilleure gardienne des valeurs humaines, c’est elle qui empêche d’accepter n’importe quoi.

Et vous quels sont les livres qui vous ont marqué ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...