Restaurant « Le Clos des Sens** » à Annecy-Le-Vieux

Un article un peu en retard pour vous parler d’un restaurant chez lequel nous avons déjeuné en famille début juillet, sûrement le meilleur que j’ai jamais fréquenté : Le Clos des Sens à Annecy-Le-Vieux. Ce restaurant, qui possède deux étoiles au Michelin, est un des restaurants les plus renommés de la région Rhône-Alpes, et il vaut vraiment le détour !

Il n’est certes pas donné, mais l’excellence a un prix, et je vous le conseille vraiment si vous voulez passer un moment gastronomique d’excellence justement.

Pour parler un peu du Chef, eh bien il se définit lui-même comme un « artiste culinaire », personnellement je trouve que ça lui va plutôt bien. Ses créations sont toutes autant graphiques, goûteuses et surprenantes. Il a cherché l’accord parfait dans les couleurs, les textures, les dressages et le goût : du grand art ! Sur une base de cuisine traditionnelle, on sent l’attirance du Chef pour quelque chose de plus moléculaire, et le tout fonctionne très bien. A noter aussi que les herbes (cultivées dans le jardin juste en dessous) sont très présentes dans sa cuisine.

Une citation d’une interview qu’il a donnée, et qui résume bien l’homme : « … Ma cuisine est très réfléchie, très construite. Je cherche l’essence même du produit, le vrai goût. Je change le regard que je porte aux produits que je travaille, j’innove sur la cuisson. Par exemple, je n’utilise plus les petits légumes, mais de bons gros légumes goûteux comme un magnifique navet, dont je ne prélève qu’une tranche centrale pour un plat. Un travail de fond pour trouver la quintessence intrinsèque du produit, qui donnera un vrai plaisir au client. Car, c’est la base même de notre métier. Donner du plaisir, pas se faire plaisir. « 

Nous avons tous opté pour un Menu « Découverte » composé d’une succession de plats « surprises », qui changent selon l’inspiration du chef et la saison. Il est décrit sur le site comme « La surprise d’une succession harmonieuse des dernières créations en quatre services, fromages et grand dessert ». Nous avons été émerveillés par un festival de saveurs, par la créativité et le goût subtil et recherché de chaque bouchée.

Je précise que je ne suis pas sûre de donner le nom exact des plats, mais l’idée y est !

Voici la mise en bouche : des petits légumes crus ou cuits joliment présentés dans un magnifique plat de verre soufflé, qui répondaient aux doux nom de « jardin suspendu ». Pourtant fille de la campagne habituée aux légumes du jardin, je les ai redécouverts ici ! Nous avons ainsi goûté des radis, des carottes, des betteraves…

Mise en boucheMise en bouche : jardin suspendu aux légumes croquants à partager

Le plat suivant était à tomber. Il s’agissait d’écrevisses servies en 3 façons : cuites, en glace, et… en poudre (surprenant mais délicieux), le tout avec des petits pois japonais et des fleurs d’ail des ours.

EcrevisseÉcrevisses, fleurs d’ail des ours, petits pois japonais, glace d’écrevisse et poudre d’écrevisse

Ensuite, et ce plat a eu ma préférence, nous avons dégusté une tarte fine de parmesan aux asperges nouvelles, avec sa glace au basilic. Je n’avais jamais goûté de fond de tarte comme celui-ci, on sentait vraiment le parmesan, le beurre et peut-être des herbes… Et les asperges étaient parfaitement cuites, le top !

Tarte fine AspergesTarte fine de parmesan aux asperges nouvelles, avec sa glace au basilic

Est arrivé ensuite le féra du lac, servi dans son jus, avec une fine brunoise de légumes et des œufs de poisson. Il était fondant, la cuisson était parfaite !

FeraFéra du Lac

Puis ensuite, un second poisson : du bar, avec du fenouil caramélisé, et de l’espuma d’ail des ours. Très jolie présentation, belle mise en valeur de ce poisson !

BarBar et légumes, chemin du printemps vers l’été

Ensuite, la viande, qui fut plus qu’excellente. L’agneau avait une cuisson géniale, le jus débordait de saveurs, et la pastilla d’agneau était fondante à souhait. Le plat était légèrement épicé, on sentait comme une brise marocaine flotter sur ce plat… Un vrai délice.

AgneauCôtelette d’agneau, pastilla d’agneau, haricots cocos, pommes de terre et girolles

Je n’ai malheureusement pas photographié l’imposant plateau de « Fromages affinés de nos montagnes et vallées » qui a suivi, je peux juste vous dire qu’il était exceptionnel. On y trouvait du comté 24 mois d’affinage, du très bon reblochon fermier, des fromages typiques de la région, et même un coup de cœur du chef, un fromage à la bière. Le tout très bien servi, et classé dans l’assiette par la spécialiste des fromages du restaurant.

Le premier dessert, à base de fruits,  était étonnant : des sorbets d’agrumes maison, dans une cloche de papier de sucre. Cette cloche, c’était du jamais vu : on aurait dit une bulle de savon, un souffle d’air la brisait. Très léger, très frais, un délice !

DessertSorbets d’agrumes maison, dans  leur cloche de papier de sucre

En second dessert, une « cigarette en chocolat ». Très jolie, elle contient sur ses côtés deux sortes de très bons chocolats. Là aussi, un vrai dessert de qualité ! Réservé tout de même aux amateurs de chocolats corsés, il faut le dire. Moi, ça m’a beaucoup plu.

Chocolat« Cigarette en chocolat »

Et les mignardises bien sûr 🙂

Mignardises

  • Les + : Un très grand restaurant. Le cadre est exceptionnel (nous avons déjeuné sur la terrasse qui donne sur le lac, sous un magnifique marronnier noueux…), la cuisine est très très fine, les produits sont d’excellente qualité, les plats sont magnifiquement présentés, servis dans de la très belle vaisselle, le service est top, zéro temps d’attente… Une mention spéciale à leur plateau de fromage, le plus diversifié et plus goûteux que j’aie jamais vu !
  • Les – : L’eau qui est vendue bien chère ! Le serveur a été vague, nous avons cru prendre de l’eau « du robinet » alors qu’en fait il s’agissait de l’eau minérale en bouteille de verre, et nous avons eu la surprise de payer 6 bouteilles à 5 €, soit 30 euros d’eau, alors que l’eau minérale n’a pas d’attrait particulier pour nous :-/.
  • L’addition : 558 € sans vin pour 6 personnes (6 menus Découverte à 88 € + l’eau). Pas donné, mais le rapport qualité-prix est là. Un vrai moment d’exception que l’on peut raisonnablement s’offrir pour de grandes occasions !

Restaurant Clos des Sens
13, rue Jean Mermoz 74940 Annecy-le-Vieux
04 50 23 07 90
http://www.closdessens.com/

Randonnée à la Croix du Nivolet

Durant ce week-end à rallonge du 14 juillet, nous avons fait un saut un Savoie et Haute-Savoie, histoire de se ressourcer en famille.

Nous voulions marcher en montagne, mais pas trop durement quand même, et voir de beaux paysages. Une randonnée dans les Bauges, à la Croix du Nivolet s’est révélée parfaite pour tout ça !

La Croix du Nivolet surplombe Chambéry (côté Revard), on ne peut pas la manquer lorsque l’on passe en voiture en Aix-les-Bains et Chambéry : c’est la toute petite croix en haut de la montagne !

Le point de départ est le parking de la Sire, à la station de ski de la Féclaz. Il n’y a pas beaucoup de dénivelé (environ 150 mètres), on arrive au point de vue en une bonne heure. C’est une randonnée très sure et très tranquille, donc bien adaptée à la marche en famille.

Après 10 minutes de marche

Lors de la balade,  on longe une crête en alternant des passages dans les bois et dans les champs (un peu d’ombre, un peu de soleil, ça en fait pour tous les goûts !), et on a accès à des points de vue assez régulièrement.

Au bout d’une heure de marche tranquille, nous voilà parvenus à notre objectif !

La Croix du Nivolet

La vue finale est splendide : un panorama à 360° sur le Lac du Bourget, Chambéry, et tous les villages après Chambéry lorsque l’on va en direction de Grenoble. J’ai été époustouflée !

Le Lac du Bourget depuis la Croix du Nivolet

Vue sur Chambéry depuis la Croix du Nivolet

Donc voilà, une bien chouette petite randonnée durant laquelle on peut en prendre plein les yeux, pour une quantité d’effort somme tout modérée ;-).

Bonus 1 « Un insecte, vite une macro ! » :

Bonus 2 « Annecy ou Tahiti ? » :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...