Les Fils à Maman Grenoble

La semaine dernière, j’ai reçu une chouette invitation : découvrir l’antenne grenobloise du restaurant « Les Fils à Maman » en compagnie d’autres bloggueuses / instragrammeuses, qui se sont révélées être de très agréable compagnie.

Une belle découverte que je vous partage ici !

Alors, les Fils à Maman, c’est un concept avant tout : retrouver la cuisine « de quand on était petits », quand notre maman nous faisait plaisir avec de bon petits plats. Le retour en enfance s’effectue par le goût mais aussi par l’ambiance et la déco très 1980-1990 ! Pour résumer, des plats régressifs à souhait, tous plus gourmands les uns que les autres, à déguster en compagnie de Goldorak et Super Mario !

Ce type de restaurant représente tout à fait le type de la cuisine que j’aime, il y a beaucoup de plats que je pourrais très bien cuisiner les WE pour M. Poire-Chocolat et notre petit bonhomme !

Tout d’abord, j’ai adoré la décoration : du pur concentré des années 1980-1990 : depuis le mur du fond couvert d’images (Coluche, Cloclo, Dark Vador Dragon Ball Z…), les cartes géographiques anciennes qu’on pouvait avoir en salle de classe, les détails déco (figurines ou plaques métalliques Mario, Goldorak, Superman…), en passant par les dessins animés de notre enfance diffusés aux toilettes.

Les Fils à Maman ont bien poussé le concept – ils ont dû faire tous les vide-greniers de l’été et écumer les puces de Saint-Ouen :- ) ! Beaucoup de petits détails m’ont fait sourire – d’autant plus que j’adore aussi décorer mon propre appartement avec des trouvailles vintage.

A la carte, on peut trouver, entre autres, des babybels panés, de la côte de boeuf, du risotto de coquillettes, du filet (trop) mignon, du vrai cordon-bleu poitrine fumée et gorgonzola, du cheeseburger (à tomber), des salades, du vrai « fils and chips », et aussi des jolis desserts.

Tout ça, moi ça me parle beaucoup, et rien que de l’écrire je salive ! 🙂

Lors de la soirée découverte, nous avons pu découvrir une belle sélection de plats de la carte en version « bouchée ». Voici quelques images !

Fils à maman  Mini-Babybel pané, camembert pané, poulet pané, sauce barbecue maison

IMG_20170523_214652_348

Très bon burgers / Parmentiers de canard – patate douce au kiri / Tartare de saumon – légumes- Rice Krispies

IMG_20170523_215555_221Cheesecake, Petits-Lu Nutella Banane et Chantilly, Tiramisu Kinder

  • Les + : le concept, original et très poussé (déco, nom des plats…), le goût (tout est vraiment bon), la gourmandise, la générosité des plats (vous devriez voir la tête de leur burgers…)
  • Les – : je n’ai pas vraiment trouvé de moins
  • Tarif : compter environ 10-15 euros pour un plat seul, 15-20 euros pour un menu. Tout à fait raisonnable donc 🙂

Restaurant Les Fils à Maman
2, rue Saint-Hugues 38000 Grenoble
04 76 51 38 85
http://www.lesfilsamaman.com/grenoble/

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Burgers homemade Episode 2 – Encore meilleurs !

Ce midi, c’était burgers. Maison bien sur. Cela faisait longtemps, et, comme je suis faible,  j’ai succombé à l’effet de mode :-).  On voit les burgers maison partout en ce moment : dans les magazines, sur les blogs, à la TV… Ces jolis articles et images m’ont donc convaincue, j’ai donc passé une bonne partie de mon dimanche matin en cuisine pour faire des burgers, cela de A à Z. Et pinaise, qu’est ce que c’était bon ! C’est vraiment un super plat, nous nous sommes vraiment fait plaisir. Nous avons regretté d’avoir tant attendu depuis la dernière fois !

En plus, faire ses burgers c’est plutôt économique, et ils n’ont rien à envier aux burgers de restaurant vendus 15 € pièce :-).

J’entends d’ici des lecteurs qui évoquent les calories : pour ma part, je pense qu’en tant que plat unique, avec une salade verte plutôt que des frites, c’est relativement sain ;-). Cela ne me fait pas culpabiliser en tout cas.

J’en ai profité pour participer au Challenge Burger du site Tambouille.fr, si ma recette vous plaît, n’hésitez pas à aller liker/commenter ma recette sur leur mur facebook (jusqu’à ce soir 26/02).

Burgers homemade

Voici donc la recette pour 4 burgers (j’en ai congelé 2, que j’aurai plaisir à retrouver un jour de disette). Cette fois-ci, j’ai réalisé les petits pains (buns), j’ai trouvé une recette géniale sur le blog Piment Oiseau, que j’ai à peine aménagée. Ils étaient parfaits : dorés, moelleux…

La garniture était bien gourmande : purée de tomate, steak haché, poitrine grillée, fromage pour burgers, salade. Mioum ! Les steaks sont « maison » et ont été réalisés à la façon de Jamie Oliver (livre « Tout le monde peut cuisiner »).

Ingrédients pour 4 personnes :

Pour les pains :

  • 300 g de farine
  • 115 ml de lait
  • 60 ml d’eau
  • 20 g de beurre
  • 1/2 paquet de levure boulangère sèche
  • 1 c. à soupe de sucre
  • 1 c. à café rase de sel
  • 1 œuf battu
  • 1 c. à soupe de graines de sésame
  • 1 c. à soupe de graines de nigelle (optionnel)

Pour la viande :

  • 320 g de viande hachée de bonne qualité
  • 1 échalote
  • 1 gousse d’ail
  • 2 c. à soupe de moutarde
  • 2 c. à soupe de chapelure
  • 4 fines tranches de poitrine de porc

Pour le reste de la garniture :

  • Salade verte (laitue ou romaine)
  • Tranches de tomate si c’est la saison (pas mis cette fois)
  • Sauce de votre choix (purée de tomate pour moi, vous pouvez mettre du ketchup, de la sauce barbecue, de la sauce fromagère…)
  • Tranches fines d’oignon rouge (optionnel)

Commencez par préparer les buns.

– Faites chauffer à feu doux dans une casserole ou au micro-ondes le lait, l’eau et le beurre.
– Versez la moitié de la farine dans un saladier et ajoutez-y la levure, le sucre et le sel.
– Versez le lait tiède (attention, pas trop chaud, ça risquerait de tuer la levure) puis la moitié de l’œuf battu.
– Mélangez avec une cuillère en bois ou un batteur électrique muni de fouets pétrisseurs.
– Incorporez progressivement le reste de farine tout en mélangeant.
– Lorsque la pâte est homogène, mettez-la sur une surface farinée et pétrissez pendant 5 à 10 minutes.
– Divisez-la en 4 petits pâtons, et formez des boules bien lisses.
– Disposez-les sur 1 plaque tapissée de papier cuisson, puis aplatissez-les légèrement avec la main.
– Recouvrez-les de film alimentaire puis d’un linge. Laissez lever 45 minutes. Ici, j’avais fait chauffer mon four à 50°, puis, après l’avoir éteint, j’ai fait lever mes pâtons au four : ils ont super bien gonflé !

Pâte

Passez ensuite à la réalisation des steaks.

– Assemblez à la main dans un saladier la viande hachée, la moutarde, la chapelure, l’échalote et l’ail émincés finement.
– Formez une belle boule, puis divisez celle-ci en quatre. A cette étape, je pèse, pour ne léser personne !
– Façonnez 4 steaks de même taille, bien ronds de même épaisseur au centre et sur les bords.
– Placez-les dans une assiette, couvrez-les avec du film plastique et mettez-les au réfrigérateur pour qu’ils se raffermissent.

Steaks

Faites cuire les buns.

– Préchauffez le four à 200°C. Mélangez l’autre moitié de l’œuf battu avec 1 c. à soupe d’eau puis badigeonnez la surface des buns avec un pinceau.
– Parsemez-les de graines de sésame et de nigelle puis enfournez-les pour 10 minutes. Faites-les refroidir sur une grille.

Préparer les viandes.

– Faites chauffer une poêle sur feu vif pendant 3-4 minutes.
– Coupez les tranches de poitrine en deux, faites-les griller à la poêle, puis réservez-les.
– Déposez les steaks dans la même poêle, et faites-les cuire 3 à 4 minutes de chaque côté en appuyant sur ceux-ci avec une spatule.

Viande Cuite

Procédez au montage.

– Lavez, essorez, et coupez en morceaux la salade.
– Préparez les autres garnitures : tranchez les oignons, les tomates…
– Faites chauffer le gril du four.
– Coupez les buns en deux et recouvrez la base avec un peu de sauce.
– Garnissez avec un steak, une tranche de fromage, et la poitrine fumée.
– Passez les burger au four (ainsi que les chapeaux, posés à l’envers pour griller la mie) environ 1 minute. Surveillez pour ne pas que ça brûle.
– Ajoutez la salade, fermez le burger et appuyer un peu du plat de la main. Vous pouvez ajouter un pic au milieu pour une meilleure stabilité.
Enjoy !

Burgers sans salade

Avant passage au four

Voyage culinaire à New-York

J’inaugure ici une nouvelle catégorie, celle des voyages culinaires ! En effet, lorsque je voyage j’essaie toujours de goûter aux spécialités locales, et j’en profite souvent pour prendre des photos. Je fais donc en ce moment du tri pour préparer des articles sur ce sujet.

Parce que la gastronomie fait partie de la culture d’une pays, et pour vous faire voyager les papilles, voici un premier récit de voyage culinaire à New-York.

Là-bas, l’alimentation est aussi extravagante, démesurée, et diverse que la ville peut l’être ! On peut y trouver à manger à toute heure, à tous les coins de rue, de la finger-food ou des plats gastronomiques, de la nourriture chinoise, russe, française, mexicaine… et j’en passe. Les New-Yorkais ont l’Empire State Building, ils ont aussi les yaourts « light » ou « low fat » à 220 kcal l’unité :-). Oui, véridique, mais bon, le pot de yaourt individuel peut avoir une contenance d’1,5 fois un pot de yaourt de chez nous, ceci explique cela. Je garde le souvenir d’un rayon entier d’une supérette uniquement dédié aux différents « toppings » (nappages) que l’on peut mettre sur les gâteaux et glaces : sauce chocolat, sauce caramel, sauce fraise, sucre coloré, vermicelles en sucre… On voit dans les restaurants des desserts indécents type « Cheesecake au caramel, noix de pécan et morceaux de cookies, sauce chocolat sur sa base de brownie et avec sa glace vanille ». J’exagère à peine ! Nous avions essayé de prendre le format « big » d’une portion de glace Ben&Jerry’s sur la plage, en se disant qu’on partagerait… Je crois que mon estomac s’en souvient encore :-D.

Pour commencer sur une note sucrée, voici quelques photos de cakes et cupcakes justes magnifiques vus à l’épicerie fine Dean & Deluca, sur Broadway. Dans cette épicerie/traiteur assez connue, on trouve plein d’aliments très fins, et plutôt pas donnés. Le coin « pâtisserie » est à tomber, j’y serais bien restée une heure, juste pour regarder ! Voyez plutôt ces couleurs, ces décos … Si j’essaie aujourd’hui de progresser en pâtisserie, c’est pour un jour arriver à ça :

Vanilla Raspberry Cake, Angel Food Cake, Red Velvet Cake, Tropical Cake, Green tea Mousse Cake, Lemon Blossom Cake, Hazelnut Crush Cake, « Crêpes Mademoiselle » …

Pour indication, les prix de ces merveilles, en août 2009, variaient entre $20 et $50… la livre !

Dans ce même magasin, vu au rayon boucherie, le Cowboy Steak :

Ca c’est un un steak de mec, de vrai ! Mais sinon, en vrai, qui pourrait finir un truc aussi gros ?

Petit souvenir d’un brunch à Greenwich Village :

Une assiette typique, qui fut délicieuse : gratin de pommes de terre, œufs brouillés, bacon et pain grillé. C’était un menu à 13$, il y avait en plus quelques petits scones à déguster avec de la confiture et… open bar sur les frozen margarita/bloody mary/mimosa pendant une heure ! Le tout servi dans un cadre super, un « diner » comme on peut voir dans les films, avec des murs en brique et un immense néon Coca-Cola.

Un panneau publicitaire photographié dans la rue : les BreadBowl Pasta. Une nouveauté de Domino’s Pizza : des pâtes en sauce dans un conteneur… en pain !

Etouffe-chrétien ? Riche ? Nooon, pas du tout ! Heureusement que les pâtes sont « aussi disponibles sans le bol en pain »…

Ci-dessous, ce qui fut un des plus beaux jours de ma vie, après 8 jours sans fromage ou presque (le fromage-plastique hors de prix acheté à Gristedes pour mettre dans les sandwiches ne m’a pas laissé un souvenir impérissable…) : un GRATIN de macaronis au CHEDDAR :

Servi dans un petit poêlon en fonte dans un petit restaurant du sud de Manhattan, ce gratin était juste à pleurer. Bien crémeux, blindé de cheddar, une réussite assurée 🙂 Je sentais vraiment que j’avais une carence en fromage, j’en rêvais la nuit, et là, rien qu’avec l’odeur qui émanait des cuisines, les larmes me montaient aux yeux. J’exagère même pas. Ça c’était la version M pour Medium, la moyenne portion, dur dur de finir !

Pour finir sur un plat typique, un vrai burger américain servi dans un petit resto pas loin de Central Park et de notre hôtel :

Juste au top ! Je mets en garde tout de même, après un burger pareil, le ventre a tendance à toucher terre :-).

Je n’ai pas de photos malheureusement des assiettes garnies de nouilles, de viande et de légumes dégustées à Chinatown, ou des burritos à se damner mangés dans un p’tit mexicain de Brooklyn, mais sachez que ces plats valaient le détour.

Je me souviens que par contre, le soir nous n’avions juste pas faim 😀 Nous achetions quelques fruits au petit vendeur du coin de la rue, et nous nous sustentions d’une demi-mangue par personne, ou quelques prunes…

Pour conclure, des beaux souvenirs culinaires, quoiqu’un peu riches, mais en marchant toute la journée (et il y a de quoi marcher ! ) on compense !

Burgers homemade comme aux USA

De temps en temps, rien ne vaut de bons burgers maisons, qui ne tiennent plus debout tellement ils sont garnis :-). On les mange avec les mains, ça a un petit côté régressif, et puis surtout c’est trop bon ! Avec une petite salade, des tomates ou des p’tites courgettes on croirait pas comme ça, mais ça fait un plat complet et pas si lourd que ça. Bon, ils sont fait maison sauf le pain, on avait trop envie de manger pour en plus faire les petits pains !

Ingrédients (pour 2) :

  • 2 pains à burgers
  • 200 g de viande hâchée
  • 4 tranches de cheddar / « fromage à burgers »
  • 1 oignon
  • 1 tomate ou quelques tomates cerises
  • Moutarde (Savora pour moi)
  • Ketchup (purée de tomates pour moi)
  • Poivre, paprika, Herbamare® ou toute autre épice souhaitée

– Disposez dans un saladier la viande hâchée, un peu de moutarde, la moitié de l’oignon coupé en petits morceaux et saupoudrez des épices de votre choix.
– Munissez-vous de gants en plastique et mélangez le tout, puis formez 2 beaux steaks. Compactez-les du creux de la main.
– Faites les cuire à feu moyen. Je les aime bien grillés, pour indication ça donne 2 * 2 minutes de cuisson pour chaque face (8 minutes en tout). Ne pas les presser, ils perdraient leur moelleux !
– Une fois cuits, réservez-les dans la poêle couverte. Moi, j’ôte la graisse avec du papier absorbant.

Passons au montage, que vous pouvez commencer pendant la cuisson de la viande.

– Préchauffez votre four à 100°.
– Sur une plaque à four, disposez un carré de papier aluminium. Coupez les pains en 2 et posez chaque base sur un morceau d’aluminium.
– Mettez un peu de ketchup, ou de moutarde, ou les 2 sur les bases,
– Ajoutez une tranche de fromage,
– Posez les steaks, et appuyez un peu.
– Ajoutez une seconde tranche de fromage (optionnel mais gourmand !),
– Ajoutez un peu d’oignon émincé,
– Posez quelques fines tranches de tomate,
– Refermez avec le haut du pain et appuyez un peu.
– Remontez le papier aluminium pour envelopper le burger, mais juste les bords.
– Mettez vos burgers 5 minutes au four : comme ça ils seront un peu croustillants, le fromage aura fondu, et les saveurs se seront bien imprégnées :-).
– Dégustez !

Bonus « ça en jette et c’est bon » : les p’tites tomates cerises au caramel balsamique et au sésame ! Tout simple et bien bon. Pour 10 tomates : mélanger 20 g de sucre + 20 g de vinaigre balsamique dans une petite poêle et laissez réduire à feu doux pendant 10 min environ jusqu’à que le mélange colle. Piquez les tomates et trempez-dans le caramel, puis dans les graines de sésame.

Variantes possibles pour les burgers :

– Remplacer le steak par un blanc de poulet aplati au rouleau puis pané
– Rajouter des ingrédients variés, tels que du bacon, du lard fumé, des champignons…
– Varier le fromage : bleu, morbier, camembert (oui oui !) (plus très USA mais ça déchire)
– Varier les sauces : on peut remplacer la moutarde par de la sauce « potatoes » de Mc Do, de la sauce béarnaise, barbecue…

Voilà, ici encore laissez parler votre imagination ! Enjoy 😉

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...