Crêperie « La Sarrasine » à Rennes

Entre Noël et le Jour de l’An, comme chaque année maintenant, nous étions en Bretagne. Quand nous sommes là-haut, nous aimons beaucoup aller en crêperie déguster de bonnes galettes, car il n’y a pas à dire, ils savent y faire 🙂 !

Cette fois, ce sont des amis qui nous ont fait découvrir une excellente adresse à Rennes : la Sarrasine. Cette crêperie, pour eux une des meilleures de la ville, est située en plein centre, rue Saint-Georges. La rue et le bâtiment sont bien typiques du vieux Rennes, rien que ça, ça fait plaisir !

Si vous passez dans le coin, je vous recommande vivement l’endroit, un peu petit (réservation conseillée), mais les galettes y sont excellentes et les prix tout à fait corrects. Le plus de leur carte, à mon sens, est leur variété : on trouve un grand nombre de galettes 2 ou 3 ingrédients, des galettes un peu plus complexes plutôt originales et bien garnies, et des galettes « à l’ancienne ».

Les galettes et crêpes sont bien préparées (bien moelleuses), et le service est tout à fait correct. Je rajouterais que nous avons bien aimé leurs cidres et jus de pommes.

Voyez plutôt !

Galette à l'ancienne "Lard-Oeuf"La galette à l’ancienne : une double galette bien beurrée, une belle tranche de lard, un oeuf

Galette AurelienneL’Aurelienne : roquefort, lard, poire poêlées, salade verte, noix (c’était mon choix, et c’était trop bon)

Galette-ChorizoLa galette du Pays Basque (je ne me souviens plus de son petit nom) : chorizo, brebis, salade verte

Galette SavoyardeLa galette « Savoyarde + champignons »  : pommes de terre, reblochon, jambon cru, champignons

En sucré, c’était top aussi. J’ai juste oublié de prendre en photo ma crêpe, une « Suzette » flambée (ma préférée !).

Galette-Frangipane-ChocolatCrêpe frangipane chocolat Galette-Sucree-1

Crêpe « glace vanille, caramel beurre salé, chantilly, amandes effilées.

Beurre-sucreEt un classique : la « beurre-sucre »

  •  Les + : Le variété, la qualité, la quantité, le goût, le respect de la tradition, le cadre et les prix qui sont corrects.
  • Les – : Pas vraiment de moins, tout s’est très bien passé. Peut-être le fait que ce soit bien bondé (un poil dur de s’entendre parler un samedi soir) et que les toilettes soient dans la cour intérieure :-).
  • L’addition : Un vingtaine d’euros par personne pour une boisson, une galette, une crêpe, et un verre de cidre.

Crêperie « La Sarrasine »
30 Rue Saint-Georges
35000 Rennes
Tel : 02 99 38 87 54

Galette espagnole

En attendant les beaux jours, voici une recette qui vous fera voyager au soleil, au-delà des Pyrénées : une galette espagnole.

Je prépare souvent des galettes de blé noir à la maison, et j’essaie de varier les garnitures. Cette fois, c’est donc en Espagne que je suis allée cherchée de l’inspiration.

Cette galette est très originale et réveille les papilles, je suis contente d’avoir testé le mariage du chorizo, de la tomme de brebis, du pimentón de la vera, et des oignons grillés.

Le pimentón de la vera est une variété de paprika au goût fumé et légèrement fruité.

Galette Espagnole

Ingrédients pour 2 galettes :

– Râpez la tomme de brebis, et réservez.
– Faites fondre une noisette de beurre dans une poêle auto-adhésive, puis répartissez la matière grasse avec un papier absorbant.
– Cassez les deux œufs délicatement dans la poêle, puis faites-les cuire au plat (pas trop longtemps, le jaune doit rester bien coulant).
– Transvasez délicatement les œufs dans une assiette.
– Coupez le chorizo en fines tranches et faites le revenir quelques minutes dans la poêle. Réservez dans du papier absorbant.
– Faites fondre une autre noisette de beurre dans la poêle.
– Déposez la galette, puis, dans l’ordre, disposez l’œuf, des rondelles de chorizo tout autour, de la tomme de brebis râpée, un peu de pimentón de la ver, et enfin une pincée d’oignons grillés en lanières.
– Laissez cuire environ 5 minutes (la galette doit être un peu croustillante) et dégustez immédiatement !

Produit offert

 

Galette au magret de canard séché, bleu de Sassenage et noisettes torréfiées

Monsieur Poire-Chocolat étant Breton de souche, il m’a habituée à manger souvent de la galette à la maison. Pas des crêpes hein, des galettes, à la farine de blé noir et tout. En Bretagne, nous les achetons chez le galettier, mais à Grenoble nous nous contentons de les acheter toutes faites, sous vide ! On les trouve au supermarché, généralement à côté des pâtes à tarte, et elles sont en général très bonnes. Il suffit de les mettre à la poêle, les garnir et en moins de deux on a un petit repas délicieux.

J’ai déjà publié quelques recettes de galettes sur le blog : Galette, Galette à la fondue de poireaux et au reblochon, Galette complète tomate basilic, Galette façon tartiflette.

Cette fois, j’ai accommodé mes galettes avec la fin du magret séché que j’avais réalisé pour les Fêtes, et du bleu de Sassage, un fromage local à pâte persillée très doux et goûteux, des œufs au plat et des noisettes torréfiées pour le croquant.

Galette canard

Ingrédients :

  • 2 galettes de blé noir
  • 2 oeufs
  • 2 grosses parts de bleu de Sassenage
  • 12 tranches de magret de canard séché et fumé
  • 1 poignée de noisettes
  • Poivre du moulin
  • Beurre

– Déposez les noisettes sur une plaque à four, et enfournez pour 5 minutes en mode grill. Elles ne doivent pas griller, mais juste colorer un peu, elles réveilleront ainsi toutes leurs saveurs. Frottez-les ensuite entre vos doigts, les petites peaux partiront toutes seules. Hachez grossièrement et réservez.
– Faites revenir quelques minutes les tranches de magret à sec dans une poêle. Enlevez le gras, et réservez.
– Ajoutez un peu de beurre dans la poêle ayant servi à cuire le magret, faites chauffer, et passez la poêle au sopalin pour répartir le beurre fondu. préparez 2 œufs au plat, et réservez-les.
– Déposez une noix de beurre dans une poêle, et faites-la fondre à feu doux.
– Déposez une galette dans la poêle.
– Déposez un oeuf au centre de la galette.
– Prenez la moitié des tranches de magret de canard et déposez-les en rosace sur la galette, autour de l’oeuf.
– Ajoutez la moitié de la quantité de bleu coupé en fines tranches sur le tout.
– Parsemez enfin de noisettes torréfiées hachées.
– Donnez un ou deux petits tours de moulin à poivre.
– Laissez cuire 5 minutes, jusqu’à ce que la galette soit croustillante.
– Réservez-la au chaud,renouvelez l’opération pour la seconde galette, et dégustez avec une petite salade verte !

Galette façon tartiflette

Bon, je pense que mon addiction pour le fromage n’est plus un secret sur ce blog ! En bonne haute-savoyarde, chez moi la tartiflette est de mise dès les premières gelées, ou s’il ne gèle pas assez vite, dès que les jours raccourcissent :-).

J’ai tenté ces jours d’allier ce merveilleux plat à la galette, histoire de servir un plat britanno-savoyard savoyo-breton. Eh bien c’est délicieux, plus léger qu’une portion de tartiflette et le goût y est !

J’ai utilisé un reblochon fruitier offert par mon partenaire Pochat et fils : une tuerie ! Je n’ai pas réussi à m’empêcher d’en picorer un peu lorsque j’ai coupé les tranches, il est si fruité que c’est que du bonheur !

Galette façon fartiflette

Reblochon Pochat

Ingrédients :

  • 2 galettes de blé noir
  • 2 pommes de terre de taille moyenne
  • 1/4 de reblochon de Savoie 🙂
  • 90 g de lardons (allégés pour moi)
  • 1 petit oignon
  • 2 gousses d’ail
  • 2 c. à soupe de crème épaisse
  • Poivre

– Faites cuire les deux pommes de terre dans de l’eau bouillante légèrement salée une vingtaine de minutes. Elles doivent être cuites juste à point (fermes mais pas crues).
– Émincez l’ail et l’oignon, et faites-les revenir dans une sauteuse avec les lardons. Lorsqu’ils sont dorés ajoutez la crème épaisse, et poivrez légèrement.
– Déposez une noix de beurre dans une poêle, et faites-la fondre à feu doux.
– Déposez une galette dans la poêle.
– Coupez de fines tranches de pomme de terre et déposez-les en rosace sur la galette.
– Ajoutez la moitié de la garniture crème-oignons-ail-lardons.
– Ajoutez enfin la moitié de la quantité de reblochon coupé en fines tranches.
– Laissez cuire 5 minutes, jusqu’à ce que la galette soit croustillante.
– Renouvelez l’opération pour la seconde galette, et dégustez !

Gourmand non ?

Crêperie « La Gourmandise » à Vitré – Pause gourmande en crêperie bretonne

Un petit article tout en photos, un beau souvenir de cet été où nous avions partagé un repas avec des amis dans une merveilleuse petite crêperie bretonne, dans une petite rue en pente de la vieille ville de Vitré… Nos amis avaient réservé dans ce petit restaurant qui a sa petite réputation apparemment car des gens après nous n’avaient pas eu de place : la crêperie « La Gourmandise » ! Une très bonne adresse donc !

L’endroit était très joli, il y avait de jolies maisons avec des façades d’ardoises et nous étions tout près du château. Le centre-ville de cette ville médiévale vaut vraiment le coup d’œil !  Leurs galettes et crêpes étaient originales, bien garnies avec de bons produits, délicieuses, et très bien présentées. Et les prix étaient très corrects ! je vous ai déjà dit que j’aimais la Bretagne ? 😉

Allez, juste pour le plaisir des yeux :

Galette roquefort poire magret

Galette roquefort poires et magret de canard

Galette à la viande

Galette « du boucher » : lard, magret de canard, andouille de Guéméné, comté

Crêpe poire frangipane

Crêpe poire frangipane chocolat 🙂

Crêpe caramel beurre salé

Crêpe caramel beurre salé, glace à la vanille, chantilly maison, et amandes effilées

Crêperie « La Gourmandise »
26 Rue d’en Bas
35500 Vitré
02 99 75 02 12

Galette à la fondue de poireaux et au reblochon

Bonjour à tous ! Je vais vous proposer ce week-end deux recettes à base d’un légume de saison que j’adore : le poireau. Pendant longtemps, j’ai connu ce légume uniquement en soupe ou en version vinaigrette, et je ne courais pas vraiment après pour le coup ! J’ai ensuite appris à le cuisiner, et ça a changé ma vie :-).

Pour commencer, voici donc la galette à la fondue de poireaux et au reblochon. Cette galette nous a fait office de plat complet, nous nous sommes bien régalés ! Je fais régulièrement de la fondue de poireaux, qui se marie très bien avec les coquilles Saint-Jacques, le saumon fumé, les crevettes ou le poisson (on trouve souvent dans des crêperies des galettes « Océanes » ou « Marines » utilisant le poireau avec un de ces ingrédients).
Galette à la fondue de poireaux et au reblochon

Ingrédients (pour 2) :

  • 2 galettes (je les achète toutes faites et je le vis bien !)
  • 2 blancs de poireau
  • 2 tranches de jambon blanc
  • 2 oeufs
  • 120 g de reblochon (la moitié d’un petit reblochon fermier)
  • 15 g de beurre salé + un peu pour la poêle
  • 2 c à s de crème fraîche

Préparation de la fondue de poireaux :

– Épluchez les poireaux en supprimant les 1ères feuilles, fendez-les en deux et lavez-les à l’eau courante. Ensuite, émincez-les finement.
– Dans une sauteuse, faites fondre le beurre, ajoutez les poireaux émincés, puis salez et poivrez.
– Faites cuire sur feu doux et à couvert entre 10 à 15 minutes selon le degré de cuisson désiré.
– En fin de cuisson, lorsque les poireaux sont fondants, ajoutez la crème fraîche, mélangez, et faites cuire le tout à feu doux 1 ou 2 minutes.
– Réservez.

Préparation de la galette :

– Faites fondre une noisette de beurre dans une poêle auto-adhésive, puis répartissez la matière grasse avec un papier absorbant.
– Cassez les deux œufs délicatement dans la poêle, puis faites-les cuire au plat (pas trop longtemps, le jaune doit rester bien coulant).
– Transvasez délicatement les œufs dans une assiette (j’insiste sur le « délicatement » car il ne faut pas les crever !).
– Faites fondre une autre noisette de beurre et répartissez la dans la poêle en la penchant.
– Déposez la galette, puis, dans l’ordre, disposez la tranche de jambon, l’œuf, la fondue de poireaux sur les bords, et enfin des petits morceaux de reblochon.
– Laissez cuire environ 5 minutes (la galette doit être un peu croustillante) et dégustez immédiatement !

Enjoy ! Et à très bientôt pour la deuxième recette mettant le poireau à l’honneur !

Galette complète tomate basilic

Me revoilà pour vous présenter une recette toute simple qui passe bien : une variante de la fameuse galette « complète ». Une complète, comme on la désigne affectueusement en Bretagne,  c’est quoi ? C’est une galette garnie avec les 3 ingrédients  gagnants : œuf, jambon, fromage ! Que des bonnes choses quoi !

Dans l’optique d’en faire un plat complet et équilibré (enfin je crois), j’ai donc rajouté quelques ingrédients.

Appétissant non ? 😉

Voici la recette (5 min chrono par galette) :

Ingrédients pour 2 personnes

  • 2 galettes (je les achète au rayon frais, chut !)
  • 2 jolies tomates
  • 2 oeufs
  • 1 tranche de jambon cuit
  • 2 gousses d’ail
  • Gruyère rapé
  • Basilic frais
  • Graines de sésame blond

– Commencer par faire cuire les 2 œufs au plat.
– Coupez les gousses d’ail en tous petits cubes et faites les revenir à la poêle dans une cuillère à café d’huile d’olive.
– Faites fondre un petit peu de beurre ou de margarine dans la même poêle.
– Une fois que le beurre est fondu, répartissez le au fond de la poêle.
– Disposez la galette dans la poêle.
– Garnissez la galette avec une demi-tranche de jambon, un œuf au plat, et une bonne pincée de gruyère râpé.
– Laissez cuire quelques minutes, et pendant ce temps, coupez les tomates en tranches fines et hachez le basilic.
– Disposez quelques tranches de tomate, un peu d’ail, du basilic haché, et laissez cuire encore un peu.
– Éteignez le feu lorsque la galette devient légèrement croustillante.
– Saupoudrez de graines de sésame, et servez.

Cette galette improvisée était délicieuse, pleine de saveurs estivales !

Astuce : je mets la première galette sous cloche lorsque je prépare la seconde, comme cela elle ne refroidit pas, et je peux faire un service simultané. D’autres idées de galettes ici.

Enjoy !

Galette

Ceci n’est pas tant une recette qu’une idée de repas, car je les achète déjà prêtes. Connaissez-vous la galette ? Le genre de « crêpe » salée au sarrasin que l’on peut manger en crêperie (mais il ne faut pas dire « crêpe » sinon  on se fait taper sur les doigts par les bretons, enfin sauf dans certains coins du Finistère où il s’agit vraiment de crêpes pour le coup, une sombre histoire de farine et d’épaisseur je crois 😉 )

Nous en mangeons assez souvent à la maison, c’est délicieux, et rapide à faire ! J’achète les galettes par paquets de 4 ou 6, elles sont souvent au rayon des pâtes (feuilletées, brisées… et elles se congèlent très bien).

Le principe :

  • Faites fondre une noisette de beurre dans une poêle bien chaude et répartissez bien le beurre fondu (il faut le faire même dans une poêle anti-adhésive, pour que ça se décolle et que ça soit croustillant).
  • Déposez la galette toute prête dans la poêle.
  • Garnissez.
  • Laissez griller un peu à feu moyen, pour que la galette croustille bien.
  • Si vous voulez, repliez les côtés en carré avant de servir (optionnel mais joli !)
  • Dégustez tout de suite, avec par exemple quelques feuilles de salade.

Quelques idées de garniture testées et approuvées :

– La « complète » : dans l’ordre, jambon/oeuf/fromage râpé (en option : tomate ou tomate cerise fraîche coupée en fines tranches)
> variantes non-officielles : jambon cru/oeuf/fromage râpé, lardons/oeuf/fromage râpé, jambon/oeuf/comté ou beaufort

– La « galette de la mer » : fondue de poireaux/saumon fumé/parmesan
> variante non-officielle : fondue de poireaux/coquilles saint jacques/parmesan

– La « montagnarde » : jambon cru/oignons grillés/morbier
> variantes non-officielles : viande des grisons/oignons grillés/morbier, viande des grisons/oignons grillés/fromage à raclette

– La « tartiflouze » : quelques lamelles de pomme de terre cuite/lardons/oignons/reblochon
> PAS de variantes pour la tartif’ (jamais !)

– La « ratatouille » : rondelles de courgettes déjà grillées /pétales de tomate séchée / mozzarella
> variante non-officielle : lamelles d’aubergine déjà grillées /pétales de tomate séchée / brousse / pignons

– La « forestière » : champignons revenus dans un peu de beurre persillé / jambon /oeuf

– La « bleue » : jambon/bleu

– La « Normande » : jambon/camenbert

– La « chevrette » : jambon/morceaux de fromage de chèvre
> variantes non-officielles : jambon cru/chèvre frais, jambon/morceaux de chèvre pané

Je pourrais encore agrandir la liste, mais je m’arrête là, l’idée étant que c’est comme pour les pizzas, on peut tout mettre ou presque sur une galette (tant que cela ne rend pas d’eau).
Laissez parler votre imagination (et vous n’êtes pas obligés de mettre tout le fromage que je propose, c’est juste plus fort que moi 🙂 )

Debret ga’ yec’hed !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...