Spaghettis aux coques

Un de mes plats préférés au monde, c’est les spaghettis « alle vongole »  aux palourdes, vin blanc, ail, persil, et tomates cerises.

Un candidat de je ne sais plus quelle saison de Masterchef, Marc je crois, disait qu’il utilisait des coques à la place des palourdes car moins cher et tout aussi bon. J’ai retenu l’astuce dans un coin de ma tête jusqu’à ce que je voie des belles coques en promo à la poissonnerie :-).

Je me suis donc lancée, sur la base de la recette de Sonia Ezgulian.

Verdict : une franche réussite, une tuerie même, mais il faut faire très attention à bien rincer les coques, c’est plein de sable ces petites choses là ! Personnellement je commence cette étape 1 heure avant de cuisiner la recette.

Spaghetti-alle-vongole

Temps de préparation : 15 minutes MAIS prévoir de commencer à dessabler les coques 1h avant

Pour 6 personnes :

  • 600 g de spaghettis de blé dur (j’ai pris des Barilla)
  • 1 kg de coques
  • 3 gousses d’ail
  • 10 tomates cerise (j’ai pris des tomates « cocktail », un peu plus grosses que les tomates cerises)
  • 4 c. à soupe d’huile d’olive vierge extra
  • 15 cl de vin blanc sec
  • Persil plat ou basilic frais selon votre goût
  • Parmesan

Commencez par dessabler les coques.

– Mettez-les dans un saladier, recouvrez-les d’eau froide, ajoutez une bonne pincée de gros sel, et mélangez vigoureusement. Enlevez toutes les coques cassées, vides, ou qui remontent à la surface. Laissez reposer 15 minutes : les coques vont s’ouvrir et le sable va tomber au fond du saladier. Récupérez-les à la passoire, rincez-les, et recommencez l’opération 2 à 3 fois.

Une  fois les coques dessablées et réservées, passez à la suite de la recette.

– Plongez les pâtes dans une grande casserole d’eau bouillante salée,et laissez-les cuire le temps indiqué sur le paquet moins une minute en surveillant la cuisson pour qu’elles soient al dente.
– Pendant ce temps, écrasez grossièrement les gousses d’ail avec le plat de la lame d’un couteau.
– Faites revenir l’ail écrasé dans une grande sauteuse, avec l’huile d’olive, sans le laisser trop colorer.
– Ajoutez les tomates coupées en quatre, les palourdes, le vin blanc, du sel et du poivre.
– Laissez mijoter à feu vif jusqu’à ce que les coquillages soient tous ouverts.
– Égouttez les pâtes et réservez une louche de l’eau de cuisson. Incorporez le tout dans la sauteuse, sur feu très vif, sans cesser de mélanger.
– Parsemez de persil plat ciselé, saupoudrez d’une quantité raisonnable (ou non) de parmesan et dégustez immédiatement !

Voyage culinaire à Naples

Autour du 11 novembre, nous sommes partis en Italie découvrir la belle ville de Naples, et ses environs. La météo n’était pas vraiment avec nous, donc, pour nous abriter, nous avons passé du temps en intérieur… notamment dans des restaurants, glaciers et autres trattoria ;-).

Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’on mange très bien dans cette partie de l’Italie ! C’est le cas en général pour toute l’Italie, mais dans ce coin particulièrement ! De plus, nous avons trouvé que les prix étaient un peu moins chers que dans le Nord du pays, ce qui ne gâche rien !

Je vous propose donc un article en photos, pour vous faire découvrir les spécialités de la ville, et vous donner quelques bonnes adresses.

Tout d’abord, voici quelques spécialités frites type « bouchées » que l’on peut déguster par exemple à l’apéritif.

Sur cette assiette, de gauche à droite, on trouve :

– Une crocche (croquette), préparation typique de la cuisine napolitaine et sicilienne, à base de pomme de terre écrasée, panée puis frite.

– Une frittatina, autre préparation typique napolitaine. C’est une une boule de pâtes (macaroni ou coquillettes) à la béchamel, panée puis frite.

– Un arancino rosso : une croquette de riz à la viande panée et frite.

Croquettes

Toujours en apéritif (et pourquoi pas en plat), on peut déguster à Naples d’excellentes fritures de poissons et fruits de mer. Hé oui, Naples étant près de la mer, on trouve dans les marchés et les restaurants d’excellents calamari (calamars), mazzancolle (crevettes), scampi (langoustines), ou encore polpo (poulple). Nous avons goûté des fritures délicieuses, on sentait les produits extra-frais, un vrai délice !Fruits-de-mer-fritureEn déambulant au hasard des ruelles de la ville, nous nous sommes retrouvés par hasard au cœur du marché de Montesanto. Même en novembre, on y trouve de magnifiques étals de fruits et légumes (tomates de toutes formes et couleurs, courgettes, poivrons, artichauts…), et de poissons et fruits de mer.Marche

Après avoir vu tous ces légumes, j’ai eu envie d’une bonne salade. Celle ci-dessous ressemble à celle que je me fais parfois à la maison : de la roquette, de la tomate, des copeaux de parmesan vieux, un trait d’huile d’olive, sel, poivre. Juste parfaite !

Salade

Dans un petit restaurant de quartier, nous avons dégusté une pure merveille, que qualifierais presque d’orgasme gustatif : une mozzarella di buffala (mozzarella de bufflone), provenant d’un petit producteur des environs.

La mozzarella de bufflone est vraiment différente de celle de vache qu’on trouve dans les hypermarchés en France, elle a beaucoup plus de goût ! C’est un aliment « sacré » là-bas ;-). Celle-ci était servie avec du basilic, et des petits tomates parfaitement assaisonnées avec une très bonne huile d’olive.

Un pur délice !

Mozzarella

Un autre incontournable de l’Italie : la pizza bien sûr ! Là encore, les quelques pizzas que nous avons mangées étaient toutes à tomber.

Ci-dessous, une classique quattro fromaggi, mais attention, pas au « comté/gruyère/reblochon/kiri », aux 4 fromages i-ta-liens : mozzarella, parmesan, gorgonzola, fontina.

Pizza-4-fromages

A la pizzeria « Matteo » (adresse en fin d’article), Monsieur Poire-Chocolat a choisi de goûter à une curiosité locale : la pizza frita. Une calzone, qui, au lieu d’être cuite au four, est plongée dans un bain d’huile. Lorsqu’elle est servie, elle est gonflée comme un ballon :-). C’est très bon, un peu comme un gros beignet salé !

Pizza-frite-1 Pizza-frite-2 Au même restaurant, je me suis contentée de prendre une pizza classique prosciutto e funghi (jambon champignon). La garniture est à la fois dedans et dehors, c’était un délice !

Pizza

Nous avons aussi testé un plat qui nous été « vendu » comme un plat populaire typique, le plat des familles : le ragù. C’est un genre de sauce tomate à la viande, qui a mijoté toute une journée, reposé une autre journée, et qui est servi le troisième jour. Il contient traditionnellement plusieurs viandes (boeuf, porc…).

Nous l’avons dégusté avec des pâtes (là encore des vraies pâtes, bien fermes) et force parmesan ;-), là encore une véritable tuerie ! Ce plat réconfortant est particulièrement bien passé après une journée à crapahuter sous les averses.

Ragu

Je vous parlais des merveilleuses pâtes dégustées avec le ragù, nous avons aussi commandé un soir des plats de pâtes. Il faut savoir qu’un de mes plats préférés au monde, c’est les spaghetti alle vongole. Ce sont des spaghettis aux palourdes ou coques, tomates, ail, persil, vin et une pointe de citron.

Je n’ai pas été déçue du plat de spaghetti alle vongole que j’ai goûté, et M. Poire-Chocolat a adoré ses spaghetti alle cozze (aux moules).

Les pâtes italiennes sont vraiment meilleures qu’en France (sauf peut-être certaines bonnes marques), elles ont un goût et une texture vraiment top, plus ferme que ce qu’on connaît. Je m’en suis ramené quelques paquets pour faire durer le plaisir !

Spaghetti-alle-cozze Spaghetti-alle-vongole Après le salé, le sucré… Et là aussi, ça vaut le détour. On trouve presque à chaque coin de rue de Naples des pasticceria, petites pâtisseries qui proposent des petites merveilles à déguster !

Nous avons goûté au babà, l’équivalent de notre baba au rhum mais imbibé de limoncello ou d’amaretto (mais aussi parfois de rhum).

Avec un caffe ristretto bien serré, c’est un super petit-déjeuner !

Baba Cafe-baba

Mon coup de cœur a été les sfogliatelle : une viennoiserie en forme de cône, merveilleusement feuilletée et archi-croustillante (mais comment font-ils ?), garnie de ricotta parfumée à la vanille ou de crème d’amande et de fruits confits.

Sfogliatelle

Je ne peux publier un voyage culinaire en Italie sans parler de glaces. Lorsque je vais en Italie, c’est bien simple, je suis à la lettre une règle de (sur)vie : un jour, une glace ! ;-).

Dans ce pays, les glaces ont vraiment quelque chose en plus : un peu collantes, crémeuses, pleines de goût, avec des parfums extra-ordinaires… J’adore !

Glace

Vitrine-Glace

Petite photo bonus d’une autre spécialité locale : le limoncello, cette liqueur de citron qu’on ne présente plus issue de la péninsule de Sorrente – de la baie de Naples à la côte amalfitaine – et de Capri. C’est vraiment bon !

Limoncello

Bonnes adresses à Naples :

  • Antica Pizzeria Friggitoria di Matteo (Via dei Tribunali, 94, 80138 Napoli) : pour leurs délicieuses pizza frites et calzones, préparées devant les yeux.
  • Pizzeria de Pasqualino (Piazza Sannazzaro, 79, 80122 Napoli) : pour leurs délicieux plats de pâtes.
  • Ristorante Tandem (Via G. Paladino 51, 80138 Napoli) : pour leur ragù napolitain, juste à tomber. Et aussi pour leur mozzarella di buffala, et leur gentillesse.
  • Fantasia Gelati (Via Cilea, 80, Naples, Italie) : pour leurs excellentes glaces. Cette petite chaîne (3 ou 4 glaciers dans différents quartiers de la ville) a été primée lors de concours, et à notre avis ce n’est pas pour rien ! Il paraît qu’on y trouve les meilleures glaces de la ville, je veux bien le croire !

Pâtes aux fruits de mer et au curry

Je vous présente une recette délicieuse que l’on aime bien faire à la maison : les pâtes aux fruits de mer et au curry. En vacances, nous avions goûté au restaurant un plat de ce genre que nous avions bien aimé et de retour, nous avons tenté d’en créer notre version.

Cette recette est depuis testée, ajustée et approuvée ! 🙂

Pates-curry-fruits-de-mer

Ingrédients pour 2 personnes :

  • 2 tasses de mélange de fruits de mer surgelés (moules, crevettes, petits poulpes, encornets, calamar)
  • 160 g de pâtes
  • 1 verre de vin blanc
  • 1 c. à café de fumet de poisson, ou 1/2 cube de bouillon aux coquillages, ou 1/2 cube de bouillon aux herbes
  • 15 cl de crème fraîche liquide
  • 1 bon verre de vin blanc
  • 1 échalote
  • 1 c à café de curry
  • 2 cuillères à soupe bombées de parmesan
  • 1 c à café d’huile d’olive

– Faites décongeler les fruits de mer.
– Faites cuire les pâtes « al dente » dans une bonne quantité d’eau un peu salée, égouttez-les grossièrement en gardant un peu d’eau de cuisson, et réservez à couvert.
– Émincez l’échalote, et faites-la suer à l’huile d’olive dans une sauteuse.
– Ajoutez les fruits de mer, faites-cuire le tout à feu doux 2, 3 minutes en mélangeant.
– Ajoutez le vin blanc et le cube, augmentez le feu, et laissez réduire à moitié.
– Ajoutez la crème et le curry, mélangez bien.
– Ajoutez les pâtes ainsi que l’eau de cuisson, mélangez et laissez les pâtes s’imprégner de la sauce quelques minutes.
– Servez bien chaud, et saupoudrez chaque assiette d’une cuillère de parmesan.
– Bon appétit !

Cassolettes de fruits de mer express

D’habitude, je n’achète pas d’aliments déjà cuisinés. Ou alors que des bons. J’ai reçu il y a peu de temps une nouveauté Raynal et Roquelaure, la Garniture pour Bouchées Fruits de Mer. Petites quenelles de saumon, moules, encornets, champignons de Paris… Les ingrédients avaient l’air sains et sympathiques. Par curiosité et challenge, j’ai donc essayé d’accommoder ce produit.

J’ai réalisé en un tour de main et en ajoutant quelques ingrédients des p’tites cassolettes de fruits de mer, dont voici la photo et la recette ci-dessous.

Cassolettes Fruits de mer Express

Pour 2 personnes :

– Émincez l’échalote et l’ail. Faites-les blondir dans le beurre salé fondu.
– Déglacez au vin blanc tout en décollant les sucs à la cuillère de bois.
– Laissez cuire 5-10 minutes à couvert.
– Ajoutez la crème fraîche, la boîte de garniture, mélangez bien et laissez mijoter 5 minutes.
– Versez le tout dans les cassolettes, recouvrez de gruyère râpé, faites gratiner au four.
– Dégustez !

Verdict : Nous avons vraiment bien aimé ! La sauce a un bon goût de bisque de homard, on sent un petit goût de citron, et les morceaux sont plutôt généreux. Un produit sympa qui peut se révéler intéressant à utiliser pour les fêtes !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...