Foodcamp de Grenoble #3 édition 2013, j’y étais !

J’ai enfin le temps de me poser un peu, et de vous faire un compte-rendu de l’excellente journée que j’ai passée au Foodcamp 2013 de Grenoble, dimanche 14 Avril.

Qu’est ce qu’un foodcamp me demanderez-vous ? C’est un rassemblement de passionnés de cuisine, où on cuisine ensemble, on rencontre des professionnels ou des autres passionnés, on assiste à des démos, on participe parfois à des concours de cuisine… Bref un évènement à ne pas rater !

J’y étais l’année dernière pour la 2ème édition, j’y avais fait quelques rencontres intéressantes et passé un vraiment bon moment et j’avais hâte d’y retourner !

Le Foodcamp Grenoble était organisé cette année par une toute nouvelle association, Liaisons gourmandes qui a pour but de promouvoir de la gastronomie et des produits du Dauphiné. A suivre de près !

Le matin, j’ai assisté à une table ronde intéressante sur le thème des circuits courts, animée notamment par Céline Mennetrier, l’auteur du super blog Artichaut et Cerise Noire. Puis je suis allée faire un tour du côté des co-luncheurs, qui préparaient une partie du buffet de midi : que des bonnes choses !

Co-lunchCo-lunch

Je suis allée ensuite goûter au bleu de Sassenage, une petite merveille de fromage produit tout près de Grenoble. J’adore ce fromage, doux et crémeux. Un genre de bleu qui peut plaire aux gens qui n’aiment par le fromage à pâte persillée, c’est dire ! La Confrérie du Bleu de Vercors était présente pour nous parler de ce beau produit.

BleuBleu de Vercors

Confrérie du Bleu du VercorsConfrérie du Bleu de Vercors

Une autre bonne rencontre de la journée : Emmanuel Bouillet, producteur de safran à… Tullins ! Moi qui croyait que le safran était seulement produit dans le Sud de la France, ou au Maroc, j’ai été très étonnée. Ce monsieur très sympathique nous a expliqué plein de choses sur ce produit, sa conservation, les façons de l’accommoder… Je pense aller lui rendre une petite visite dès que j’aurai fini mon stock !

SafranEmmanuel Bouillet

SafranSafran

Au cours du repas j’ai rencontré Sébastien Wlodyka. Si vous avez suivi Masterchef 2012, c’était le candidat Isérois ! Là encore une belle rencontre, il nous a parlé un peu des coulisses de l’émission et de ses ambitions d’ouvrir prochainement un restaurant à Grenoble. Pour suivre ses actualités, vous pouvez liker sa page Facebook !

Sebastien Masterchef 2012Sébastien, candidat Masterchef 2012

J’ai assisté à son atelier après déjeuner, et j’ai pu voir qu’en plus d’être souriant et sympathique, Sébastien était vraiment doué en cuisine ! Je me tiens prête pour le jour où il ouvrira son restau :-). Voici l’assiette qu’il a préparée : du filet mignon, des pommes paille, un disque gélifié de jus de betterave au raifort, et son Bleu de Sassenage.  Ça avait l’air trop bon ! Je retiens sa technique de cuisson du filet mignon…

Plat SébastienFilet mignon, pommes paille, disque gélifié de jus de betterave au raifort, Bleu de Sassenage

FireWok

Ensuite, j’ai assisté à une démonstration de cuisine au wok par le cuisinier de FireWok, un fast-food de Wok Grenoblois. Le cuisinier était un marrant, sa démo était un vrai « one-man-show », il nous a montré qu’on pouvait cuisiner des woks délicieux sans brûleur et autre matos spécifique. J’ai retenu qu’avec des produits frais et quelques ingrédients qu’on trouve en épicerie asiatique, on peut faire des « wok » délicieux !

Et enfin la dernière partie de la journée – et la plus attendue – : le Challenge ! J’ai renouvelé l’expérience de l’an dernier en m’inscrivant à nouveau 🙂 Sur la base des émissions type Top Chef ou Masterchef, il s’agit de créer un plat à base d’un panier surprise, le tout en 50 minutes ! Le résultat est goûté par un jury de professionnels.

Le panier proposé avait pour thème le Vercors, nous avions : une truite du Vercors, du bleu de Sassenage, des noix de Grenoble, une betterave cuite, plus un fond d’épicerie avec quelques légumes, et des assaisonnements.

ChallengeLe panier surprise

ChallengeJe dresse !

Challenge-3Mon plat : Filet de truite du Vercors et sa croûte de noix et Bleu, pommes de terre, et jus de betterave

J’ai réussi à sortir un « Filet de truite du Vercors et sa croûte de noix et Bleu, pommes de terre, jus de betterave ».

Cette année, pas de podium, ma recette n’aura pas plu au jury notamment à cause de ma croûte de noix qui n’était pas très conventionnelle ! Et c’est là qu’on se rend compte que cela ne suffit pas d’adorer cuisiner à la maison, la technique est vraiment indispensable…

La gagnante a été Emilie, du blog Emilie and Lea secrets que j’ai connu au hasard du Net,que je visitais de temps en temps depuis un petit moment, du coup mettre une tête sur le blog était une chouette coïncidence.

Voilà pour le récit de ma journée, vivement l’an prochain !

Quelques adresses :

Foodcamp Grenoble
Web : http://foodcamp-grenoble.com/
Rencontres, ateliers et événements culinaires participatifs

Et Toque !
Adresse : 31 rue Gustave Eiffel – 38000 Grenoble
Web : http://www.ateliers-culinaires-grenoble.com/
Ouverture : du lundi au vendredi
Cours de cuisine – Lieu d’accueil du Foodcamp 2013 de Grenoble

Liaisons gourmandes
Web : http://liaisons-gourmandes.com/
Association pour la promotion de la gastronomie et des produits du Dauphiné – Organisation du Foodcamp de Grenoble

Thierry Court Créations
Web : http://thierrycourt-creations.com/
Chocolats, pâtisseries, macarons, cours de cuisine à Grenoble – Démonstration de guimauve au Foodcamp de Grenoble

Confrérie du Bleu de Vercors
Web : http://www.bleu.vercors.sassenage.org/
Historique, identité, fabrication du Bleu du Vercors

Emmanuel Bouillet
Adresse : 18 Rue du Maquis des Chambarands, 38210 Tullins
Production de safran

Sébastien Wlodyka
Page Facebook : https://www.facebook.com/SebastienMasterchef2012
Candidat Isérois à Masterchef 2012

Firewok
Web : http://www.firewok.fr
Restauration rapide basée sur la cuisine au wok

Foodcamp de Grenoble 2ème édition : j’y étais !

Je vous en avais déjà parlé en teasing, j’ai participé Dimanche à la 2° édition du Foodcamp à Grenoble, un rassemblement de passionnés de cuisine. Voici donc un compte-rendu de cette journée gourmande, riche en émotions et en découvertes !

Le matin, j’ai assisté à une table ronde sur le cacao : « Du cacaoyer au chocolat », avec Bertrand Tessal, couverturier de métier. C’était très intéressant, j’ai appris beaucoup de choses sur la culture et la préparation du cacao, les différents cépages existants…. A noter : le plus important dans le chocolat est son origine, avant même le pourcentage de cacao.  Le chocolat est très différent selon le pays où a été cultivé le cacao, les meilleurs venant de Madagascar, du Venezuela, ou encore d’Équateur.

Ensuite, j’ai filé au Challenge, où j’étais une des 6 challengeuses. Et oui, je me suis lancée ! Cela ne s’est pas si mal passé, car j’ai terminé dans le trio de tête : 3° sur 6 :-).

Le défi à relever : réaliser en 1h 3 assiettes pour le jury avec des ingrédients imposés, un peu comme dans Masterchef.

Le panier était le suivant : des carottes, des panais, des navets, des topinambours, du miel, des raisins secs, de l’orange, du fruit de la passion, une belle pièce de sous-noix de veau, ainsi qu’un fond d’épicerie.

ChallengeEn pleine concentration 😉

Challenge

Mon participation : Assiette de légumes anciens glacés au miel, jus d’orange et raisins, et veau façon blanquette. Pour les légumes, un recette de Papilles & Pupilles que j’avais déjà réalisée m’est revenue immédiatement en tête : les carottes nouvelles glacées façon Joël Robuchon. Je les ai donc épluchés, coupés un peu en longueur, et les ai laissés cuire à feu doux pendant 25 minutes avec 30 g de beurre, le miel, et les raisins, en les remuant un peu à la fin. Ils ont peut être un poil trop cuit, car ils étaient légèrement fragilisés. Mais le goût y était !

Pour la viande, j’ai un peu plus hésité car je cuisine peu de viande, n’étant plus très carnivore à la base. Ayant peur de rater la cuisson de steaks, j’ai réalisé une sorte de blanquette. Qui fut un peu trop salée, faute au sel de l’Himalaya que j’ai utilisé allègrement, et qui a un pouvoir salant bien supérieur à un sel de base…

Je n’étais pas très contente de moi, quelle ne fut pas ma surprise lorsque j’ai été appelée pour la 3° place !

Challenge-Resultats

Au second rang, en partant de la gauche, les 3 premières challengeuses : la Foodcampeuse d’Or, la Foodcampeuse d’Argent… et moi :-). Au 1er rang, le jury : le pâtissier Thierry Court, la propriétaire des lieux Carole Chiaroni (Atelier Et Toque !), et le chef Nicolas Bottero, du Mas Bottero à Grenoble.

Ensuite, après le remise des prix, tout le monde s’est rassemblé autour du buffet, ramené par les participants pour une partie, et cuisiné le matin par les co-luncheurs qui avaient amené leurs ingrédients pour le reste.  Je me suis régalée !

Co-Lunch

Co-Lunch

Co-Lunch

L’après-midi, j’ai assisté à plusieurs ateliers, tous plus intéressants les uns que les autres.

Tout d’abord, Nicolas Bottero a réalisé devant nous des minis choux farcis au foie gras avec sa chips de topinambour, le tout servi dans un lait de topinambour. Je retiens le truc de trancher finement le topinambour à la mandoline, puis de le faire frire rapidement dans de l’huile chaude.

Bottero

Choux farcis au foie gras

Chou farci au foie gras

Ensuite, je suis aller photographier les résultats de l’atelier Chocolat de Thierry Court : une vraie merveille !

Chocolat

J’ai suivi aussi sa démonstration de fabrication de pièce montée, là encore j’ai été épatée. J’ai été très intéressée par le travail de la nougatine. Thierry Court est un vrai orfèvre !

Nougatine

L’atelier « Cuisine Diététique » avec Cédric Berthomier était également passionnant. Ce diététicien de la région grenobloise, également propriétaire d’un magasin bio dans les hauteurs de Meylan, nous a parlé de l’importance de manger sainement, et cuisiné devant nous des plats diététiques et délicieux. Pour ma part il prêchait une convaincue !

Dietetique

Voici le plat salé : un blanc de dinde « replié’ avec au cœur de la purée de tomate et entouré d’une tranche de lard. Le tout cuit en papillote, ça sentait trooop bon !  A côté, une fondue de poireaux réalisée au soja cuisine et assaisonnée au gomasio, je note l’idée c’était vraiment bon (j’ai goûté).

C-dessous, un petit dej de champion, tout bio, que je vais sûrement me refaire bientôt : yaourt au soja aromatisé fruits rouges, muesli, fruits et morceaux de cookie. Mmmmhhh !

Atelier Cuisine Diétetique

Enfin, le dernier atelier que nous avons suivi était une démonstration de cuisine moléculaire, avec Kalys.  Cette entreprise iséroise fournit les ingrédients naturels qui permettent de créer des textures nouvelles sans altérer la saveur des plats. Ainsi, nous avons pus assister  la formation d’une écume de vanille grâce à la lécithine de soja, ou encore à la formation des célèbres perles de sirop, grâce à l’alginate. Passionnant là encore !

Moléculaire

Voilà, je croise que j’ai fait le tour de cette journée vraiment enrichissante. J’espère qu’il y aura une nouvelle édition l’an prochain ! Et merci à Nadège de Cook’Appeal pour l’organisation !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...