Paella royale

Il y a quelques mois, nous avons fêté les 30 ans de M. Poire-Chocolat. Pour ses amis venus de loin, nous avons fait une soirée à la maison. Notre idée était de leur cuisiner une paella royale bien garnie. Je n’en avais jamais fait et ne savais pas par où commencer. J’ai donc demandé la recette de notre ami Jojo, qui nous a déjà régalé plusieurs fois avec des belles paellas, généreusement garnies et délicieuses.

Nous avons bien réussi à la refaire, le résultat était top, je vous partage donc la recette pour 8 personnes.

A savoir qu’il faut un plat spécial, une sorte de grande poêle plate, mais pour 8 personnes notre plus grande poêle a suffit (c’était juste !). Nous avons aussi anticipé et fait cuire les viandes et les fruits de mer (séparément) la veille, et les avons stockés dans des boites au réfrigérateur.

D’autre part, notez qu’une fois les éléments bien disposés, et le riz bien réparti, on ne touche plus à rien. Il ne faut surtout pas touiller pendant la cuisson !

Enfin, la recette originale inclut du safran, si vous en avez vous pouvez bien sûr en utiliser, cela n’en sera que meilleur (j’en mettrai ici une dizaine de brins).

En tout cas, cette recette qui peut faire peur est carrément faisable, en s’organisant bien, et le résultat est top et super convivial !

Paella

Ingrédients pour 8 personnes :

  • 8 pilons de poulet
  • 4 cuisses de lapin (optionnel)
  • 8 tranches fines de chorizo
  • 16 crevettes
  • 8 langoustines
  • 400 g de moules
  • 2 grosses poignées de calamars surgelés
  • 1 louche bombée de petits pois surgelés
  • 1 poivron rouge
  • 2 oignons
  • 2 gousses d’ail
  • 300 g de riz long étuvé
  • 30 g de concentré de tomates (1petite boite)
  • 1/2 bouquet de persil plat
  • 1,1 l d’eau
  • 2 c. à s. bombées d’épices pour paella (mélange acheté tout prêt)
  • Huile d’olive
  • Sel
  • Poivre

 

Étapes pouvant se faire la veille :

– Faites revenir le poulet avec un filet d’huile d’olive, et un oignon et un gousse d’ail émincés. Réservez.
– Dans la même poêle, faites revenir le lapin avec un filet d’huile d’olive, et un oignon et un gousse d’ail émincés. Réservez.
– Nettoyez la poêle, puis faites-y revenir à feu moyen les crevettes et les langoustines avec un filet d’huile d’olive et un peu de persil. Réservez.
– Toujours dans la même poêle, faites revenir les calamars préalablement décongelés dans un peu d’huile d’olive. Réservez.
– Lavez, épépinez, et coupez le poivron en lamelles. Réservez.

Étapes à faire le jour même :
– Grattez les moules pour enlever les algues, filaments ou petits coquillages collés. Nettoyez les ensuite rapidement sous le robinet d’eau froide en les frottant pour éliminer le sable. Immergez-les ensuite dans un récipient d’eau, si certaines moules remontent à la surface au lavage, c’est le signe qu’il faut les jeter. Égouttez-les et réservez-les.
– Hachez le persil.
– Préparez le bouillon en faisant chauffer l’eau et les épices pour paella. Lorsque le mélange frémit, sortez la casserole du feu et dissolvez-y le concentré de tomates.
– Versez le bouillon dans le plat à paella.
– Disposez harmonieusement le poulet et le lapin au fond du plat, en partant des bords du plat.
– Répartissez le riz harmonieusement par dessus.
– Disposez ensuite les légumes, le chorizo, les moules puis les crustacés. Posez ces derniers en rosace.
– Faites mijoter pendant 20 minutes à découvert, à feu doux.
– Ajoutez le persil, couvrez.
– 10 minutes avant le service, faites réchauffer.

Dégustez !

Si vous souhaitez accompagner ce plat d’un vin, j’ai trouvé cet article qui est plutôt intéressant.

Oeufs Mimosa

La première recette de cette année est issue de mon repas du Réveillon de la Saint-Sylvestre, mais peut tout aussi bien être servie en entrée d’un repas « lambda ». Rendons à César ce qui est à César, ces délicieux œufs Mimosa ont été confectionnés par notre ami Christian, j’ai fait la petite main cette fois-ci et l’ai scrupuleusement imité. Cela m’a permis de découvrir cette recette, délicieuse, plutôt simple à réaliser et qui présente bien ! Avec des crevettes fraîches, c’est le top.

Oeufs Mimosa

Pour 12 oeufs Mimosa :

  • 6 beaux œufs fermiers
  • 1 c. à soupe de moutarde
  • 1 c. à soupe de mayonnaise
  • Un peu de crème fraîche liquide
  • Paprika

Accompagnement :

  • Quelques feuilles de salade verte
  • 1/4 de concombre
  • 500 g de crevettes cuites décortiquées

– Décorez votre plat de service en mettant quelques feuilles de salade au fond, les rondelles de concombre sur les bords, et les crevettes réparties sur les rebords.
– Percez la base de chaque œuf à l’aide d’un cure-dent. C’est facultatif, mais cela permet de les écaler plus facilement ensuite, et d’éviter qu’ils se fendillent.
– Mettez les œufs dans une casserole d’eau froide, portez l’eau à ébullition, et laissez bouillir encore au moins 5 minutes après ébullition. Terminez par un petit passage sous l’eau froide.
– Écalez les œufs et coupez-les dans le sens de la longueur en 2 parties bien égales.
– Ôtez délicatement les jaunes et déposez-les dans un cul-de-poule. Réservez les blanc vides à plat sur une grande assiette.
– Ajoutez la mayonnaise, la moutarde, et mélangez au batteur ou au fouet.
– Incorporez la crème fraîche liquide en très petite quantité tout en fouettant, il faut que la consistance soit épaisse et crémeuse sans pour autant être trop liquide. Je conseille de commencer par en mettre d’abord 1 c. à soupe, de mélanger, de voir ce que ça donne et éventuellement d’en rajouter. Il n’y a pas de règle, c’est une question de feeling :-).
– Déposez le mélange dans une poche à douille munie d’une douille cannelée.
– Disposez les blancs côté bombé vers le bas, et remplissez le trou en pochant une peu de jaune.
– Faites de même pour tous les blancs.
– Saupoudrez chaque œuf Mimosa d’une petite touche de paprika.
– Transvasez délicatement les œufs Mimosa dans le plat de service, et disposez-les harmonieusement.
– Réservez au frais jusqu’au moment de servir.
Bon appétit !

Gâteau Basque

Je ne suis jamais allée au pays Basque (mais j’aimerais beaucoup !), et ne suis pas du tout au fait des spécialités de ce coin de France. En parcourant un jour le blog de Sucrissime, je suis tombée sur cette recette qui me paraissait fort appétissante : le Gâteau Basque. Fourré avec de la crème pâtissière « basque » au rhum ou de la confiture de cerises noires, ce gâteau est trooop top !

Je l’ai fait une fois l’an dernier avec de la confitures de griottes homemade, et l’ai refait cette semaine en version « crème pâtissière ». Je ne saurais dire quelle version je préfère … Peut-être à la cerise pour le bon goût de fruit, mais ça se joue à peu !

Voici donc la recette :

Ingrédients pour 1 gâteau (8 personnes) :

Pâte :

  • 300 g de farine
  • 160 g de sucre
  • 160 g de beurre (à température ambiante)
  • 2 jaunes d’oeuf + 1 oeuf entier (à température ambiante)
  • 1 grosse pincée de sel fin
  • le jus d’un demi-citron

Garniture , au choix :

  • Un petit pot de confiture de cerise noire
  • Une crème pâtissière spéciale « basque » : 25 cl de lait, 60 g de sucre, 25 g de farine, 2 jaunes d’oeuf (remplacés par 20 g de poudre Impérial), 1 c. à café de rhum brun, 1 c. à soupe d’extrait de vanille, 15 g de poudre d’amande.

Pour la pâte :

– Faites un puits avec les poudres, puis ajoutez les jaunes d’œuf et l’œuf entier, le citron et le beurre en petits morceaux.
– Pétrissez jusqu’à obtention d’une boule genre pâte sablée, qui colle un peu.

Pour la crème :

– Faites bouillir 3/4 du lait avec la vanille et le sucre, et remuez bien pour que le sucre fonde.
– Disposez le 1/4 de lait restant dans un bol, et diluez la poudre Impérial dans ce lait froid.
– Ôtez la casserole du feu, versez le mélange lait froid/poudre dans le lait chaud et mélangez.
– Remettez à feu doux, et mélangez bien jusqu’à que la crème épaississe.
– Éteignez le feu, ajoutez le rhum et la poudre d’amande, mélangez et réservez dans un récipient avec couvercle.

Montage :

– Beurrez un moule rond d’environ 24 cm de diamètre, et minimum 5 cm de hauteur (j’ai utilisé mon moule à charnière).
– Prélevez la moitié de la boule de pâte et étalez la entre 2 feuilles de papier sulfurisé. Vous devez obtenir une sorte de grand cercle d’environ 28 cm de diamètre.
– Placez la pâte entre les feuilles une dizaine de minutes au frais pour figer un peu la pâte, puis décollez une à une les feuilles.
– Et finissez de l’étaler à la main directement dans le moule beurré, c’est plus facile. La pâte doit remonter sur les bords.
– Répartissez la crème sur la moitié de pâte que vous venez d’étaler, en laissant environ 1cm tout autour sans garniture.
– Découpez un cercle de papier sulfurisé de diamètre un peu plus grand que celui du moule (donc 26 cm environ), étalez l’autre moitié de la pâte sur le papier sulfurisé, et mettez-la au congélateur pour une dizaine de minutes. Cela va rigidifier la pâte. N’utilisez pas de papier aluminium : il colle …
– Une fois que ce disque de pâte est dur, le déposer sur la garniture (papier sulfurisé vers le plafond) et retirer le papier.
– Faites cuire environ 25 minutes à 210°C.

Je l’ai fait un soir et l’avons dégusté le matin, un vrai délice !

Et en bonus track, le p’tit repas dégusté un de ces derniers soirs de grande chaleur sur notre balcon : léger, frais, et goûteux, c’était l’idéal ! Le combo gagnant « tomates cœur de bœuf / crevettes » accompagné de basilic frais, de graines de sésame grillées, et d’un filet d’huile d’olive, mioum !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...