Bricks de canard confit et pommes de terre à la sarladaise

Avant les vacances, j’avais reçu pour test une boite de manchons de canard confits et pommes de terre à la sarladaise  Raynal et Roquelaure. J’ai parfois la chance de pouvoir tester leurs produits pour me faire un avis, mais vous me connaissez, pas question d’utiliser tel quel un produit « tout prêt » !

manchons_confits_pommes_de_terre_a_la_salardaise

J’ai donc réalisé des bricks de canard, bien croustillantes et moelleuses, que j’ai servis avec les petites pommes de terre. Une recette rapide à réaliser et plaisante à déguster !

Bricks-CanardJ’ai trouvé ce plat préparé pas mal du tout pour un repas gourmand pour 2, le canard était bien goûteux, et les petites pommes de terre respectaient la façon de cuisiner « sarladaise » (graisse de canard, persil, ail). Ce n’est pas, bien sûr, comme si on utilisait des pommes de terre fraîches, mais le rapport « temps gagné / goût » est pour moi plutôt intéressant.

Temps de préparation : 10 à 15 minutes

Ingrédients pour 2 personnes :

  • 1 boîte de manchons de canard confits et pommes de terre à la sarladaise Raynal et Roquelaure
  • 4 feuilles de brick
  • Quelques brins de persil frais (optionnel)
  • 10 g de beurre fondu

– Ouvrez la boite, séparez les manchons et les pommes de terre.
– Détachez la viande des os, et effilochez-la en petits morceaux.
– Coupez les feuilles de brick en 2.
– Garnissez chaque demi-feuille de brick de farce au canard, et pliez-les façon samossas (vous pouvez vous aider de la vidéo présente dans cet article).
– Une fois les bricks prêts, badigeonnez-les très légèrement de beurre fondu à l’aide d’un pinceau. Réservez.
– Mettez à réchauffer les pommes de terre dans une casserole avec un peu de persil .
– Déposez les bricks dans une poêle chaude, faites-les dorer quelques minutes et servez-les immédiatement avec les pommes de terre.
– Dégustez !

Galette au magret de canard séché, bleu de Sassenage et noisettes torréfiées

Monsieur Poire-Chocolat étant Breton de souche, il m’a habituée à manger souvent de la galette à la maison. Pas des crêpes hein, des galettes, à la farine de blé noir et tout. En Bretagne, nous les achetons chez le galettier, mais à Grenoble nous nous contentons de les acheter toutes faites, sous vide ! On les trouve au supermarché, généralement à côté des pâtes à tarte, et elles sont en général très bonnes. Il suffit de les mettre à la poêle, les garnir et en moins de deux on a un petit repas délicieux.

J’ai déjà publié quelques recettes de galettes sur le blog : Galette, Galette à la fondue de poireaux et au reblochon, Galette complète tomate basilic, Galette façon tartiflette.

Cette fois, j’ai accommodé mes galettes avec la fin du magret séché que j’avais réalisé pour les Fêtes, et du bleu de Sassage, un fromage local à pâte persillée très doux et goûteux, des œufs au plat et des noisettes torréfiées pour le croquant.

Galette canard

Ingrédients :

  • 2 galettes de blé noir
  • 2 oeufs
  • 2 grosses parts de bleu de Sassenage
  • 12 tranches de magret de canard séché et fumé
  • 1 poignée de noisettes
  • Poivre du moulin
  • Beurre

– Déposez les noisettes sur une plaque à four, et enfournez pour 5 minutes en mode grill. Elles ne doivent pas griller, mais juste colorer un peu, elles réveilleront ainsi toutes leurs saveurs. Frottez-les ensuite entre vos doigts, les petites peaux partiront toutes seules. Hachez grossièrement et réservez.
– Faites revenir quelques minutes les tranches de magret à sec dans une poêle. Enlevez le gras, et réservez.
– Ajoutez un peu de beurre dans la poêle ayant servi à cuire le magret, faites chauffer, et passez la poêle au sopalin pour répartir le beurre fondu. préparez 2 œufs au plat, et réservez-les.
– Déposez une noix de beurre dans une poêle, et faites-la fondre à feu doux.
– Déposez une galette dans la poêle.
– Déposez un oeuf au centre de la galette.
– Prenez la moitié des tranches de magret de canard et déposez-les en rosace sur la galette, autour de l’oeuf.
– Ajoutez la moitié de la quantité de bleu coupé en fines tranches sur le tout.
– Parsemez enfin de noisettes torréfiées hachées.
– Donnez un ou deux petits tours de moulin à poivre.
– Laissez cuire 5 minutes, jusqu’à ce que la galette soit croustillante.
– Réservez-la au chaud,renouvelez l’opération pour la seconde galette, et dégustez avec une petite salade verte !

Magret séché au poivre blanc

Voici une recette pour les fêtes, très raffinée et goûteuse, et pourtant très simple à préparer bien qu’il faille un peu de temps d’attente ! Si vous vous y mettez maintenant, ce sera parfait pour Noël ou la Saint-Sylvestre.

J’ai déballé aujourd’hui un magret séché au poivre blanc de Bélem. Le magret reste dans du gros sel une nuit, puis est lavé, frotté avec un poivre de qualité, puis séché pendant une dizaine de jours minimum.

Coupé en très fines tranches, ce magret est top sur des toasts ou dans une salade verte.

Le poivre blanc de Bélem a un parfum boisé et citronné, parfumé avec une pointe de réglisse, le piquant monte progressivement en bouche, un délice !

Magret de canard au poivre blanc
Ingrédients :

– Déposez un lit de gros sel dans une boite tupperware rectangulaire de type « bac à glace ».
– Déposez le magret côté peau sur le lit de sel.
– Recouvrez le entièrement de gros sel et tassez à la main afin que le sel adhère bien à la chair.
– Fermez la boite et laissez reposer au réfrigérateur une nuit.
– Retirez ensuite le sel et lavez le magret sous l’eau froide. Séchez-le bien à l’aide de papier absorbant.
– Réduisez le poivre en poudre dans un mortier.
– Déposez le magret sur un torchon. Saupoudrez le côté chair avec le poivre blanc moulu.
– Enveloppez avec le torchon en serrant bien.
– Réservez au bas du réfrigérateur 10 jours minimum (jusqu’à 3 semaines pour un magret bien sec).
– Découpez en tranches très fines pour le service !

Article sponsorisé

Restaurant « Le Canard Laqué » à Grenoble

A Grenoble, comme dans toutes les grandes villes les restaurants asiatiques ne manquent pas. Si je tiens à rendre honneur à celui-ci, c’est parce qu’on y a passé un vrai bon moment, et que sa spécialité sort vraiment de l’ordinaire !

Ce petit restaurant est situé en centre-ville, rue Condorcet. On y est très bien accueilli, le personnel est chaleureux et à l’écoute, et pour autant attend bien que tout le monde ait fini pour reprendre la vaisselle. La carte propose des plats traditionnels chinois, et pour ce que j’ai pu voir sur les tables d’à côté les portions ont l’air copieuses !

Et pour en venir à sa spécialité, le Canard Laqué propose son Canard à la Tonkinoise, un canard entier à partager pour 3 ou 4 personnes ! Un collègue m’en avait vanté les mérites, j’ai attendu de trouver 2 amis pour venir avec nous et j’ai enfin pu y aller début Août.

Le Canard à la Tonkinoise, qu’est-ce-que c’est ? Alors il s’agit d’un canard qui a été soigneusement laqué puis cuit au four, et servi en 3 fois.

– D’abord, la peau est coupée en lamelles devant nous, on la déguste avec des petites crêpes et des fines lamelles de concombre et de vert de poireau. Elle est tellement laquée et grillée qu’elle est beaucoup moins grasse qu’on peut le croire, et très croustillante !

– Ensuite, la chair est passée au wok, et est servie avec des nouilles. Celle-ci était très tendre et goûteuse.

– Et enfin, le jus et les petits bouts de chair restants sont servis en soupe. Délicieuse elle aussi !

Verdict : Le tout était à tomber !

Voici quelques photos.

Apéros

Les apéros

Découpage

Découpage

Découpage de la peau

Entrée - Légumes

Petits légumes pour l’entrée

Entrée

Une petite crêpe

Nouilles

Nouilles

Soupe

Soupe

Dessert

Dessert : brioches vapeur au chocolat

  • Les + : Un restaurant qui allie la quantité ET la qualité ! Nous avons apprécié le fait que ce plat sorte de l’ordinaire, qu’il ne soit pas gras, ou frit. Un + pour le timing : nous n’avons jamais attendu, et pour la gentillesse du personnel !
  • Les – : … pas trouvé de moins, vraiment ! Bon en cherchant bien, je dirais que 4 filles ne réussiraient certainement pas à tout finir, je suis sortie bien rassasiée, mais selon les garçons, la quantité était très correcte. Et si on vient en voiture, les places ne courent pas les rues dans le quartier.
  • L’addition : un canard pour 4 + 4 apéros + 1 dessert + 2 cafés = 23,50 € par personne. Plutôt correct !

Restaurant le Canard Laqué
28 Rue Condorcet 38000 Grenoble
04 76 56 98 23

Pommes de terre à la sarladaise et gésiers

Voici une bonne recette d’hiver, consistante à souhait, pour laquelle il ne faut pas compter les calories :-). Pour ma défense, j’en ai fait pour le repas de Monsieur Poire-Chocolat, pendant que je contentais d’une petite salade composée.

Les pommes de terre à la Salardaise viennent de Sarlat, dans le Sud-Ouest, et doivent leur goût et leur croustillant à la graisse de canard dans laquelle elles sont cuites. Hmmm ! Je n’ai pas de graisse de canard ou d’oie à la maison (quelle idée !), je me suis servie de la graisse contenue dans une boite de gésiers confits.

Pommes de terre à la Salardaise et gésiers

Ingrédients pour 2 portions :

  • 5 belles pommes de terre à chair ferme (400 g de pommes de terres crues)
  • 2 gousses d’ail
  • 1 petit bouquet de persil
  • 1 boite de gésiers confits (300 g pour moi)
  • Sel, poivre

– Pelez les pommes de terre, lavez et séchez-les. Coupez-les en rondelles assez épaisses.
– Pelez et hachez les gousses d’ail. Lavez, effeuillez et hachez le persil.
– Récupérez la graisse des gésiers et chauffez-la dans une sauteuse.
– Faites rissoler les pommes de terre quand la graisse est très chaude, cela à feu vif tout en les retournant souvent.
– Salez et poivrez, ajoutez l’ail, le persil, les gésiers, mélangez et couvrez la poêle.
– Faites cuire pendant 20-30 min (à feu moyen) en retournant le tout toutes les 10 min. Les pommes de terre doivent être croustillantes à l’extérieur et moelleuses dedans.
Enjoy !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...