Tartelettes à la ganache montée chocolat au lait

Je vous propose aujourd’hui ma participation au challenge de la rentrée des Chocolats Weiss. Le challenge est autour du thème « Et si on réinventait les grands classiques chocolat« , et le produit à utiliser est le chocolat de couverture lait 38%.

J’ai beaucoup aimé le « vrai goût de cacao » de ce chocolat au lait, et j’ai eu envie de m’en servir pour confectionner des tartelettes très gourmandes, généreusement garnies de ganache montée au chocolat au lait, et fourrées à la pâte de praliné. Un vrai délice !

Tartelettes chocolat laitIngrédients pour 6 tartelettes :

Pour la pâte

  • 250 g de farine
  • 125 g de beurre mou
  • 80 g de sucre glace
  • 40 g de poudre d’amandes
  • 1 œuf
  • 1 pincée de sel

Pour la garniture

  • 6 c. à soupe de pâte de praliné (peut être remplacée par de la pâte à tartiner noisette par exemple)
  • 200 g de chocolat de couverture lait 38%
  • 20 cl de crème entière fleurette

Commencez par réaliser la pâte des tartelettes.

– Dans un saladier, travaillez à la spatule le beurre, la poudre d’amandes, et le sucre glace.
– Incorporez l’oeuf, et mélangez bien.
– Sur le saladier, tamisez  la farine et le sel.
– Travaillez à la main ou à la spatule jusqu’à former une boule.
– Répartissez la boule en 6 petits pâtons.
– Étalez chaque pâton entre deux petites feuilles de papier sulfurisé, et déposez-les, entre les deux feuilles, dans des moules à tartelettes. Modelez la pâte avec les doigts pour qu’elle adhère bien au moule, et coupez ce qui dépasse au dessus des bords.
– Réfrigérez pendant une heure.
– Faites préchauffer votre four à 180°C, ajoutez des haricots secs sur les tartelettes, et faites-les cuire à blanc pendant 15-20 minutes.
– Réservez les fonds de tartelettes précuits.

Pendant que les tartelettes sont réfrigérées, commencez la réalisation de la ganache montée.

– Faites chauffer 7 cl de crème entière.
– Faites fondre le chocolat de couverture au bain marie, puis incorporez au chocolat fondu la crème entière chaude, en 3 fois, en mélangeant bien à chaque fois.
– Ajoutez le reste de crème fleurette, et mélangez bien.
– Réfrigérez pendant 3 heures.

Terminez par l’assemblage, à effectuer au dernier moment.

– Garnissez les fonds de tartelettes avec une cuillère de pâte de praliné.
– Montez la ganache au fouet comme pour une crème chantilly.
– Transvasez la ganache montée dans une poche équipée d’une douille cannelée, et pochez harmonieusement sur les tartelettes.
– Dégustez !

Tarte aux prunes

En ce moment, c’est la fin de la saison des prunes. Il y en a eu beaucoup cette année, j’ai eu la chance qu’on m’en donne un gros paquet ! Un délice à manger juste comme ça, à cuisiner en confiture, ou alors de la façon plus gourmande encore, en tarte.

Ma version de la tarte aux prunes : une pâte brisée (pour moi la pâte brisée express de Sucrissime, version « on met tous les ingrédients dans un tupperware, on secoue, on récupère un pâton », un peu de poudre d’amandes pour éponger le jus des fruits, de belles prunes, et un peu de sucre à la cardamome maison pour saupoudrer (je réserve un peu de sucre dans un pot à confiture, dans lequel je mets des graines de cardamome verte pour l’aromatiser).

J’aime bien associer la cardamome aux fruits, comme dans ce clafoutis, ou ce crumble.

Tarte aux prunes

Ingrédients pour une tarte :

  • 250 g de farine
  • 10 cl de beurre fondu
  • 10 cl d’eau tiède
  • une pincée de sel
  • 1 c. à soupe de sucre
  • QS de prunes (environ 500 g)
  • 2 c. à soupe bombées de poudre d’amande
  • 2 c. à soupe bombées de cassonade (ou de sucre à la cardamome)

– Pour la pâte à tarte : mettez la farine, le beurre fondu, l’eau, le sel et le sucre dans un tupperware. Fermez bien le couvercle, et secouez le plus fort possible dans tous les sens, jusqu’à ce que cela forme une boule de pâte.
– Étalez la pâte dans un moule à tarte, et piquez bien.
– Recouvrez le fond de tarte de poudre d’amandes.
– Coupez les prunes en 2, dénoyautez-les, et disposez-les harmonieusement sur le fond de tarte.
– Saupoudrez de cassonade ou de sucre à la cardamome.
– Enfournez pour environ 30 minutes à 200°C (à surveiller, cela dépend de votre four).
– Dégustez tiède ou froid.

Gâteau au chocolat au coeur coulant carambar

J’ai tenté une fois ce gâteau au chocolat au cœur coulant carambar, il est passé immédiatement dans le top 3 des gâteaux préférés de M. Poire-Chocolat, avec le Trianon et le Millionnaire Shortbread. Il a même exigé que je mette la recette en ligne pour qu’il puisse la refaire si un jour je n’étais pas à la maison… Chose faite 🙂

Je le comprends car c’est une véritable tuerie :-). La base : un gâteau au chocolat – j’ai une recette éprouvée, le Gâteau au chocolat de Chantal (ou meilleur gâteau au chocolat au monde) – et j’ai bricolé au milieu un genre de crème carambar que j’ai mise entre 2 couches de pâte. Le tout était terriblement moelleux, coulant, un vrai délice.

Chocolat-caramel Chocolat-caramel-3Edit : j’ai mis à jour l’article avec les nouvelles photos envoyées par Christian, un gentil lecteur :-). Merci encore ! Je conseille de réduire un peu le temps de cuisson pour la version « muffin » afin de conserver l’aspect « fondant-collant » du gâteau au chocolat !

Ingrédient pour un gâteau :

– Pour le gâteau au chocolat

  • 200 g de chocolat noir pâtissier
  • 150 g de beurre
  • 175 g de sucre
  • 75 g de farine
  • 5 œufs
  • 2 cuillères à soupe de poudre d’amandes
  • Un peu de sucre vanillé

– Pour la crème carambar

  • 25 cl de lait
  • 15 carambars au caramel
  • 1 oeuf
  • 50 g de sucre en poudre
  • 20 g de maïzena

Commencez par la crème carambar.

– Portez à ébullition le lait avec les carambars. Lissez bien quand tout est fondu, et laissez tiédir.
– A part, battez l’œuf avec le sucre en poudre jusqu’à blanchiment.
– Incorporez la maïzena à ce dernier mélange, puis ajoutez le mélange lait-carambars.
– Reversez le tout dans la casserole et remettez à ébullition quelques minutes. Laissez tiédir.

Réalisez le gâteau au chocolat.
– Faites fondre le chocolat avec le beurre. Mélangez pour obtenir un mélange homogène.
– Rajoutez les œufs en mélangeant bien à chaque fois.
– Ajoutez ensuite les sucres, la farine, et la poudre d’amande. Mélangez bien.
– Versez la moitié de la pâte dans un moule à manqué beurré et saupoudré de poudre d’amande.
– Répartissez la crème carambar sur la pâte, puis versez la seconde moitié de la pâte.
– Mettez à cuire à 180°C (Th 6.7), entre 20 et 30 minutes. La cuisson dépend de votre four, la pointe du gâteau doit être humide en ressortant du milieu du gâteau.
– Dégustez chaud, tiède, ou froid !

 

Mousse aux spéculoos

Me voici de retour pour une nouvelle recette ! Comme certains savent peut-être, baby boy a vu le jour le 18/06, le temps est maintenant une denrée rare qui me file entre les doigts, et je fais les courses comme je peux* (*comprendre au jour le jour), donc dur dur de prévoir des recettes !

Mais j’essaie tout de même de préparer des douceurs pour savourer les moments à deux qu’il nous reste :-). Je ne souhaite pas laisser le site tomber à l’abandon, donc comptez sur moi pour venir publier entre deux biberons !

Je tiens cette recette d’un collègue de Monsieur, qui avait ramené ces petites mousses aux spéculoos au boulot;  elles ont été si appréciées qu’il a demandé la recette pour qu’on sache en refaire à la maison.

En les faisant, j’ai bien compris pourquoi elles avaient fait l’unanimité. La recette part sur la même base que le tiramisu (pas forcément light donc 😉 ). J’aime particulièrement leur texture, à la fois fondante et crunchy. Un délice !

Mousse au spéculoosIngrédients pour 6 petits pots :

  • 15-20 spéculoos + 3 pour la déco
  • 3 oeufs
  • 250 g de mascarpone
  • 2 c. à soupe de sucre
  • 1 pincée de sel

– Séparez les blancs des jaunes d’œufs.
– Battez les jaunes avec le sucre jusqu’à que le mélange blanchisse.
– Incorporez le mascarpone au mélange, puis les spéculoos réduits en miettes grossières.
– Montez les blancs en neige ferme (avec la pincée de sel), et incorporez délicatement au reste de la préparation.
– Répartissez dans des petits ramequins et conservez au frais au minimum 2h.
– Au moment de servir, plantez un demi spéculoos dans chaque ramequin.
Bonne dégustation !

Saint-Genix

Voici une recette bien de chez nous : le Saint-Genix. Cette brioche au pralines roses et au sucre perlé nous vient de Saint-Genix-sur-Guiers, village de Savoie presque limitrophe avec l’Isère. Si vous êtes de la région, c’est quasi-sûr que vous avez déjà goûté cette spécialité, en dessert dominical ou à l’heure du café !

Comme toute brioche, il faut s’y prendre la veille, mais le résultat vaut bien l’attente :-).

Saint-Genix

Ingrédients pour 1 gros Saint-Genix (ou 2 petits) :

  • 500 g de farine
  • 250 g d’œufs entiers (un peu moins de 6 œufs, le reste servira à dorer)
  • 2 sachets de levure de boulanger
  • 50 g de lait tiède
  • 250 g de beurre
  • 60 g de sucre
  • 2 pincées de sel
  • 200 g de pralines roses concassées + 10 entières
  • 4 c. à soupe de sucre perlé

– Délayez la levure avec le lait.
– Coupez le beurre en dés.
– Disposez dans le bol d’un robot les œufs entiers, le sucre, la farine, le sel. Mélangez quelques secondes.
– Ajoutez le mélange lait/levure en plusieurs fois, tout en mélangeant bien.
– Ajoutez les dés de beurre.
– Pétrissez  au robot (à la feuille) juste le temps que le mélange se détache des parois. Vous pouvez aussi le faire à la main si vous n’avez pas de robot.
– Déposez la pâte dans un cul de poule, et laisser pousser 30 min à température ambiante.
– Étalez grossièrement la pâte sur une plaque, filmez et entreposez une nuit au réfrigérateur.
– Le lendemain, étalez la pâte sur une surface farinée, pliez-la en quatre et recommencez cette opération à deux reprises.
– Déposez les pralines concassées au milieu de la pâte, et refermez le tout en formant une boule.
– Laissez lever 2 heures. Dorez le dessus, ajoutez quelques pralines entières et du sucre perlé.
– Enfournez 30 minutes à 160°.

Apple crumble cake

J’ai réalisé il y a peu cette recette d’Apple crumble cake de Piment Oiseau, et ce gâteau s’est révélé à la hauteur de la promesse faite par l’auteur : un vrai petit bijou !

On voit parfois ce gâteau dans les livres de cuisine New-Yorkaise, on le dit aussi d’origine anglaise ou irlandaise. Il se constitue d’une couche de gâteau moelleux, léger et aérien légèrement aromatisé à la cannelle, de pommes cuites, et d’une surface de crumble croustillant.

Le résultat est top, lancez-vous ! Je pense qu’on peut remplacer les pommes par d’autres fruits de saison, recouverts d’un peu de semoule fine si ce sont des fruits à jus.

Apple Crumble Cake Apple-Crumb-CakeIngrédients pour un gâteau (8 personnes)

  • 4 pommes moyennes, ou 3 grosses

Pour l’appareil (couche du dessous) :

  • 175 g de farine
  • 115 g de sucre
  • 115 g de beurre mou
  • 2 œufs
  • 2 c. à soupe  de lait
  • 1 c. à café de levure chimique
  • 1 c. à café de cannelle (j’ai mis des épices à pain d’épices pour ma part)
  • 1 pincée de sel

Pour la pâte à crumble :

  • 115 g de farine
  • 1/2 c. à café de levure chimique
  • 85 g de beurre froid
  • 85 g de sucre en poudre

– Préchauffez le four à 180 °C.
– Beurrez un moule à charnière de 23 cm de diamètre (25 cm pour moi), ou tapissez-le de papier sulfurisé.

Préparez la pâte à crumble :
– Mélangez dans un saladier le beurre froid, la farine et la levure chimique du bout des doigts, jusqu’à obtention d’une texture de sable grossier.
– Ajoutez le sucre et mélangez. Réservez au frais.

Préparez l’appareil:
– Mélangez dans un bol la farine, la levure chimique, la cannelle et le sel.
– Mélangez au fouet le beurre mou et le sucre dans un saladier.
– Ajoutez-y un œuf, et la moitié du mélange de farine. Incorporez en fouettant.
– Incorporez le second œuf puis le reste de farine et le lait.
– Mélangez jusqu’à obtention d’un appareil homogène.

Passez au « montage » :
– Versez l’appareil au fond du moule.
– Pelez les pommes, ôtez le trognon et coupez-les en quartiers. Disposez-les au-dessus.
– Parsemez de pâte à crumble et enfournez pour 1 heure.
– A la sortie du four, laissez reposer une quinzaine de minutes avant de démouler le gâteau.
– Saupoudrez de sucre glace avant de servir tiède.

Glace maison au Génépi

L’autre jour, j’ai fait un nouveau test de glace maison. Après la glace au Grand Marnier, la glace aux Caranougats, voici la glace au Génépi.

Aromatisée à la fameuse  liqueur emblématique des Alpes, elle est top pour digérer après une fondue ou une raclette, et reste dans le thème du menu savoyard :-).

Nous avons vraiment apprécié, la texture est bien, on retrouve bien le goût du Génépi, et ça n’est pas trop fort pour autant.

Glace-GenepiIngrédients pour 1 l de glace :

  • 180 ml de lait entier
  • 70 g de sucre
  • 1 œuf
  • 325 g de crème fleurette
  • 8 c. à soupe de Génépi

– La veille, entreposez le bac de la sorbetière au congélateur.
– Le jour-même, versez la crème dans un saladier, et entreposez au frais.
– Chauffez le lait.
– Battez l’œuf avec le sucre.
– Versez lentement le lait chaud dans le mélange œuf/sucre tout en continuant à battre.
– Reversez le mélange obtenu dans la casserole ayant servi à chauffer le lait, et chauffez-le à feu doux tout en remuant fermement jusqu’à ce qu’il commence à épaissir. Ne le laissez pas bouillir !
– Ajoutez le Génépi et mélangez bien.
– Laissez refroidir la crème anglaise aromatisée obtenue à température ambiante.
– Ajoutez-y la crème liquide et mélangez.
– Versez le tout dans la sorbetière et laissez-la tourner pendant 30 minutes.
– Mettez la glace dans un bac au congélateur pendant 1/2 h minimum.
– Sortez-la 10 minutes avant de la déguster.
– Enjoy !

Cette glace est également délicieuse façon « trou normand », c’est à dire arrosée d’un peu de génépi.

Tarte tatin

Voici une recette que j’aime bien réaliser de temps en temps, un classique très gourmand, qui fonctionne à tous les coups : la tarte tatin.

Un classique pas si classique, car j’utilise une technique un peu différente de ce qu’on connait, celle de Christine Ferber, trouvée dans un vieux magazine de cuisine.

Les pommes ne sont pas posées puis cuites avec la pâte mais d’abord compotées au four, dans le caramel. Je trouve que ça apporte vraiment quelque chose en plus, on a ici un vrai goût de « caramel de pommes », les pommes sont fondantes, c’est un vrai délice !
Et pour sentir le vrai goût des pommes, je vous conseille de faire des gros morceaux (pas plus petit que des quartiers).

Tarte Tatin

Ingrédients pour une tarte de 24 cm de diamètre (moule à bord haut)

Pour la pâte :

  • 125 g de farine tamisée
  • 80 g de beurre doux coupé en morceaux
  • 6 à 7 cl (60-70 g) d’eau froide
  • 1 pincée de sel
  • 2 c. soupe de sucre

Pour la garniture :

  • 1,2-1,5 kg de pommes (6 pommes Gala pour moi)
  • 100 + 40 g de sucre semoule
  • 40 g de beurre

Commencez par la pâte.
– Dissolvez le sel dans l’eau.
– Mélangez la farine et le sucre avec le beurre en morceaux rapidement du bout des doigts pour obtenir un mélange sablé.
– Formez un puits dans le mélange farine-beurre-sucre et y l’eau. Travaillez rapidement à la main jusqu’à ce que la pâte soit souple et homogène.
– Étalez ensuite la pâte sur un plan de travail fariné (ou entre deux feuilles de papier cuisson). Il faut former un disque de pâte du diamètre de votre moule, de 2-3 mm d’épaisseur.
– Réservez au frais.

Passez à la garniture.

– Préchauffez le four à 190°C.
– Préparez un caramel en faisant fondre dans une casserole 50 g de sucre à feu doux, en mélangeant doucement avec une cuillère en bois. Quand il a blondi, versez le reste de sucre (50 g). Mélangez à nouveau jusqu’à obtenir une couleur ambrée.
– Versez le caramel dans une moule à manqué.
– Lavez les pommes, épluchez-les, et coupez les en quatre en enlevant le trognon.
– Posez-les à plat sur le caramel en les serrant bien, de manière à recouvrir toute la surface du moule.
– Saupoudrez avec les 40 g de sucre restants, puis de beurre en petits morceaux. Enfournez pendant 30 min : la caramel va mousser, et les pommes vont confire.
– Laissez tiédir.
– Préchauffez à nouveau le four à 190°C.
– Posez le disque de pâte brisée sur les pommes.
– Faites cuire pendant une demi-heure environ, la pâte doit colorer.
– Laissez à peine tiédir et retournez sur un plat de service.

Dégustez par exemple avec une boule de glace et une bolée de cidre doux !

Financiers à la noisette

Je ne sais pas vous, mais moi il m’arrive fréquemment d’avoir des blancs d’œuf sur les bras. Et comme je n’aime pas gaspiller, je les garde dans un petit pot au réfrigérateur et  je les utilise lorsque j’ai un peu de temps, pour faire des meringues, des macarons ou des financiers.

Ce week-end, par flemme manque de temps, j’ai opté pour cette 3° solution. J’avais une fin de paquet de poudre de noisette, et des noisettes entières, j’ai donc réalisé des financiers à la noisette, qui se sont révélés archi moelleux, et tout plein de goût.

Je vous conseille de vous lancer, ça vaut le coup ! Vous pouvez remplacer la poudre d’amande par de la poudre de noisette et ce sera tout aussi bon.

Financiers à la noisette Financiers à la noisetteIngrédients pour 24 mini-financiers, ou 12 plus gros :

  • 100 g de poudre de noisettes
  • 150 g de sucre glace
  • 25 g de farine
  • 2 blancs d’œuf (env 100 g)
  • 100 g de beurre doux
  • 200 g de noisettes pelées

– Préchauffez votre four à 180°.
– Mélangez la poudre de noisettes, le sucre glace, et la farine dans un cul de poule.
– Ajoutez les blancs d’œufs et mélangez.
– Déposez le beurre dans une casserole, et faites chauffer à feu moyen. Le beurre va fondre, mousser un peu, puis colorer légèrement et dégageant une odeur de noisette.
– A ce stade, ôtez-le du feu et filtrez-le.
– Ajoutez-le à la pâte. Mélangez bien.
– Coulez la pâte dans des moules à financier, ou des moules à muffins si vous n’en avez pas !
– Concassez les noisettes et répartissez-les dans la pâte.
– Enfournez pour 15 minutes (mini-financiers) ou 20 minutes (s’ils sont plus gros).
– Démoulez et laissez refroidir sur une grille à pâtisserie.
– Servez avec un café, une salade de fruits, de la glace…

Glace aux Caranougats

Me revoilà avec la 1ère recette de l’année, qui fut le dessert de notre pré-repas de Noël avec M. Poire-Chocolat. Dans la famille Carambar, j’ai toujours eu mon petit chouchou : le Caranougat, au caramel tendre et cœur de nougat. Je le trouve presque meilleur que l’original !

Lorsque j’ai vu cette recette de glace aux Caranougats sur le site de Pure Gourmandise, je l’ai tout de suite mise dans mes favoris : comment ai-je pu ne pas y penser avant ?

Je l’ai donc testée, et elle est parfaite : crémeuse, avec un super goût de Caranougat. Je vous recommande donc cette recette !

NB : si vous utilisez une sorbetière, pensez à mettre le bac au congélateur 12 heures avant minimum.

Glace Caranougat

Ingrédients pour 1 l de glace :

  • 25 cl de lait
  • 24 Caranougats + 4
  • 20 cl de crème entière liquide
  • 3 jaunes d’œufs (j’ai congelé les 3 blancs restants pour faire des macarons ou des meringues 🙂 )

– Faites chauffer à feu moyen le lait avec les 24 barres de Caranougat.
– En même temps, mettez les jaunes d’œufs dans un cul-de-poule, et fouettez vivement et longuement jusqu’à qu’ils soient mousseux.
– Quand les Caranougats sont fondus et que le lait est devenu frémissant, incorporez la crème puis mélangez le tout.
– Ajoutez les jaunes et laissez épaissir sur feu moyen en fouettant en continu jusqu’à obtenir une crème onctueuse.
– Laissez complètement refroidir avant de placer durant une heure au moins au réfrigérateur.
– Coupez les 4 barres de Caranougat restantes en petits dés, et incorporez-les à la crème bien froide.
– Versez dans la sorbetière et laissez tourner pour environ 30 minutes. Transvasez dans dans un bac à glace et congelez pendant 30 minutes minimum avant de servir ou conservez au congélateur.

Dégustez !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...