Pizza au gorgonzola

Voici une recette de type « fond de frigo » qui nous bien régalés : une pizza fine au gorgonzola, ce merveilleux fromage italien à pâte persillée très crémeux… Cela change du bleu et apporte un petit « plus » côté texture.

J’ai utilisé ma technique habituelle pour une répartition bien homogène : je fais préalablement fondre le gorgonzola dans de la crème fraîche.

Dans les mêmes proportions, cette crème peut être utilisée dans des pâtes, ou pour accompagner une viande. Un délice !Pizza gorgonzolaIngrédients pour une pizza

Pour la pâte :

  • 250 g de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • 1 c. à soupe d’huile d’olive
  • 10 cl d’eau tiède

Pour la garniture  :

  • 100 g de gorgonzola
  • 100 g de lardons fumés type « allumettes »
  • 10 cl de crème liquide
  • Poivre du moulin

Commencez à préparer la pâte, environ 1h00 avant de servir.
– Déposez la farine, la levure, le sel et l’huile d’olive dans un saladier.
– Ajoutez la moitié de l’eau, et pétrissez à la main. Ajoutez ensuite l’eau tout doucement (il ne vous en faudra peut-être pas la totalité), jusqu’à obtenir la consistance idéale : très souple, ni sèche ni collante.
– Continuez de pétrir jusqu’à obtenir une belle boule. Recouvrez le saladier avec un linge.
– Laissez-la « pousser » à température ambiante, ou même près d’un radiateur si possible, cela pendant une heure environ.
– Étalez-la ensuite au rouleau à l’épaisseur souhaitée et recoupez les bords si nécessaire.
– Déposez la pâte sur une plaque couverte de papier sulfurisé ou d’un tapis de silicone.
– Préchauffez le four à 280°C.
– Faites fondre la crème et le gorgonzola et mélangez bien.
– Répartissez ce mélange sur la pâte.
– Ajoutez les lardons, et un peu de poivre
– Enfournez pour 10-15 minutes.
– Dégustez chaud avec une petite salade !

Caramel au beurre salé (Salidou)

Ceux qui me connaissent un peu savent que je place la sauce caramel au beurre salé au top du top de la gourmandise 🙂 J’adore en déguster lorsque je vais en Bretagne, et même partout dès lors que j’en vois en fait. Avec son petit goût salé qui titille la papille, ce sauce est top sur des glaces, des crêpes, du gâteau, en tartine et même simplement à la cuillère !

J’utilise la recette de Bernard que je partage ici, elle est top et a exactement la texture et le goût que j’adore.

Je rajouterais qu’elle est rapide et facile à faire, et qu’elle se conserve bien : plus aucun prétexte pour ne pas l’adopter immédiatement !

Caramel beurre salé

Ingrédients pour 2 petits pots

  • 180 g de sucre
  • 100 g de beurre salé
  • 20 cl de crème épaisse (j’ai une fois utilisé de la crème liquide et ça marchait bien aussi )
  • 3 pincées de fleur de sel

Réalisation de la sauce caramel (il vous en restera sûrement un peu) :

– Commencez par mettre le beurre, la fleur de sel et le sucre dans une casserole à fond épais. Ajoutez un trait d’eau (juste de quoi imbiber un petit peu le sucre).
– Faites fondre sur feu modéré à fort en mélangeant avec une cuiller en bois. Le mélange va mousser et commencer à se colorer. Il faut alterner et modifier le feu en fonction du résultat que l’on observe dans la casserole. Le caramel va se faire, attention à bien mélanger pour éviter que le fond brûle.
– En dehors du feu, quand le caramel a une belle couleur brune, ajoutez la crème en plusieurs fois, en mélangeant bien à chaque fois.
– Remettez sur le feu pour remonter à ébullition et refondre les éventuels petits morceaux de sucre qui restent.
– Versez le caramel très chaud dans des petit pots à confiture bien propre.
– Laissez refroidir et conservez ensuite au frais.

On peut la déguster immédiatement, ou la laisser au réfrigérateur quelques heures pour plus de fermeté.

Bonne dégustation !

Mini-quiches au Saint-Marcellin

Vous l’aurez compris, le fromage et moi, c’est une grande histoire d’amour… Je vous propose la recette d’un de mes derniers « bidouillages » qui nous a vraiment régalés : des mini-quiches au Saint-Marcellin, ce petit fromage au lait de vache bien goûteux typique du Dauphiné. Chaud et gratiné, c’est une merveille !

Quiche Saint-MarcellinMini-quiches au Saint-Marcellin ( x 4) :

  • 1 rouleau de pâte feuilletée
  • 20 cl de crème liquide
  • 2 œufs
  • 2 Saint-Marcellin
  • 100 g de lardons type « allumettes »
  • Sel, poivre

– Préchauffez votre four à 180°C.
– A l’aide d’un moule à tartelette retourné, découpez 4 cercles de pâtes feuilletée.
– Chemisez les moules avec la pâte et réservez.
– Faites dorer les lardons. Répartissez-les sur les fonds de tarte.
– Battez à la fourchette les œufs avec la crème, puis assaisonnez à convenance. Ajoutez ce mélange sur les fonds de tarte.
– Coupez les Saint-Marcellin en 2 dans le sens de la largeur, puis déposez un disque sur chaque fond de pâte (côté « croûte » au dessus).
– Enfournez pendant 15 minutes.

Servez immédiatement avec une bonne salade verte, et une petite vinaigrette à l’huile de noix… de Grenoble bien sûr ;-).

Gâteau magique

Ca y est, j’ai enfin testé LE gâteau à la mode, le must-do du moment qu’on voit sur tous les blogs : le gâteau magique.

Pourquoi magique ? Parce qu’en cuisant, il se divise en 3 couches : une génoise au-dessus, une crème au milieu, et un flan un peu ferme en dessous.

En plus d’en jeter, il est très simple à faire. J’ai réalisé la version de base, à la vanille, en suivant la recette de Papilles et Pupilles, une tuerie !

Bon, par contre, depuis que j’ai repris le travail, je n’ai plus vraiment l’occasion de prendre de jolies photos avec lumière naturelle… J’essaierai de refaire la photo de ce gâteau bientôt.

Gateau magiqueIngrédients pour un gâteau de 24 cm de diamètre (taille obligatoire) :

  • 50 cl de lait
  • 2 gousses de vanille
  • 4 œufs
  • 150g de sucre en poudre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 cuillère à soupe d’eau tiède
  • 125 g de beurre
  • 110 g de farine
  • 1 pincée de sel
  • 1 moule rond, diamètre 24 cm, en silicone ou chemisé de papier cuisson

– Faites chauffer le lait avec la vanille en poudre. Ôtez-le du feu et laissez tiédir.
– Séparez les blancs des jaunes d’œufs.
– Montez les blancs en neige ferme. Réservez.
– Fouettez les jaunes avec les sucres et l’eau jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
– Préchauffez le four à 150° C chaleur statique.
– Faites fondre le beurre, laissez-le tiédir et incorporez-le à la préparation jaunes-sucre.
– Ajoutez la farine et le sel et mélangez bien.
– Versez ensuite le lait vanillé en continuant de fouetter.
– Incorporez les blancs en neige au mélange, tout doucement, à l’aide d’un fouet. Il ne faut pas les dissoudre dans la pâte : il doit rester de gros grumeaux.
– Versez dans le moule.
– Enfournez pour 50 min.
– Laissez refroidir et placez 2 h au réfrigérateur avant de démouler.

Enjoy !

Raviolis à cuisiner à la crème de parmesan

J’ai été contactée en septembre pour participer au concours Zapetti autour de leur nouveau produit Le Ravioli « à cuisiner ».

Ce ravioli en conserve bien garni en viande est proposé sans sauce, afin de le cuisiner à sa façon. J’ai proposé une recette simple et bien gourmande : les raviolis à cuisiner à la crème de parmesan, servis en mini-cocottes. Je réalise souvent cette sauce, rapide et facile à faire, pour les pâtes, le risotto, les pizzas blanches…

Après test, le tout était délicieux et présentait bien, une recette à garder sous le coude pour les journées bien remplies !

Raviolis-en-nage-de-parmesan-Poire-chocolat

Ravioli « à cuisiner » ZapettiNOMBRE DE PERSONNES : 4

TEMPS DE PRÉPARATION : 10 minutes

TEMPS DE CUISSON : 10 minutes

INGRÉDIENTS :

  • 1 boîte de Raviolis à cuisiner
  • 75 g de parmesan
  • 20 cl de crème liquide
  • Gruyère râpé
  • Poivre du moulin

PRÉPARATION :

  •  Préchauffez le four à 220°C.
  • Déposez les raviolis dans une passoire, rincez-les à l’eau claire, et égouttez-les bien.
  • Répartissez-les dans 4 mini-cocottes.
  • Versez le parmesan et la crème liquide dans une casserole.
  • Faites chauffer à feu doux tout en remuant jusqu’à que le parmesan soit fondu.
  • Goûtez et assaisonnez.
  • Ajoutez une pincée de gruyère râpé sur chaque mini-cocotte.
  • Enfournez pour 10 minutes.

Yaourts maison

Bonsoir à tous ! Cela fait longtemps que je ne vous ai pas proposé de recette, en effet, entre la rentrée, la reprise du travail, et baby boy avec qui je passe pas mal de temps,  je n’ai plus beaucoup de temps pour bloguer ! Je profite d’un petit moment de répit pour vous parler d’une de mes dernières « expériences ».

Il y a quelques temps, j’ai profité d’une super promo au magasin d’usine Tefal (LE magasin dans lequel je pourrais faire fondre ma CB), pour m’acheter une yaourtière. J’adore les yaourts fermiers, bien épais et onctueux et j’avais vraiment envie de tester la version « maison ».

Après avoir regardé un peu des recettes par-ci, par-là et fait quelques tests, j’ai trouvé LA recette parfaite, qui vaut vraiment le coup. C’est très facile à faire, les yaourts sont super bons, et je pense que c’est un peu moins cher que les yaourts « haut de gamme » du commerce.

Il suffit de mélanger du lait entier, un yaourt, un peu de lait en poudre, et de faire prendre en yaourtière 8h. C’est tout !

Yaourt

Ingrédients pour 8 yaourts natures :

  • 1 l de lait entier à température ambiante
  • 1 yaourt (j’en prend un tout simple, de marque distributeur)
  • 1 c. à soupe bombée de lait en poudre

– Versez le yaourt dans un saladier.
– Incorporez le lait en plusieurs fois, en fouettant.
– Incorporez le lait en poudre et mélangez bien.
– Répartissez le mélange dans les pots de yaourt.
– Lancez la yaourtière pour 8h.
– Réfrigérez ensuite au moins 4h.
– Dégustez !

Variantes :

  • Yaourt sucré : ajoutez au mélange 8 c. à soupe de cassonade.
  • Yaourt vanille : ajoutez au mélange 6 c. à soupe de cassonade et 2 c. à soupe d’extrait de vanille.
  • Yaourt confiture : déposez 1 belle c. à soupe de gelée ou de confiture de votre choix au fond des pots avant d’ajouter le mélange lait/yaourt et de faire tourner la yaourtière. Une mention spéciale à la confiture de mirabelle :-).
  • Yaourt crème de marrons : déposez 1 belle c. à soupe de crème de marrons au fond des pots avant d’ajouter le mélange lait/yaourt et de faire tourner la yaourtière.
  • Yaourt aromatisé : ajoutez au mélange 8 c. à soupe du sirop de votre choix (j’ai testé avec du sirop de violette, c’était bien bon).
  • Yaourt au miel : déposez 1 belle c. à soupe de miel au fond des pots avant d’ajouter le mélange lait/yaourt et de faire tourner la yaourtière.

Attention, si vous mettez des fruits crus dans vos yaourts, ils vont probablement tourner.

Tartelettes à la ganache montée chocolat au lait

Je vous propose aujourd’hui ma participation au challenge de la rentrée des Chocolats Weiss. Le challenge est autour du thème « Et si on réinventait les grands classiques chocolat« , et le produit à utiliser est le chocolat de couverture lait 38%.

J’ai beaucoup aimé le « vrai goût de cacao » de ce chocolat au lait, et j’ai eu envie de m’en servir pour confectionner des tartelettes très gourmandes, généreusement garnies de ganache montée au chocolat au lait, et fourrées à la pâte de praliné. Un vrai délice !

Tartelettes chocolat laitIngrédients pour 6 tartelettes :

Pour la pâte

  • 250 g de farine
  • 125 g de beurre mou
  • 80 g de sucre glace
  • 40 g de poudre d’amandes
  • 1 œuf
  • 1 pincée de sel

Pour la garniture

  • 6 c. à soupe de pâte de praliné (peut être remplacée par de la pâte à tartiner noisette par exemple)
  • 200 g de chocolat de couverture lait 38%
  • 20 cl de crème entière fleurette

Commencez par réaliser la pâte des tartelettes.

– Dans un saladier, travaillez à la spatule le beurre, la poudre d’amandes, et le sucre glace.
– Incorporez l’oeuf, et mélangez bien.
– Sur le saladier, tamisez  la farine et le sel.
– Travaillez à la main ou à la spatule jusqu’à former une boule.
– Répartissez la boule en 6 petits pâtons.
– Étalez chaque pâton entre deux petites feuilles de papier sulfurisé, et déposez-les, entre les deux feuilles, dans des moules à tartelettes. Modelez la pâte avec les doigts pour qu’elle adhère bien au moule, et coupez ce qui dépasse au dessus des bords.
– Réfrigérez pendant une heure.
– Faites préchauffer votre four à 180°C, ajoutez des haricots secs sur les tartelettes, et faites-les cuire à blanc pendant 15-20 minutes.
– Réservez les fonds de tartelettes précuits.

Pendant que les tartelettes sont réfrigérées, commencez la réalisation de la ganache montée.

– Faites chauffer 7 cl de crème entière.
– Faites fondre le chocolat de couverture au bain marie, puis incorporez au chocolat fondu la crème entière chaude, en 3 fois, en mélangeant bien à chaque fois.
– Ajoutez le reste de crème fleurette, et mélangez bien.
– Réfrigérez pendant 3 heures.

Terminez par l’assemblage, à effectuer au dernier moment.

– Garnissez les fonds de tartelettes avec une cuillère de pâte de praliné.
– Montez la ganache au fouet comme pour une crème chantilly.
– Transvasez la ganache montée dans une poche équipée d’une douille cannelée, et pochez harmonieusement sur les tartelettes.
– Dégustez !

Tarte aux prunes

En ce moment, c’est la fin de la saison des prunes. Il y en a eu beaucoup cette année, j’ai eu la chance qu’on m’en donne un gros paquet ! Un délice à manger juste comme ça, à cuisiner en confiture, ou alors de la façon plus gourmande encore, en tarte.

Ma version de la tarte aux prunes : une pâte brisée (pour moi la pâte brisée express de Sucrissime, version « on met tous les ingrédients dans un tupperware, on secoue, on récupère un pâton », un peu de poudre d’amandes pour éponger le jus des fruits, de belles prunes, et un peu de sucre à la cardamome maison pour saupoudrer (je réserve un peu de sucre dans un pot à confiture, dans lequel je mets des graines de cardamome verte pour l’aromatiser).

J’aime bien associer la cardamome aux fruits, comme dans ce clafoutis, ou ce crumble.

Tarte aux prunes

Ingrédients pour une tarte :

  • 250 g de farine
  • 10 cl de beurre fondu
  • 10 cl d’eau tiède
  • une pincée de sel
  • 1 c. à soupe de sucre
  • QS de prunes (environ 500 g)
  • 2 c. à soupe bombées de poudre d’amande
  • 2 c. à soupe bombées de cassonade (ou de sucre à la cardamome)

– Pour la pâte à tarte : mettez la farine, le beurre fondu, l’eau, le sel et le sucre dans un tupperware. Fermez bien le couvercle, et secouez le plus fort possible dans tous les sens, jusqu’à ce que cela forme une boule de pâte.
– Étalez la pâte dans un moule à tarte, et piquez bien.
– Recouvrez le fond de tarte de poudre d’amandes.
– Coupez les prunes en 2, dénoyautez-les, et disposez-les harmonieusement sur le fond de tarte.
– Saupoudrez de cassonade ou de sucre à la cardamome.
– Enfournez pour environ 30 minutes à 200°C (à surveiller, cela dépend de votre four).
– Dégustez tiède ou froid.

Gratin de pâtes « Macaroni and Cheese »

Lors de mon voyage à New-York en 2009, j’avais adoré le « mac’n’cheese« , le gratin de macaronis au cheddar, un must de la gastronomie new-yorkaise. Après 8 jours sans fromage, l’odeur en entrant dans le restaurant m’avait limite fait entrer en transe !

La grosse dose de cheddar, la sauce type béchamel légèrement moutardée… Tout cela forme un mariage des plus heureux. Ce qui est sûr, c’est que c’est bien plus qu’un gratin de pâtes…

J’ai trouvé une recette sympa sur le site Cuisine américaine- Culture USA, et après test, je la trouve vraiment top… J’ai bien retrouvé le goût de là-bas, au détail près qu’à New-York il n’y avait pas de chapelure dessus, je n’en remettrai peut-être pas la prochaine fois.

Gratin de pâtes au cheddarPour 6 personnes soit un grand plat à lasagnes :

  • 500 g de macaronis
  • 350 grammes de cheddar râpé (pouvant être remplacés par du cantal)
  • 70 grammes de beurre
  • 40 cl de lait concentré non sucré
  • 1 c. à soupe de moutarde de Dijon
  • 2 c. à soupe de farine
  • 30 cl de lait
  • 1 pincée de sel
  • 2 poignées de chapelure

– Faites cuire les macaronis dans de l’eau salée en suivant les instructions de la boite. Égouttez-les sous l’eau froide, et réservez.
– Préchauffez le four à 180°C.
– Faites chauffer 50 grammes de beurre à feu moyen dans une casserole.
– Quand le beurre commence à frémir, ajoutez la farine et remuez sans arrêt jusqu’à ce que le mélange fonce un peu.
– Incorporez le lait concentré, toujours en remuant.
– Rajoutez la moutarde et le sel, et continuez à remuer pendant environ 5 minutes, le mélange doit épaissir et devenir crémeux.
– Ajoute le lait et environ 75% du cheddar râpé et mélangez jusqu’à ce que le mélange soit bien homogène.
– Répartissez les macaronis dans le plat à gratin, et versez la sauce par dessus.
– Remuez avec une cuillère en bois pour que la sauce soit bien répartie.
– Faites fondre les 20 grammes de beurre restants et mélangez la chapelure.
– Parsemez le dessus du gratin avec le mélange beurre / chapelure, et le reste du cheddar râpé.
– Enfournez pour 15 minutes en mode grill ou jusqu’à que le plat soit doré.

Enjoy !

Paella royale

Il y a quelques mois, nous avons fêté les 30 ans de M. Poire-Chocolat. Pour ses amis venus de loin, nous avons fait une soirée à la maison. Notre idée était de leur cuisiner une paella royale bien garnie. Je n’en avais jamais fait et ne savais pas par où commencer. J’ai donc demandé la recette de notre ami Jojo, qui nous a déjà régalé plusieurs fois avec des belles paellas, généreusement garnies et délicieuses.

Nous avons bien réussi à la refaire, le résultat était top, je vous partage donc la recette pour 8 personnes.

A savoir qu’il faut un plat spécial, une sorte de grande poêle plate, mais pour 8 personnes notre plus grande poêle a suffit (c’était juste !). Nous avons aussi anticipé et fait cuire les viandes et les fruits de mer (séparément) la veille, et les avons stockés dans des boites au réfrigérateur.

D’autre part, notez qu’une fois les éléments bien disposés, et le riz bien réparti, on ne touche plus à rien. Il ne faut surtout pas touiller pendant la cuisson !

Enfin, la recette originale inclut du safran, si vous en avez vous pouvez bien sûr en utiliser, cela n’en sera que meilleur (j’en mettrai ici une dizaine de brins).

En tout cas, cette recette qui peut faire peur est carrément faisable, en s’organisant bien, et le résultat est top et super convivial !

Paella

Ingrédients pour 8 personnes :

  • 8 pilons de poulet
  • 4 cuisses de lapin (optionnel)
  • 8 tranches fines de chorizo
  • 16 crevettes
  • 8 langoustines
  • 400 g de moules
  • 2 grosses poignées de calamars surgelés
  • 1 louche bombée de petits pois surgelés
  • 1 poivron rouge
  • 2 oignons
  • 2 gousses d’ail
  • 300 g de riz long étuvé
  • 30 g de concentré de tomates (1petite boite)
  • 1/2 bouquet de persil plat
  • 1,1 l d’eau
  • 2 c. à s. bombées d’épices pour paella (mélange acheté tout prêt)
  • Huile d’olive
  • Sel
  • Poivre

 

Étapes pouvant se faire la veille :

– Faites revenir le poulet avec un filet d’huile d’olive, et un oignon et un gousse d’ail émincés. Réservez.
– Dans la même poêle, faites revenir le lapin avec un filet d’huile d’olive, et un oignon et un gousse d’ail émincés. Réservez.
– Nettoyez la poêle, puis faites-y revenir à feu moyen les crevettes et les langoustines avec un filet d’huile d’olive et un peu de persil. Réservez.
– Toujours dans la même poêle, faites revenir les calamars préalablement décongelés dans un peu d’huile d’olive. Réservez.
– Lavez, épépinez, et coupez le poivron en lamelles. Réservez.

Étapes à faire le jour même :
– Grattez les moules pour enlever les algues, filaments ou petits coquillages collés. Nettoyez les ensuite rapidement sous le robinet d’eau froide en les frottant pour éliminer le sable. Immergez-les ensuite dans un récipient d’eau, si certaines moules remontent à la surface au lavage, c’est le signe qu’il faut les jeter. Égouttez-les et réservez-les.
– Hachez le persil.
– Préparez le bouillon en faisant chauffer l’eau et les épices pour paella. Lorsque le mélange frémit, sortez la casserole du feu et dissolvez-y le concentré de tomates.
– Versez le bouillon dans le plat à paella.
– Disposez harmonieusement le poulet et le lapin au fond du plat, en partant des bords du plat.
– Répartissez le riz harmonieusement par dessus.
– Disposez ensuite les légumes, le chorizo, les moules puis les crustacés. Posez ces derniers en rosace.
– Faites mijoter pendant 20 minutes à découvert, à feu doux.
– Ajoutez le persil, couvrez.
– 10 minutes avant le service, faites réchauffer.

Dégustez !

Si vous souhaitez accompagner ce plat d’un vin, j’ai trouvé cet article qui est plutôt intéressant.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...