La Tour des Sens, version 2017

Pendant ce début d’année 2017, j’ai suivi avec plaisir et entrain une de mes émissions préférées : Top Chef. Et cette saison, j’étais à fond derrière un candidat isérois : Jérémie Izarn, le jeune chef qui a repris la « Tour des Sens » à Tencin en 2016… qui s’est révélé être le grand gagnant !

Nous y avions déjà fait une visite début 2014 avec l’ancien chef, c’était un très bon moment, bien que certaines associations de saveurs nous avaient déroutés, et que, de mémoire, le cadre nous avait paru un peu vieillot.

Jérémie a dépoussiéré les lieux, en créant un décor à l’image de sa cuisine : moderne et tourné vers la nature.

Tous les plats étaient parfaits, tant dans le dressage – toujours impeccable et souvent coloré -, les associations – parfois détonantes – , et les goûts – à tomber.

Aucune fausse note, et de belles découvertes, bref, peut-être la meilleure table de l’agglomération grenobloise.

Nous avons pris le menu Diapason, à 64 € (Février 2017).

Mise en bouche : Espuma de topinambour, noix de macadamia

Espuma de topinambour, noix de macadamia
Entrée : FOIE GRAS CUBIQUE AU CŒUR TENDRE, version 2017 d’une terrine de Foie-gras, pommes et coing en textures…

 

Une très belle interprétation du classique foie gras. Le chutney de coing se démarque par rapport à des goûts plus classiques comme figue ou oignon, les petits dés de coings apportent du croquant, et mention spéciale au cœur coulant de coing qui se cache dans le cube : quelle inventivité !

FOIE GRAS CUBIQUE AU CŒUR TENDRE

FOIE GRAS CUBIQUE AU CŒUR TENDRE

Le fameux œuf parfait de la finale de Top Chef, cuit à 64°C pour un jaune et un blanc parfaitement coulants ! La mouillette apporte du croquant, et le bouillon au Lard de Colonata est très goûteux.

Œuf cuit à 64°C, bouillon épais de gras noble et mouillette végétale de saison

Le dos cuit à basse T°C dans une membrane de vin à l’encre, beignet de carottes fanes confites, crispys de spaghettis, risotto de riz sauvage, crème et sauce aigre-douce à l’endive

Peut-être le plat que j’ai moins aimé. Très bon, mais un peu salé, et surtout, l’encre de seiche… ça noircit la bouche et les dents ! Néanmoins, le poisson est très bien cuit, et les beignets de carotte sont délicieux.

K-BIO EN MONOCHROME DE NOIR

Filet de pigeonneau de la maison Chabert grillé à la tomme de Savoie, poudre de tomme, crème de châtaigne, mangues avion, crosnes et jus des carcasses.

Une association de saveur pouvant paraître surprenante, mais curieusement, le tout matche très bien. Le pigeon est cuit longtemps et doucement, ce qui ne lui apporte pas du tout ce goût de gibier que je n’aime pas du tout. Il est fort Jérémie !

Filet de pigeonneau de la maison Chabert grillé à la tomme de Savoie, poudre de tomme, crème de châtaigne, mangues avion, crosnes et jus des carcasses.

Pour moi qui ne suis pas fan de pigeon, ce dernier a été remplacé par un filet de truite basse température (comme lors de la finale !).

Truite basse températureDessert : BLACK PEARL SUCRÉE, inspiration de ma folle aventure TOP CHEF

Là aussi un clin d’oeil à Top Chef, avec sa technique « signature » : le sucre soufflé. Un rendu magnifique, une bulle qu’il faut casser pour découvrir un cœur surprise très original : une association de goûts / textures butternut – noisette. Et ça marche très bien.

Black pearl

  • Les + : La surprise, l’expérience gastronomique, le service, le timing, le goût, la générosité, le cadre, le service, et le chef, bien sûr, qui vient saluer les clients en fin de service. Le même que dans l’émission :  simple, abordable, passionné.
  • Les – : Aucun !
  • L’addition : 128 € sans vin pour 2 personnes (2 menus « Diapason » à 64 € ).

Restaurant la Tour des Sens
Route de Theys – 38750 TENCIN
Tél : 04 76 04 79 67
Mardi – Samedi 12h00 – 14h00 / 19h30 – 00h00
http://www.latourdessens.fr/

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

4 réflexions au sujet de « La Tour des Sens, version 2017 »

  1. C’est un sacré menu! le petite bulle me fait particulièrement envie, qu’est ce qui se trouve dedans exactement?

    RépondreRépondre
  2. Le drôle d’oiseau et le potiron un peu cochon, j’aime bien 😀 Blague à part, tout me semble succulent et la présentation est top… Il y en a pour les pupilles et pour les papilles, il est peu de le dire. Chapeau

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *