Notre tour d’Islande – Août 2010

Un petit retour sur le beau, magnifique, inoubliable voyage que nous avons fait cet été : le tour de l’Islande.

Un peu frais par moments, mais quel spectacle… On en a pris plein les yeux tous les jours… Je ne savais pas qu’il existait tant de nuances de vert et de bleu !

Ce pays est pour moi la définition même de la nature : on y voit l’eau sous toutes ses formes, (mer, glaciers, lac glaciaires, cascades, torrents, lacs…) les montagnes, les prairies, les volcans…

Nous avons atterri à l’aéroport international de Reykjavik (à l’Ouest de l’île), nous avons loué une voiture, et fait le tour de l’île d’Est en Ouest en longeant les côtes (environ 1900 km parcourus). Ci-dessous une carte pour vous repérer :

Voici une sélection de photos de notre voyage, placées chronologiquement (donc d’Est en Ouest).

Le 1er jour, nous sommes allés nous baigner au Blue Lagoon, pas très loin de l’aéroport. Inoubliable ! Dans ce SPA en plein air, on se baigne dans des eaux laiteuses à 37° C, on ne sent pas du tout le froid ambiant, et le bien-être est total. A noter : le prix d’entrée pour les adultes est d’environ 28 €.

En fin d’après-midi, nous avons fait une halte à la zone géothermique de Krisuvik. Nous avons pu y voir des fumées de soufre qui sortaient du sol, de la boue qui bouillonnait, c’était impressionnant. Le sol était tiède au toucher, et les pierres joliment colorées.

Le deuxième jour, nous sommes allés visiter le Parc National de Thingvellir. C’est le lieu de rassemblement originel d’un des plus vieux parlements du monde : l’Althing. Là encore, c’était magnifique !

Un peu plus tard dans la journée, nous avons vu ce qui fut peut-être le plus impressionnant de notre voyage : le geyser Strokkur, dans le site de Geysir. L’eau jaillit toutes les 5 – 6 minutes, et le geyser est plus ou moins haut : je dirais entre 10 et 20 mètres. C’est génial de voir l’eau qui bout dans le trou de plus en plus fort, jusqu’au moment où elle monte ! Et selon la présence ou non de vent, les touristes peuvent se faire asperger :-).

Pour terminer cette journée riche en émotions, nous sommes allés voir les chutes de Gullfoss. Ces doubles chutes bouillonnantes de 32 et 70 m de haut offrent un spectacle majestueux ! De la vapeur d’eau remontait jusqu’à nous, et nous avions entendu le bruit depuis le parking, à 500 m…

Le point marquant de notre 3° journée fut la nuit que nous avons passée au « camping » de Thakgil, à une dizaine de km au nord de Vik. Nous n’avions pas trouvé d’hébergement dans cette ville (même 3 mois à l’avance !) et avions finalement opté pour ce lieu, « seulement à 10 km »… Mais 10 km de très mauvaise route, réalisés avec une voiture de location qui n’avait rien d’un 4*4 ça donne presque 3/4 h de trajet au beau milieu de nulle part… Et on est arrivés là, dans ces petits bungalows pour 4, perdus dans la nature, meublés avec du mobilier IKEA :-). On y a bien dormi, mais la douche (dans  un autre bungalow), fut rapide vu l’isolation. Rétrospectivement on en rit, mais sur le coup nous nous demandions vraiment où nous allions !

Le lendemain matin, balade inoubliable sur la plage de sable noir de Vik. Une atmosphère grise et noire comme nulle part ailleurs… Nous y avons vu des multitudes d’oiseaux (et pas de macareux malheureusement, comme vendu dans les guides), et surtout un phoque qui nageait, d’assez près !

Plus tard dans la journée, nous sommes arrivés (encore) à un lieu magique : le Jökulsarlon. Cette lagune glaciaire, c’est un des des endroits où le Vatnajökull (le plus grand glacier d’Islande) se jette dans la mer. On y voir d’énormes icebergs gris et bleus détachés du glacier qui flottent, c’est assez surréaliste… Nous y avons fait une balade en bateau, il faisait très très froid, mais ça valait le coup pour la vue, et les explications de Gunna, notre guide.

Nous avons dormi le soir à Höfn (à prononcer « Keupn« , signifie « Port »), jolie ville portuaire du Sud-Est. On y a une très belle belle vue sur les langues du glacier Vatnajökull.

Le lendemain, nous avons longé la côte, découvert les fjörds de l’Est (toutes les villes qui se terminent en -fjördur ;-)) et sommes arrivés en fin d’après-midi à Seyðisfjörður. Ce petit village est entouré de montagnes, et est accolé à une longue bande de mer. Vraiment très joli !

Le lendemain, direction Lac Myvatn (sous la pluie puis la neige !). Mention spéciale à Dimmurborgir, ce champ de lave dans lequel on peut se promener : Tolkien a du venir ici lorsqu’il a imaginé le Mordor !

En toute fin d’après-midi, et toujours sous la pluie, nous sommes arrivés à la deuxième ville d’Islande, Akureyri (17 500 hab. !), après un détour par la petite ville côtière d’Husavik dont voici la belle église ! Husavik est le point de départ de balades en mer pour voir les baleines (pas possible pour nous à cause du temps) et pour voir les aurores boréales (pas la saison pour nous, dommage !).

Une photo prise en route, dans le Nord de l’île…

Deux jours plus tard, nous étions dans la péninsule de Snæfellsnes, à L’Est de l’île. Là encore de beaux, très beaux paysages à perte de vue. Remarquez le volcan (éteint) Snæfellsjökull, avec son panache neigeux au bout de la péninsule ! Nous avons marché sur ce volcan, on y a une très belle vue !

Et voilà, nous avons bouclé la boucle, nous revoilà à Reykjavik ! Nous avons pris 2 jours pour visiter cette capitale, qui gagne à être connue ! Cette ville n’est pas grande, mais est très charmante. Par certains côtés on se serait crus à New-York, à Greenwich Village ou Soho : des boutiques bobo, des drapeaux arc-en-ciel aux fenêtres. Le port est chouette, les baleiniers y côtoient les bateaux d’observation de baleines (logique), nous avons aimé s’y balader. Coup de cœur pour l’église Hallgrímskirkja, l’église de Reykjavik, toute blanche et en forme d’orgue basaltique, avec devant la statue du fils d’Erik Le Rouge, le valeureux Leifur Eriksson, qui a navigué jusqu’en Amérique. L’intérieur est blanc et très lumineux, il y a une vraie orgue qui est énorme, j’ai adoré cette église si atypique.

J’espère vous avoir donné envie, en tout cas je recommande chaudement ce voyage à tous les amoureux de la nature et des beaux paysages !

  • Pratique :

– Nous sommes partis avec Icelandair, la compagnie nationale Islandaise. Ils sont très bien, j’étais déjà passée par eux pour aller à New-York, ils ont des prix défiant toute concurrence. Par contre, le personnel de bord ne parle qu’anglais et islandais, pareil pour les films proposés à bord. Les en-cas sont payants, comme pour les compagnies low cost.

Coût pour A/R Paris-Reykjavik en Août 2010, réservé 4 mois avant : 215 euros.

– Nous avons logé dans des auberges de jeunesse, il y a tout un réseau sur l’île. Nous les avons réservé par avance via le site Hostel.is, et ils étaient très corrects. Les prix sont un peu chers, comme en général dans ce pays : 25-30 euros/personne/nuit.

– Pour la location de voiture, nous sommes passés par Geysir Car Rental. Les prix étant exorbitants, nous avons cherché un peu et avons trouvé cette compagnie. Les locaux sont à 500 m de l’aéroport, et leur service est très bien. L’assurance anti-gravillons n’est pas du luxe, si vous ne voulez pas frôler la crise cardiaque dès que vous croisez un 4×4 sur une petite route. Coût : 660 euros pour 10 jours, assurances comprises, pour une Fiat Punto (automatique 🙁 ) .

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

3 réflexions au sujet de « Notre tour d’Islande – Août 2010 »

  1. Superbes photos et plein de précieux conseils! L’islande est un pays qui mérite vraiment à être connus, les paysages et la nature omniprésente sont tout simplement sublime! Une bien belle balade

    RépondreRépondre
  2. Me voici sur ton blog suite à ton message! ;o)
    En effet il y a pas mal d’endroits que je reconnais, mais si vous avez fait le tour de l’île en 10 jours vous avez dû carburé!!! C’est pour éviter ça que nous choisi de nous concentrer sur 3 régions seulement.
    Ca fait bizarre de voir les mêmes paysages si verts, c’est vraiment joli et très différent de ce que nous avons pu voir en avril! Par contre j’aurais pensé que vous auriez eu du meilleur temps en août, apparemment vous avez eu froid également.
    En tout cas nous sommes d’accord: l’islande est un très beau pays. A découvrir! ;o)

    RépondreRépondre
  3. @Ines : Merci beaucoup ! J’ai envie de dire qu’avec des paysages pareils, il y a de quoi faire de chouettes photos !

    @ My little discoveries : oui, on a carburé ! On roulait 200 km en moyenne tous les jours ! Mais ça allait, je dirais qu’on a surtout manqué de temps dans le Nord du pays, où on aurait bien fait une pause pour marcher un peu. On est restés 10 j à cause du peu de fréquence des vols à cette période : il nous fallait choisir entre un séjour de 10 ou 20 jours, la dernière option étant incompatible avec notre budget. Je pense que pour un tour de l’île, 15 j serait l’idéal.
    Pour le temps, eh bien… bof bof ! Un peu de soleil parfois, mais rien qui fasse tomber la veste polaire, sauf le dernier jour à Reykjavik où nous avons tenté le tee-shirt entre 12h00 et 14h00.
    Et j’ai pris beaucoup de plaisir à lire tes billets sur l’Islande, ça m’a donné envie de redonner un coup de neuf à mon propre article en rajoutant + de détails et de photos !

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *