Cookies aux M&Ms et autres expériences culinaires

Me revoilà, avec un article un peu fourre-tout, dans lequel j’évoquerai une nouvelle recette de cookies,  et j’ajouterai quelques photos d’expériences culinaires réalisées ces dernières semaines. Expériences qui ne valent pas un post à elles toutes seules de par leur côté expérimental justement, mais qui restent sympathiques à évoquer je pense !

Ayant hérité d’un petit sachet de M&M’s et livrant un véritable combat intérieur pour ne pas le manger d’un coup, je me suis raccrochée au fait que si je ne le mangeais pas maintenant-tout de suite je pourrais en faire quelque chose de meilleur plus tard 🙂

L’idée des cookies m’est venue tout naturellement, comme j’en fais régulièrement pour le petit déjeuner et que j’aime bien tester de nouveaux parfums.

J’ai utilisé la recette des Vrais cookies, ma recette de base ; j’ai ajouté dans la pâte le petit sachet de M&M’s préalablement broyé à même le sachet. J’ai voulu que les bonbons soient réduits en tout petits morceaux pour qu’ils se mêlent à la pâte et l’imprègnent bien de leur goût, plutôt que d’avoir des M&M’s entiers.

Résultat : ces cookies sont géniaux, ils sont joliment croquants et ont un bon goût qui, si on cherche à le caractériser, serait un condensé des différentes saveurs présentes dans les M&M’s : cacahuète, chocolat, plus une petite pointe de sel. Tout à fait l’effet recherché, à refaire encore une fois ! Mioum 🙂

Sinon, récemment j’ai tenté la purée de pommes de terre vitelottes.

Je n’avais jamais essayé de cuisiner ces jolies petites pommes de terre violettes, vues dans un magazine et dans une émission télévisée. J’en ai trouvé l’autre jour au supermarché et je me suis dit que c’était l’occasion.

Pour cette purée pour 2 personnes, j’ai utilisé 400 g de vitelottes, que j’ai épluchées et cuites dans de l’eau bouillante salée, jusqu’à qu’une pointe de couteau s’y enfonce facilement. Après les avoir égouttées rapidement et remises dans le plat de service, j’ai ajouté 15-20 cl de lait et une belle noix de beurre salé, et les ai écrasées au presse-purée. Ce dernier détail est important, le presse-purée apporte une belle texture à la purée, alors qu’avec le pied mixeur, c’est tout aussi bon mais tout collant.

Comme le témoigne la photo, j’ai servi cette purée avec un œuf au plat.

Verdict : C’était très bon, mais surtout fun, et inhabituel. Nous n’avons pas trouvé que le goût était plus fin que celui d’une purée classique. Et surtout je me suis amusée pour les éplucher, les tubercules étant petits – donc nombreux pour le poids acheté – et très bosselés. L’épluchage fut donc long, j’ai eu l’impression d’en perdre la moitié, et en plus, une fois épluchées, ces pommes de terre tachent les doigts ! Peut-être aurais-je du les éplucher une fois cuites ? Si vous avez des astuces sur ce point je suis preneuse :-).

J’ai aussi repris les rênes ma machine à pâtes adorée, que j’ai reçue à Noël, et ai confectionné des « Pâtes Marsupilami ».

Il s’agit de la recette classique de pâtes fraiches, ici pour 1 personne (de bon appétit) : 100 g de farine, 1 oeuf, 1 cuillère à soupe d’huile d’olive. J’ai doublé ces doses afin d’en préparer pour 2 et ai ajouté 1 cuillère à café de curcuma et des graines de pavot (à l’œil, peut-être 15 g). J’ai mis les mains (gantées, ça colle) à la pâte et ai pétri le tout jusqu’à obtenir une belle boule que j’ai réfrigérée 30 minutes.

J’ai fait marcher le laminoir pour faire quelques belles plaques de pâte à pâtes (que j’ai bien farinées avant de les empiler sur mon plan de travail, là encore ça colle), puis les ai découpées avec le rouleau à tagliatelles. 3 minutes de cuisson plus tard et c’est bon !

Verdict : c’est super joli, on sent bien le curcuma, un peu moins le pavot et surtout, un vrai délice ! C’est un peu long à faire, mais c’est incomparable par rapport aux pâtes sèches, un peu meilleur que les pâtes fraîches du commerce et au moins on sait ce qu’il y a dedans !

Et enfin, pour finir sur une touche sucrée, voici des tartelettes aux pommes sur fond de gélifié de fruit de la passion.

Ma plaque à sablés étant remplie, il me restait un peu de pâte sablée, juste assez pour garnir deux petits moules à tartelettes et les enfourner à blanc en même temps que les biscuits.

J’avais 2 fruits de la passion de côté, j’ai extrait puis tamisé leur chair pour récupérer le jus. J’ai ensuite fait bouillir le jus, y ai ajouté 1 g d’agar-agar et ai laissé le tout 1 minute à cuire. J’ai disposé le liquide sur des moules à tartelettes froids, et ai récupéré plus tard des disques de gélifié, magique non ?

J’ai poêlé l’équivalent d’une pomme émincée avec un peu de cassonade et une noix de beurre salé. Il m’a suffit d’empiler sur les fonds de pâte le gélifié puis les pommes refroidies puis en option une cerise confite.

Je ne suis pas responsable de la quantité de vaisselle engendrée par ce petit dessert, quand j’ai une idée, en général je fais et j’avise après !  Enjoy 🙂

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Une réflexion au sujet de « Cookies aux M&Ms et autres expériences culinaires »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *