La fille du puisatier

Je reviens enchantée d’un superbe moment de cinéma : le remake du film de de Marcel Pagnol, la fille du puisatier, par Daniel Auteuil. La version originale a été tournée en 1940, avec Fernandel et Raimu au casting.

Synopsis : En coupant à travers champs pour aller porter le déjeuner à son père, Patricia rencontre Jacques. Elle a dix-huit ans, il en a vingt-six. Elle est jolie, avec des manières fines de demoiselle ; il est pilote de chasse et beau garçon. Un peu de clair de lune fera le reste à leur seconde rencontre. Il n’y aura pas de troisième rendez-vous : Jacques est envoyé au front.Patricia attendra un enfant de cette rencontre. Les riches parents du garçon crieront au chantage, Patricia et son père, le puisatier, auront seuls la joie d’accueillir l’enfant. Une joie que les Mazel leur envieront bientôt et chercheront à partager, car Jacques est porté disparu…

Merveilleux film, un grand moment d’air pur et de bonheur. C’est du cinéma comme j’aime, on rit, on est ému.

Les décors sont superbes, du vrai Pagnol avec des vrais morceaux de Provence dedans ! Les acteurs sont très justes, touchants, authentiques, surtout Daniel Auteuil, qui vit son rôle à 200 %. J’ai cru revoir Ugolin de « Manon des sources », à entendre son accent chantant… Nicolas Duvauchelle en aviateur n’est vraiment pas mal du tout 🙂 (je note les efforts faits pour cacher son corps recouvert de tatouages !), Astrid Bergès-Frisbey est douce et touchante, et Kad Merad fait honneur à Fernandel, à qui il reprend le rôle, rôle presque taillé sur mesure pour lui.

Les dialogues sont à mon avis respectés, on « sent » Pagnol à chaque tirade.

Bref, à regarder sans modération.Et bravo à Daniel Auteuil pour sa première réalisation.

Tout ça me donne envie de voir la 1ere version ! J’ai lu qu’elle avait été tournée en 1940, pendant la guerre, et que certaines tirades rendaient directement hommage aux combattants français. Elles ont été censurées pour ne pas mécontenter l’occupant.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

9 réflexions au sujet de « La fille du puisatier »

  1. En effet, nous étions peut-être à la même séance, je suis très souvent au Pathé Echirolles, parfois Chavant…. 🙂
    Je confirme j’ai adoré ce film !

    RépondreRépondre
  2. Hier soir c’était Chavant pour moi, séance de 20 h :p En tout cas, ce film fut un shoot de joie, bonne humeur et bons sentiments : j’en ai encore le smile 🙂

    RépondreRépondre
  3. tiens hier j’ai été le voir au cinema et , je n’ai pas adorer , »aimer » serais le mot , l’histoire est devinable même si on à jamais vue le film , de ma part ce que je trouve dans ce film interressant c’est leur façon de jouer, et les repliques qui tourne un peu autour du pot c’est l’epoque ! 🙂

    RépondreRépondre
  4. Je veux absolument voir ce film et la bande annonce m’en donne encore plus envie car nous avons revisionné cet hiver les films de Pagnol et nous avons passé des moments extraordinaires avec l’accent du sud !
    J’ai hate aussi , merci !!

    RépondreRépondre
  5. J’irais le voir aussi ( au Pathé Echirolles! C’est plein de grenobloises ici 😉 ) , j’adore l’ambiance de ces films du sud.

    RépondreRépondre
  6. J’ai eu la chance de le voir début avril en avant première.
    J’ai adoré ! Cela fait du bien de voir des films « simples » et vrais !

    RépondreRépondre
  7. Chanceux que vous êtes de l’avoir vus en avant première ! J’aurais adoré. Mais comme vous dites, ça fait du bien de voir des films qui sont beaux, vrais, qui ne sortent pas du lot par les effets spéciaux mais par la justesse des acteurs, l’histoire…

    RépondreRépondre
  8. Sniff! La première fois que j’ai lu du Marcel Pagnol, c’était en CM1. Je vais embêté mon homme pour qu’on aille le voir!

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *